En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

03.

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

04.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

05.

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

06.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

07.

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un garçon sur le pas de la porte" de Anne Tyler : quand la petite vie pépère d’un quadragénaire se déglingue... un petit bijou intimiste et amusant

il y a 15 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Débuts difficiles
Eric Dupond-Moretti a été chahuté par les députés pour ses premiers pas à l’Assemblée nationale
il y a 15 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Cap pour la fin du quiquennat
Remaniement : retrouvez l'entretien du Premier ministre Jean Castex sur RMC - BFMTV
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Politique
Intentions de vote

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

il y a 18 heures 28 min
décryptage > France
Moyen sûr de voyager

Le camping-car, star de l’été 2020

il y a 19 heures 36 min
décryptage > Europe
Vers une nouvelle crise politique ?

Irlande du Nord : l’IRA va-t-elle déterrer la hache de guerre ?

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les bonnes surprises (cachées) du déconfinement pourraient permettre une reprise plus rapide que prévue

il y a 21 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 1 jour 11 heures
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 1 jour 12 heures
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Economie
Mesure d'urgence
La région Ile-de-France cesse de payer la RATP et la SNCF, en l'absence d'aide de l'Etat
il y a 15 heures 19 min
pépites > Politique
Déclarations
HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"
il y a 16 heures 15 min
décryptage > Politique
Remaniement

Les gouvernements passent, la haute administration demeure (au pouvoir)

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Politique
Adieu robe noire

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

il y a 19 heures 21 min
décryptage > Economie
Marchés financiers

Ces investisseurs de la Tech qui semblent revenus à l’euphorie pré-bulle de l’an 2000

il y a 20 heures 28 sec
décryptage > Politique
Leçons du remaniement

Alerte enlèvement : mais à quoi sert le MoDem ?

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Economie
Impact du coronavirus

Bombe à retardement ? La pandémie a fait chuter les transferts d'argent vers les pays d’origine des immigrés comme jamais auparavant

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 1 jour 11 heures
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 1 jour 12 heures
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 1 jour 14 heures
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Sécu

Stratégie nationale de santé : Agnès Buzyn face à la résistance obstinée du système français

Publié le 20 septembre 2017
La ministre de la Santé Agnès Buzyn vient de lancer les travaux de la stratégie nationale de santé 2017-2022, sur lesquels elle est très attendue. D'emblée, on mesure tout le défi qui sera le sien: échapper aux réflexes pavloviens d'une étatisation accrue et d'une résistance obstinée à la révolution des data.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de la Santé Agnès Buzyn vient de lancer les travaux de la stratégie nationale de santé 2017-2022, sur lesquels elle est très attendue. D'emblée, on mesure tout le défi qui sera le sien: échapper aux réflexes pavloviens d'une étatisation accrue et d'une résistance obstinée à la révolution des data.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn parviendra-t-elle à inscrire la disruption numérique dans la santé en France? C'est évidemment la question fondamentale de la stratégie quinquennale qu'elle est chargée d'élaborer, et c'est le sujet majeur sur lequelle elle pourrait achopper

Buzyn ose parler innovation

On saluera la relative audace de la ministre qui a fixé à son administration centrale quatre priorités: la prévention et la promotion de la santé, tout au long de la vie et dans tous les milieux (on se félicitera de la présence du mot "prévention", la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé (l'inégalité est le prétexte traditionnel pour développer l'étatisation), la nécessité d’accroître la pertinence (sujet qui concerne d'abord les méthodes de tarification et accessoirement la formation des personnels) et la qualité des soins et l'innovation. Elle a dit le mot! 

Dans l'innovation, Buzyn prononce toutes les paroles blessantes: "Cette démarche favorisera une meilleure association des patients, des usagers et des professionnels qui sont les premiers concernés par ces évolutions, par exemple en matière de télémédecine ou d’objets connectés." Bref, toutes ces horribles idées selon lesquelles le patient pourrait collaborer avec le médecin à ses propres traitements en utilisant des objets de haute technologie. 

Le haut conseil de santé publique déjà sur la défensive

Alors que la ministre Buzyn n'a même pas osé prononcer le mot grossier de data, le haut conseil de santé publique, qui réunit la technostructure de la médecine en France, a déjà exprimé un avis très négatif sur le sujet. Il a en effet défini quatre priorités alternatives à celles de la ministre: "les risques sanitaires liés à l’augmentation prévisible de l’exposition aux polluants et aux toxiques ; les risques d’exposition de la population aux risques infectieux ; les maladies chroniques et leurs conséquences ; l’adaptation du système de santé aux enjeux démographiques, épidémiologiques et sociétaux." Ouf! l'horrible mot "innovation" a disparu de la réflexion.

On ne pouvait pas mieux illustrer la résistance du gouvernement profond français à toute forme d'évolution qui remettrait en cause ses prérogatives. 

Un enjeu majeur de pouvoir

Derrière cette querelle sémantique se cache bien entendu une querelle de pouvoir. La disruption numérique modifie en profondeur le rôle et le statut scientifique des praticiens. Elle permet le développement de la télémédecine, mais aussi le recours à d'autres techniques de diagnostic (fondées notamment sur l'utilisation des data). 

Sur tous ces points, la technostructure sent bien que son omnipotence historique est menacée. Et l'on peut parier sur le fait qu'elle ne se laissera pas faire. On commencera à en voir les premiers signes...

À n'en pas douter, la technostructure médicale préfèrera parler inégalités, sujet bateau qui permet d'avoir un mauvais prétexte pour accroître le poids de l'État, plutôt qu'innovation. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/09/2017 - 10:11
Data= inégalité majeure!
Il faut être socialiste, bobo et n'avoir jamais quitté le centre de Paris pour croire que les personnes âgées (et oui! Elles sont les premières concernées par les problèmes de santé publique ou privée...) s'adapteront facilement au data-diagnostic et à la télé-médecine...quand on connaît le monde de la santé et la propension qu'ont les Français (quel que soit leur degré d'éducation) à se laisser séduire par n'importe quel discours charlatanesque de pseudo-scientifique, on se dit que cette data-médecine risque de créer des zombies...mais peut-être la socialiste Agnes Buzyn le souhaite-t-elle, elle qui n'a pas été capable de faire son mea-culpa sur le Levothyrox, ni assez courageuse pour démissionner le responsable de l'ANSM, Dominique Martin, meilleur apparatchik du système gauchiste? (diplome d'études "approfondies" en sciences sociales, Medecins sans frontières, chargé de mission pour le RMI...)Des zombies contrôlés par un appareil d'état socialiste, une France sans Medecins (les jeunes ne veulent plus s'installer à cause des charges socialistes...), des télé-travailleurs qui répondent (après attente obligatoire) selon un questionnaire rédigé par l'état PS...1984, nous voilà!