En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Chômage

Contrôle des chômeurs : y-a-t-il des exemples efficaces ET justes dont pourrait s’inspirer la France ?

Publié le 19 octobre 2017
Scandinavie, Allemagne... Les exemples dont la France pourrait s'inspirer ne manquent pas en matière de contrôle des chômeurs.
Bruno Coquet est docteur en économie, reconnu comme l’un des meilleurs experts français des politiques du marché du travail et de l’assurance-chômage. Intervenant auprès de l’Institut de l’entreprise et de l’OFCE, il a été président du comité de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Coquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Coquet est docteur en économie, reconnu comme l’un des meilleurs experts français des politiques du marché du travail et de l’assurance-chômage. Intervenant auprès de l’Institut de l’entreprise et de l’OFCE, il a été président du comité de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Scandinavie, Allemagne... Les exemples dont la France pourrait s'inspirer ne manquent pas en matière de contrôle des chômeurs.

Atlantico : La déclaration de Pierre Gattaz, patron du Medef, sur le contrôle des chômeurs a déjà beaucoup fait couler d'encre. En effet, ce dernier propose un "contrôle journalier des demandeurs d'emplois". En dépassant l'aspect polémique de cette déclaration, quels sont les moyens de contrôle existant à l'étranger ? Quels sont ceux qui sont les plus efficaces ? 

Bruno Coquet : Il faut avant tout rappeler que partout, et depuis l’origine des caisses d’indemnisation du chômage au 19ème siècle, le contrôle des démarches accomplies par les chômeurs, et l’acceptation des emplois qui leur sont proposées ont toujours été les contreparties naturelles des prestations chômage, souvent plus strictes qu’aujourd’hui.

Le contrôle des chômeurs par le service public de l’emploi n’est donc pas un gros mot, d’autant qu’il va de pair avec l’accompagnement de ces chômeurs, destiné à les aider dans leur recherche d’emploi. Il s’agit simplement de s’assurer que les chômeurs s’acquittent des obligations qui conditionnent les prestations qu’ils reçoivent (les chômeurs non-indemnisés n’entrent pas dans le cadre du contrôle, puisqu’ils ne reçoivent pas d’allocation).

A partir de là, un contrôle efficace est avant tout un contrôle correctement proportionné : il a un coût et doit être « rentable ».

Au regard des spécificités de l'économie française, quel modèle serait souhaitable et adaptable à la France ? A défaut de pouvoir "transposer" totalement un modèle particulier, quelles seraient les meilleures pistes à envisager ?

Les études économiques montrent qu’en France, l’alea moral des chômeurs (la propension à l’allongement de la durée du chômage lorsqu’il est indemnisé) est bien plus faible que dans la plupart des pays comparables. En outre, en France, 40 millions de contrats de travail sont signés par an, dont 33 millions de moins de 1 mois, soit plus de 3 millions par mois. Les chômeurs reprennent donc massivement des emplois.

Si peu de chômeurs abusent, c’est que les incitations à la reprise d’emploi sont bonnes et le contrôle suffisant. Dans ces conditions, et d’un point de vue strictement pratique et financier, il n’est pas opportun pour l’assureur d’investir massivement dans un surcroît de contrôle. Le contrôle des chômeurs peut toujours être amélioré, mais les gains à en attendre sont probablement faibles.

Les modèles étrangers cités en exemple sont un peu toujours les mêmes : Scandinavie, Allemagne, etc. A noter que ce sont aussi souvent les modèles de référence en matière de qualité d’accompagnement des chômeurs, de formation, et des pays où le marché du travail offre de nombreuses opportunités.

Comment éviter les abus sans pour autant tomber dans une vision liberticide et excessivement administrative ?

Les problèmes français ne résident pas tant dans le contrôle que dans la clarté des obligations qui s’imposent au chômeur, et dans les sanctions auxquelles il s’expose s’il ne s’y conforme pas.

La réglementation doit être claire et applicable. C’est là que pèche le système français. D’un côté, la définition de l’obligation d’accepter des « Offres Raisonnables d’Emploi » (ORE), a été conçue indépendamment des paramètres de l’assurance chômage. Elle est de ce fait largement inapplicable. D’autre part, une critique récurrente est que les sanctions sont relativement peu graduées, ce qui peut faire hésiter les conseillers à appliquer des sanctions s’ils ont l’impression qu’elles sont excessivement pénalisantes. Les sanctions doivent aussi être relativement aisées à mettre en œuvre et répondre à des critères objectifs prémunissant le chômeur contre l’inégalité de traitement (le conseiller, ou l’administration doivent doit être juste sans être laxistes, ni sévères), et bien sûr ne pas donner prise au sentiment d’arbitraire.

Dans tous les cas, quand l’abus est avéré la sanction doit être exemplaire et surtout portée à la connaissance des assurés, afin de profiter pleinement de ses effets dissuasifs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 19/10/2017 - 18:09
Patrons voyous
Il y a dans cet article une information réellement terrifiante : ''en France, 40 millions de contrats de travail sont signés par an, dont 33 millions de moins de 1 mois''. Il est urgent (c'est prévu ?) de pénaliser lourdement les patrons voyous qui recourent à l'esclavage moderne de l'intérim.
vangog
- 19/10/2017 - 13:04
6,5 millions de chômeurs...
et 23000 chômeurs supplémentaires chaque mois sous Macron-Rothschild...impossible à contrôler efficacement! Le gauchisme s'est enfermé dans une impasse et marche en rond!