En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© TENGKU Bahar / AFP
Destination Asie

Londres, New York ou Paris, c’est fini... au classement touristique des métropoles mondiales, les nouvelles championnes sont...

Publié le 12 octobre 2017
Alors qu'il y a quelques années encore, les grandes villes occidentales étaient en tête des destinations les plus prisées, les touristes se tournent désormais de plus en plus vers l'Asie.
Sophie Boisseau du Rocher est docteur en sciences politiques, chercheure associée au Centre asie IFRI. Elle travaille sur les questions politiques et géostratégiques en Asie du Sud-Est.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Boisseau du Rocher
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Boisseau du Rocher est docteur en sciences politiques, chercheure associée au Centre asie IFRI. Elle travaille sur les questions politiques et géostratégiques en Asie du Sud-Est.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'il y a quelques années encore, les grandes villes occidentales étaient en tête des destinations les plus prisées, les touristes se tournent désormais de plus en plus vers l'Asie.

Atlantico : Le tourisme en Asie progresse toujours d'avantage : un rapport de Mastercard montre que dans les grandes villes asiatiques le tourisme a augmenté de manière impressionnante ainsi que les dépenses touristiques liées, et plus rapidement même que le PIB réel. D'où viennent ces principaux flux touristiques et quel est l'impact (en termes de bénéfices économiques) pour le monde asiatique ?

Sophie Boisseau du Rocher : Aujourd'hui les principes flux touristiques en Asie sont alimentés par les pays d'Asie eux-mêmes. Un seul exemple, sur les cinq dernières années, les arrivées de touristes chinois en Asie du Sud-Est ont été multipliées par 2 passant de 10 à 20 millions. Ceux-ci profitent d'un incroyable développement du réseau de vols low-cost, et bientôt de lignes TGV efficaces (comme la ligne Kunming Vientiane Bangkok qui sera terminée d'ici quelques années). Voyager en Asie est facile, pas cher et agréable. On sent en Asie cette frénésie de découvertes qui s'étend de la culture au sport et art de vivre (cours de cuisine...). L'offre est d'ailleurs de plus en plus orientée vers ce tourisme de masse: les Chinois adorent les buffets, on prend ses repas sous forme de buffet dans les restaurants ! Les achats vont en priorité à l'artisanat local ce qui explique le relativement bon accueil réservé à ces flux parfois impressionnants. Il faut voir par exemple les descentes de cars bondés de touristes à Angkor Vat (Cambodge) pour comprendre la grande patience dont doit faire preuve la population locale

Pourquoi peut-on affirmer que l'Asie devient petit à petit le centre de gravité mondial ?

L'impact de la Chine et de sa masse sur le développement de l'Asie est contagieux et structurant dans tous les domaines. Pour les meilleures évolutions mais aussi les plus risquées. L'Asie a encore devant elle un formidable potentiel de développement. En même temps, elle bénéficie de réseaux anciens, bien structurés et qui sont fonctionnels. C'est à la fois un monde pétri d'histoire et des grandes civilisations et en même temps le monde du futur.

Quelles sont les forces d'attraction du monde asiatique ? 

Tourisme: Parce que l'offre est riche, notamment en termes culturels, pas chère, accessible et fort diversifiée: on se baigne aux Philippines, on fait du ski en Corée ou au Japon, en Chine, on organise des treks à Bornéo ou près de Chiang Mai. Il y en a pour tout le goût. Surtout, le sens du service est toujours apprécié

Les forces d'attraction de l'Asie? Le travail, le service, l'efficacité sont des marqueurs que l'on retrouve partout. Après l'art de vivre, le dynamisme de la jeunesse, l'investissement dans l'éducation varient d'un pays à l'autre. Ce qui fait que l'Asie peut jouer sur des écarts de développement qui promettent encore de beaux jours à sa croissance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 13/10/2017 - 14:04
Qui voudra visiter un pays qui a renié sa culture ?
Les Chinois et les Japonnais viennent en France visiter Pompéi... Quelques derniers vieux Américains subventionnent quelques joyaux en péril mais pour combien de temps ?
Paul Emiste
- 13/10/2017 - 08:14
Ouaip...
Si cela pouvait aussi nous débarrasser des pickpocket Rom ...