En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Bonnes affaires

LLD ou LOA : les pièges à éviter quand on veut louer une voiture sur le long terme plutôt que de l’acheter

Publié le 13 octobre 2017
En pleine expansion, la location longue durée et la location avec option d’achat LOA représentent désormais près d’un tiers des ventes de véhicules neufs en France
Damien Rulière est le rédacteur en chef du site voitures.com.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Damien Rulière
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Damien Rulière est le rédacteur en chef du site voitures.com.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En pleine expansion, la location longue durée et la location avec option d’achat LOA représentent désormais près d’un tiers des ventes de véhicules neufs en France

Atlantico : Les options de locations de véhicules longues durée ou bien avec options d'achat sont en progression chez les particuliers. Alors si on est intéressé par ces formules, quels sont les pièges à éviter avant de se lancer ? Que cache le prix attractif des mensualités affichées par les constructeurs ? 

Damien Rulière : Le premier piège, c’est celui de faire attention au calcul du coût du contrat sur une durée identique. Les locations longue durée sont prévue dans la plupart des cas sur trois ans, mais certains peuvent aller jusqu’à cinq ans. Il faut avoir le réflexe de se demander quel va être le coût d’une voiture sur trois ans. Quand on achète une voiture, il faut payer son crédit, donc bloquer une partie d’un capital. Il faut se demander combien vaudrait la voiture à la fin des trois ans, à combien elle cotera. Lors d’une location, il y a un premier loyer qui est majoré, à savoir entre 10 et 15 à 20% du prix de la voiture et suivront les loyers. Il s'agit d'un ordre d'idée pour se faire une idée. Combien aura été déboursé après les 36 loyers ? Il faut faire le rapport du coup réel entre ces deux solutions. Il faut faire attention aux locations où le premier loyer majoré sera très important. Au final, si on se tourne vers la location, c’est que l’on ne veut pas bloquer une partie de son épargne donc c’est un peu dommage d’aller payer un loyer majoré qui est très élevé. 

Il faut faire attention à son kilométrage sur la durée de la location. Toutes les offres de location de longue durée sont soumises à un kilométrage maximum sur les trois ans. Le coût peut être vraiment élevé en cas de dépassement par kilomètre. Chaque kilomètre supplémentaire peut être facturé d’un montant de cinq centimes par exemple. Tous ces éléments sont écrits noirs sur blanc à la signature du contrat. Il faut penser à prévoir son kilométrage sur la durée de la location. Il est possible de se renseigner sur les sites des constructeurs qui notent ces aspects, comme le prix du kilomètre dépassé. Il est toutefois possible de manquer ce genre de détails. 

Une autre chose à surveiller qui est très importante, l’état de la voiture. Elle doit être impeccable à la fin de la location si l’utilisateur souhaite rendre la voiture. Les constructeurs font systématiquement passer un expert qui va inspecter la voiture dans les moindres détails. Il va signaler tout ce qui est à refaire, que ce soit les jantes, le pare-choc, les rayures. Un cahier des charge stipule quel niveau de dégât est tolérable et lesquels ne le sont pas. Les travaux de réparations sont sur-facturés. Les frais de restitution sont très importants et si l’on n’y prête pas attention, le montant peut vite s’élever. En cas de petits chocs sur la carrosserie, il peut être préférable de passer par un carrossier avant de rendre la voiture afin de refaire soit même ce qui ne vas pas. Cela sera toujours moins cher que le faire refaire par la concession qui a loué la voiture qui va, elle, les faire payer au tarif le plus élevé. Ce qu’il faut également savoir, c’est qu’ils peuvent facturer les travaux sans forcément faire les réparations. Les concessionnaires vont nettoyer la voiture, ils vont la remettre dans leur parc d’occasions. Une personne qui va vouloir acheter la voiture ensuite, si elle n’est pas très maniaque ne va pas faire refaire les réparations et l’argent facturé lors de la restitution ne sera pas toujours remis par la concession. Il faut vraiment alors être attentif à ce que la voiture soit impeccable lors de la remise. 

Quand on veut louer une voiture, il vaut mieux ne pas être fixé sur un modèle en particulier. Si vous hésitez entre deux modèles, le BMW X1 et l’Audi Q3, à finition équivalente et motorisation équivalente valant 40 000 euros, il n’est pas dit qu’à même prix, l’une soit plus intéressante à louer que l’autre ou inversement. Peut importe, la valeur de la voiture, c’est surtout le constructeur et l’offre à laquelle il faut être vigilant. Tout dépend des options que le constructeur a choisi d’appliquer sur sa voiture. Il est alors possible d’avoir une voiture d’un segment supérieur au prix d’une voiture d’un segment inférieur. Il ne faut donc pas être fixé sur un modèle précis lorsque l’on veut louer. 

Comment fonctionnent ces offres dans l'ensemble ? Quelles sont les autres solutions de financements disponibles ? En quoi peuvent-elles s’avérer plus attractives ou non que l'achat traditionnel ? 

Entre les deux offres, la location longue durée et la location avec option d’achat, c’est la même chose sauf qu’avec l’option d’achat, à la fin de la location, moyennant une somme déjà déterminée à la signature, on peut acheter et devenir véritablement propriétaire du véhicule. Quand vous signez votre contrat pour louer votre voiture, vous versez un premier loyer de 5000 euros puis 36 loyers de 300 euros et au bout de trois ans, si vous voulez racheter la voiture, ce ne sera plus que 8000 euros.  L’assurance et l’entretien peut être compris dans les deux formules. Il arrive que ce ne soit que des options. 

Dans tous les cas, avec ces options, il faut penser aux coûts sur la totalité du contrat. Dans une location avec option d’achat, le tout mis bout à bout, premier loyer, loyers et la dernière somme qui est l’option d’achat, le tout sera plus cher que l’achat seul d’une voiture. Sur une voiture qui vaut à l’achat 30 000 euros, avec la location, le tout s’élèvera à 33 000 ou 34 000 euros. Vous n’aurez cependant pas bloqué une partie de votre épargne. 

Au final, la location avec option d’achat est assez peu pratiquée parce que les gens préfèrent aller sur la location longue durée parce qu’ils ne veulent pas être propriétaires de leur voiture. Cela commence à devenir intéressant pour les voitures d’une certaine valeur dans la mesure ou elles décotent un petit peu moins vite que les autres. Sur une voiture qui peut valoir entre 40 000 et 50 000 euros, 10% de décote sur 50 000 euros, ce n’est pas comme 10% de décote sur 20 000 euros. Cela reste important. Sur une location longue durée, la décote est moins pénalisante pour l’utilisateur que s’il l’avait acheté nette. Acheter une voiture à 50 000 euros oblige à bloquer de capitaux importants. 

Comment sont calculées les mensualités, sur quels critères sont-elles basées et répondent-elles à des taux encadrés par les pouvoirs publics ? 

Quand vous payez l’utilisation d’une voiture, c’est que vous êtes sur une location courte durée. C’est le cas chez Hertz, Europcar ou Avis. Avec une location longue durée, c’est la décote de la voiture que vous payez. Le loueur fait un paris sur la valeur résiduelle de la voiture. Il calcule le prix de la voiture neuve et il fait une estimation du prix de la voiture au bout de trois ans. C’est cela que le locataire paye.  Les constructeurs n’ont peut être pas tous envie de louer leurs voitures. Certaines d’entres elles se vendent bien à l’achat simple. Ce n’est donc pas intéressant de faire de la location longue durée. C’est une question stratégique pour eux. Ils peuvent choisir de faire de la location longue durée sur un modèle et pas sur un autre. Cela leur permet de faire arriver dans leurs réseaux des modèles en occasion. Avec la location longue durée, les constructeurs vont faire grossir leur parc d’occasions. Le marché du neuf est deux fois moins gros que celui de l’occasion. Il est plus facile de trouver des gens qui vont acheter une voiture d’occasion à 35 000 euros plutôt qu’une voiture neuve à 50 000 euros.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 14/10/2017 - 11:56
vous oubliez l'essentiel
c'est que pour n'avoir pas payer de frais de remise en état surfacturés ,vous deviendrez prisonnier de l'enseigne ,qui ,grand seigneur vous proposera de fermer les yeux en rachetant un autre véhicule de la marque au prix fort ( alors que sans forcer vous trouveriez la même avec moins 20/25% chez un mandataire)
en plus si vous gardez votre véhicule en fin de location ;le , solde qui vous sera demandé sera tel que votre prix de revient excédera le prix avec le cout d'un emprunt..location piege à C.....