En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

04.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

05.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

ça vient d'être publié
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 1 heure 12 min
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 2 heures 25 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 15 heures 18 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 16 heures 15 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 18 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 1 jour 4 heures
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 1 heure 48 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 3 heures 22 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 16 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 18 heures 38 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 19 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 1 jour 5 heures
Primaires socialistes

Quand le PS passera-t-il la 5ème ?

Publié le 03 avril 2011
Alors que les candidatures aux primaires socialistes se multiplient, le PS peine à se faire véritablement entendre. Et si les difficultés du parti tenait à sa difficulté d'accepter la logique de la 5ème République ?
Gérard Grunberg est directeur de recherche émérite CNRS au CEE, Centre d'études européennes de Sciences Po. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Grunberg
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Grunberg est directeur de recherche émérite CNRS au CEE, Centre d'études européennes de Sciences Po. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les candidatures aux primaires socialistes se multiplient, le PS peine à se faire véritablement entendre. Et si les difficultés du parti tenait à sa difficulté d'accepter la logique de la 5ème République ?

Pourquoi, à l’heure d’une personnalisation accrue du pouvoir, les socialistes ont-ils encore tendance à privilégier le programme, sur l’homme ?

 Il existe une culture socialiste qui est hostile à la personnalisation du pouvoir, qui entend privilégier le collectif, avec une direction collective qui décide collectivement. Cette culture a été marquée par la bataille du Parti socialiste contre le gaullisme : les socialistes étaient opposés aux institutions de la Vème République en 1958, et encore plus à la désignation du Président de la République au suffrage universel direct, instituée en 1962 par référendum. Traditionnellement, ils n’aiment donc pas l’élection présidentielle et une partie d’entre eux a toujours une forme de nostalgie vis-à-vis du régime parlementaire de la IVème République.

 

Mais François Mitterrand, qui reste le seul président socialiste de la Vème République, n’a-t-il pas incarné la personnalisation du pouvoir ?

Mitterrand, qui n’était pas de tradition socialiste et qui était surtout intéressé par le pouvoir, a été l’un des premiers à gauche à voir les perspectives d’une candidature dans le cadre de ces institutions. Il a profité en 1965 du fait que Guy Mollet, le Secrétaire général de la SFIO, le parti socialiste de l’époque, ne voulait pas se présenter et ne voulait pas qu’il y ait de candidat socialiste à l’élection présidentielle. Selon lui, c’était le Premier ministre le véritable chef du gouvernement. A partir de Mitterrand, la gauche, qui était dans l’opposition, a vu une opportunité d’arriver au pouvoir grâce à la présidentielle. La SFIO est morte de n’avoir rien compris à cette élection, avec un candidat qui a fait 5% en 1969.

A l’opposé, Mitterrand a assumé de vouloir s’emparer et exercer le pouvoir… mais avec derrière lui un parti qui n’avait pas changé complètement de culture politique.

Pourquoi les successeurs de Mitterrand ne l’imitent-ils donc pas pour prendre le pouvoir ?

C’est ce qu’ils ont fait, mais de manière contradictoire et à contrecœur. Ils étaient motivés davantage par la dynamique des institutions que par une véritable adhésion à ces institutions. Et d’ailleurs, ce n’est pas un hasard si, à gauche, personne d’autre que Mitterrand n’a été élu Président de la République.

En 1995, déjà, Lionel Jospin était accusé de vouloir présidentialiser le PS en faisant élire le Premier secrétaire directement par les militants…

Jospin a pris un virage assez similaire à celui de Mitterrand à ce moment là. C’est aussi grâce à son score correct à la présidentielle de 1995 qu’il a pu prendre le pouvoir dans le PS. 1995 marque un premier tournant, qui ouvre une nouvelle période jusqu’à 2002. A partir de 1999, Jospin va vraiment essayer de présidentialiser le parti, en particulier avec sa réforme du quinquennat et du calendrier électoral. Si on ne passe pas à un régime présidentiel, au moins on accepte que le président soit le patron, ce qui n’avait jamais vraiment été le cas chez les socialistes. Mais la défaite terrible de 2002 a arrêté tout ça. On a vu assez vite dans le parti se développer des propositions de retour à un régime parlementaire, ou au moins primo-ministériel parlementaire. C’est encore le cas aujourd’hui. Il faut lire le dernier livre d’Arnaud Montebourg ! Montebourg est magnifique pour incarner les contradictions du Parti socialiste : c’est lui qui organise les primaires socialistes, mais il explique dans son ouvrage qu’il faut passer à la VIe République et revenir en quelque sorte à un régime parlementaire ! C’est incohérent d’expliquer vouloir gagner pour ne pas gouverner.

Les socialistes rêvent donc de remporter l’élection présidentielle pour remodeler les institutions à l’image de leur parti ?

Le parti est dans une contradiction totale. Il s’adapte de plus en plus à l’élection présidentielle, il applique même les règles électorales de la Vème République dans ses modes de fonctionnement interne et c’est le seul parti qui fait des primaires ouvertes. Il s’est donc complètement présidentialisé. Pourtant, dans le même temps, il continue à détester la présidentialisation. Martine Aubry constitue un bon exemple : d’abord, parce qu’elle n’a pas beaucoup de désir de se présenter à la présidentielle et ensuite parce qu’elle répète sans arrêt: “on est un collectif, il faut le programme avant le candidat”. Cette peur du candidat et de la présidentialisation est donc au cœur de son discours.

Aujourd’hui, au PS, ceux qui vont le plus dans le sens de la personnalisation du pouvoir, comme Manuel Valls ou Ségolène Royal, ne sont-ils pas aussi ceux qui sont les plus mal vus au sein du parti ?

Oui. Valls, Royal et peut-être aussi Hollande, désormais. Eux se mettent vraiment dans la logique de la présidentialisation du pouvoir, face à d’autres dans le parti qui craignent les divisions internes.

Jean-Luc Mélenchon, qui a toujours été plutôt hostile à la présidentialisation du PS avant de le quitter, n’est-il pas paradoxalement en train de bâtir son succès sur ce terrain là ?

Tout à fait. Il a compris que le Parti communiste mourant avait intérêt à être représenté par une personne capable de dépasser les 5% à l’élection présidentielle. Il s’agit d’une présidentialisation du pouvoir, mais elle ne passe pas par des primaires. Il s’autoproclame et les autres acceptent.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

04.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

05.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
sunnie
- 03/04/2011 - 17:18
J'ai une autre question
Quand l'UMP arrêtera-t-elle de rouler en marche arrière au point de ne pas voir le précipice béant qu'il y a derrière elle ??