En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 48 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 17 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 18 heures 13 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 20 heures 1 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 22 heures 1 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 23 heures 23 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 23 heures 53 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 1 jour 6 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 18 heures 18 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 20 heures 51 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 22 heures 54 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 23 heures 14 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 23 heures 40 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 1 jour 25 sec
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 14 heures
© REUTERS/Denis Balibouse
© REUTERS/Denis Balibouse
Agriculture

Pénurie de beurre : mais comment les producteurs en sont-ils arrivés là ?

Publié le 22 octobre 2017
C’est désormais le cas pratiquement partout en France : des affichettes fleurissent dans les grandes surfaces pour avertir d’une pénurie de beurre dans les rayons. Mais comment un pays producteur laitier comme la France en arrive à de telles extrémités ?
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est désormais le cas pratiquement partout en France : des affichettes fleurissent dans les grandes surfaces pour avertir d’une pénurie de beurre dans les rayons. Mais comment un pays producteur laitier comme la France en arrive à de telles extrémités ?

Lire le point de vue de l’éleveur (éleveuse en l’occurrence) en ligne sur WikiAgri

En faisant vos courses, vous avez probablement été étonné de lire une affichette dans le style « en raison d’une pénurie de matière première sur le beurre, nous sommes dans l’incapacité de vous proposer ce produit »... Comment peut-on, dans un pays comme la France connu pour sa production laitière, le pays aux 1000 fromages, manquer de beurre ? Et est-ce durable ?

Pour utiliser un mot à la mode, les causes sont multifactorielles. Plusieurs hypothèses sont élaborées, et la vérité se situe vraisemblablement dans un mix de l’ensemble.

Première cause, historique, dans les choix à l’échelle de l’Europe. En 1984, les quotas laitiers ont été institués sur le continent car la production européenne de beurre était pléthorique. On ne savait plus, alors, qu’en faire, et les cours partaient à la baisse. Avec une production mesurée en quantité, ce problème fut circonscrit.

Mais cette baisse de quantité n’a pas suffit, d’où une deuxième cause. L’industrie laitière a appris à fragmenter le lait (regardez le rayon du lait en poudre pour bébés et vous comprendrez à travers le choix des laits différents ce que cela signifie : on sait ne récupérer que la partie du lait nous intéresse pour un produit fini donné). Et en progressant dans cette voie, des besoins se sont fait sentir plus pour une part du lait que pour l’autre : c’est là que les matières grasses sont devenues moins intéressantes. Cette demande redescend jusqu’au producteur, qui y répond en jouant sur deux leviers : la nutrition animale, et les choix des races productrices de lait. A tel point que les protéines sont devenues tellement importantes qu’elles ont dépassé l’offre : il faut désormais leur trouver des débouchés industriels nouveaux, y compris non alimentaires.

On a donc perdu des capacité de production de beurre d’une part à travers l’instauration des quotas laitiers en 1984, mais aussi d’autre part avec des fermes spécialisant leurs productions vers des laits avec moins de matières grasses.

Certes, les quotas laitiers ont été arrêtés en 2015. Pour autant, cela n’a rien changé à la tendance. D’une part parce que les troupeaux de laitières sont restés avec des vaches à dominante « protéines ». D’autre part en raison de la crise qui n’a pas manqué d’arriver dès la fin des quotas : très vite des mesures d’encadrement des productions ont été prises, de manière inégale en fonction des groupements de producteurs laitiers (il a fallu beaucoup de temps pour que l’Europe ne prenne une décision en ce sens, ce sont donc les éleveurs eux-mêmes qui ont tenté de trouver des solutions entre eux), mais visant tout de même globalement à éviter les surproduction.

Troisième cause, les habitudes alimentaires. Il fut un temps pas si lointain où l’on écoutait volontiers les nutritionnistes mettant en garde face à une consommation éventuellement trop importante de matières grasses. Il valait mieux de la margarine que du beurre, etc. Or cette tendance là s’est renversée : on redécouvre aujourd’hui les vertus du beurre. D’où une demande globale en hausse.

Quatrième cause, la même que pour le carburant : il suffit que l’on annonce une pénurie pour que nombre de consommateurs se précipitent et vident les pompes ou les rayons, d’où une amplification du phénomène.

Enfin cinquième cause, le marché international. L’eldorado annoncé pour l’or blanc (comme on l’a même appelé) était la Chine. Or, si cette dernière a dû importer beaucoup, ce fut le temps de régler ses problèmes internes, en particulier qualitatifs, après plusieurs scandales en particulier sur du lait infantile frelaté. Mais certainement pas avec la vocation de devenir le régulateur des surproductions mondiales à long terme. Elle était demandeuse en poudre, on lui a donc fourni un lait pauvre en matières grasses, et on s’est apprêté à en augmenter les quantités, donc en généralisant les productions à vocation industrielle dans cette direction. Ce qui semble être en train de se révéler une erreur, compte-tenu d’une demande moins importante du versatile géant chinois.

Par ailleurs, mais là on sort des causes évidentes ou officielles, il existe peut-être une autre explication. Il n’a échappé à personne que les états généraux de l’alimentation, censés déterminer un meilleur partage de la valeur ajoutée, donnent lieu à une véritable confrontation tripartite entre producteurs, industriels et distributeurs. A tel point qu’une énième loi pour régir ces rapports doit sortir au printemps prochain. Mais tant qu’elle n’existe pas, le bras-de-fer reste à son paroxysme. Alors des rumeurs circulent : des stocks de beurre resteraient dans les frigos et seraient utilisés comme un outil de pression spéculatif. Info ou intox ? On le vérifiera très vite, si d’un seul coup les rayons se remplissent à nouveau avec une opulence suspecte, par exemple à l’approche des fêtes d’année, avec un prix revu à la hausse au passage. Auquel cas, ceux à qui le crime aurait profité ne seraient ni les consommateurs, ni les producteurs...

Alors comment inverser la tendance ? Si les éleveurs peuvent difficilement revenir en arrière concernant leurs choix de troupeaux, la nutrition de ceux-ci peut, elle, évoluer à nouveau, cette fois dans le sens des matières grasses. D’autres choix stratégiques peuvent être imaginés, avec des résultats à plus ou moins long terme. Mais avant d’entreprendre quoi que ce soit, il serait bon de vérifier que les tendances du moment vont se vérifier longtemps : les « il faut que » et les « il n’y a qu’à » coûtent très chers en investissements pour les agriculteurs, en particulier quand ils ne sont pas durables !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
CasCochyme
- 24/10/2017 - 16:09
Capables de tout
Encore un coup de Sens Commun. Je les savais capables de tout!
Deneziere
- 24/10/2017 - 11:04
Incorrigibles socialo-étatistes
A l’origine de tout cela, il y avait une décision de type gosplan, prise par l’Europe agricole que le fonctionnaire français jacobin avait voulu à son image : je-sais-tout, je-peux-tout, et si je n’étais pas là, « qu’est ce que ça irait mal ». Dix ans après, on paye encore leurs balourdises de technocrates.
moneo
- 23/10/2017 - 17:46
ou alors
En cette période troublée ; il y en a qui ont abusé du beurre avec trop de Dernier Tango -:)