En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 10 heures 29 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 11 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 14 heures 42 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 18 heures 57 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 17 heures 34 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 18 heures 20 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 18 heures 28 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 18 heures 28 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 18 heures 53 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 19 heures 2 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Questions d'approvisionnement

Pétrole : réduction de la production et hausse soutenue de la demande, jusqu’où le prix du baril peut-il monter ?

Publié le 27 octobre 2017
Les prix du pétrole connaissent une forte hausse depuis le mois de juin. Le prince héritier d'Arabie Saoudite entend cependant réduire la production d'hydrocarbures. Les demandes de pétrole restent assez stables pour l'Occident.
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les prix du pétrole connaissent une forte hausse depuis le mois de juin. Le prince héritier d'Arabie Saoudite entend cependant réduire la production d'hydrocarbures. Les demandes de pétrole restent assez stables pour l'Occident.

Atlantico : Après une hausse de près de 30% depuis le mois de juin dernier, le prix du pétrole s'affiche désormais à 59$. De plus, dans une interview donnée à Bloomberg, Mohammed ben Salman, prince héritier de l'Arabie saoudite a pu indiquer son intention de participer à la réduction de production pour l'année 2018 prévue dans le cadre de l'OPEP. Autre facteur favorable, la banque Goldman Sachs indique que "les marchés des matières premières font face à la plus forte demande depuis plus d'une décennie". En quoi l'ensemble de ces facteurs pourrait-il être à même de soutenir les cours ?  

Stephan Silvestre : La tendance haussière actuelle s’explique par une diminution des stocks mondiaux de pétrole durant l’année, qui est la conséquence des quotas de production décidés conjointement par l’OPEP (l’Arabie Saoudite et ses alliés du Golfe) et la Russie. Après deux années de cours plus bas que l’Arabie Saoudite n’avait pas souhaité, celle-ci s’efforce désespérément d’en reprendre le contrôle dans la perspective de l’introduction en bourse d’une partie du capital du géant Saudi Aramco, dont elle espère tirer un maximum pour renflouer ses comptes publics. La demande est en effet soutenue en ce moment sur les matières premières, en particulier sur les métaux et plusieurs matières premières agricoles. En revanche, sur le pétrole, elle est plutôt stable, autour de 99 millions de barils par jour. Plus précisément, elle reste haussière en Asie, mais baissière en Occident.

Cliquez pour agrandir

Quelles sont les limites de cette hausse ? Quels sont les facteurs qui pourraient permettre de fixer un "plafond" à la hausse actuelle des cours ?

Le premier se trouve du côté de l’offre, aux États-Unis. Les investissements en production de pétrole de schiste ont été très soutenus depuis fin 2016 et la production ne cesse de croître. La perspective d’un baril à 60$ (le WTI n’est encore qu’à 52$ aux États-Unis) ne va pas manquer d’attiser l’appétit du secteur pétrolier, qui sait maintenant produire bien en-dessous de ce cours. Beaucoup de producteurs, éreintés par les cours bas, n’attendaient que cette occasion pour se refaire. Il est donc peu probables que les cours s’envolent au-delà de 60$ pour le WTI (quelques dollars de plus pour le Brent) en 2018. Par ailleurs, la demande pourrait se tasser plus rapidement que prévu en Asie, surtout en Chine. La récente annonce de Pékin sur le développement des véhicules électriques à marche forcée a donné un signal fort au marché. Le gouvernement chinois est conscient qu’il ne pourra pas laisser circuler dans ses villes 200 millions de nouvelles voitures thermiques au cours des dix prochaines années et qu’il va lui falloir inverser la tendance. Et si le marché chinois bascule massivement à l’électrique, les autres marchés lui emboîteront le pas. Autant dire que le pari saoudien est loin d’être gagné.

Sur le moyen ou le long terme, les fondamentaux du marché du pétrole pourraient-ils conduire à battre des records, ou est-ce que les prix connus il y a maintenant 10 ans semblent hors d'atteinte ? Quels sont les pays producteurs les plus "défavorisés" par un cours ne pouvant dépasser les seuils connus actuellement ?

 

Avec le pétrole, comme avec les autres matières premières, on n’est jamais à l’abri d’un emballement. Cependant, un pic à 100$, voire 120$ comme en 2008, est irréaliste. À cette époque, le marché misait sur la surchauffe de l’économie chinoise (la croissance chinoise avait été de 14% en 2007) et le gouvernement chinois avait lui-même nourri la spéculation en achetant massivement du pétrole pour le stocker. Le seuil de 80$ est même extrêmement improbable pour les raisons que je viens d’évoquer. C’est une mauvaise nouvelle pour les plus gros producteurs (Arabie Saoudite et Russie), mais c’est une encore plus mauvaise nouvelle pour de nombreux émergeants qui n’ont que cette ressource pour alimenter leurs finances publiques indigentes : le Venezuela, l’Irak, le Nigeria, l’Angola ou l’Algérie. C’est aussi le cas de l’Iran, qui bénéficie d’une économie un peu plus diversifiée, mais qui a toujours construit ses budgets sur des cours surestimés. Ces pays ont intérêt à trouver rapidement des solutions pour diversifier leurs économies. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires