En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 min 13 sec
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 1 heure 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 3 heures 39 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 4 heures 20 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 6 heures 5 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 7 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 8 heures 37 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 11 heures 15 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 1 heure 5 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 3 heures 54 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 5 heures 39 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 7 heures 10 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 8 heures 2 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 9 heures 49 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 11 heures 37 min
XXX

L'ex-actrice porno qui fait condamner Google et bouleverse le droit des internautes

Publié le 21 mars 2012
Une ancienne actrice de films pornographiques reconvertie dans le secrétariat juridique souhaitait effacer de la toile les traces de son passé. Le Président du TGI de Paris a condamné Google au paiement de la somme de 2 000 euros au titre du préjudice moral subi par la demanderesse, ainsi qu'au retrait de tous les liens URL litigieux.
Antoine Chéron est avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.Son site : www.acbm-avocats.com
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Chéron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Chéron est avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.Son site : www.acbm-avocats.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une ancienne actrice de films pornographiques reconvertie dans le secrétariat juridique souhaitait effacer de la toile les traces de son passé. Le Président du TGI de Paris a condamné Google au paiement de la somme de 2 000 euros au titre du préjudice moral subi par la demanderesse, ainsi qu'au retrait de tous les liens URL litigieux.

L’ordonnance rendue le 15 février 2012 par le Président du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris est un pas de plus vers la reconnaissance du droit à l’oubli numérique, et s’inscrit dans une dynamique politique et législative plus large.

En effet, pour mémoire, cette question avait fait l’objet en 2010 d’un rapport présenté par Mme Kosciuzko-Morizet alors secrétaire d'État à l'Économie numérique, définissant le cadre du droit à l’oubli numérique et démontrant que les internautes français y étaient largement favorables. Ce droit n’a pour le moment pas fait l’objet de mesures législatives.

Plus récemment, la Commission européenne a présenté un projet de loi envisageant la création de ce nouveau droit, afin de permettre aux citoyens de mieux gérer les risques liés à la protection de leurs données en ligne en obtenant leur suppression si aucun motif légitime ne justifie leur conservation.

Dans l’affaire présente jugé en référé par le Président du TGI de Paris, la demanderesse, ancienne actrice de films à caractère pornographique reconvertie dans le secrétariat juridique, souhaitait effacer de la toile les traces de son passé. En effet, son nom et prénom étaient toujours présents sur les moteurs de recherches en tant que mots clé menant vers des sites pornographiques.

Après s’être adressée en vain aux producteurs et distributeurs desdits films, ainsi qu’à l’administrateur du site internet publiant des vidéos x, la demanderesse a engagé une action à l’encontre du moteur de recherche, à savoir Google, réclamant la suppression des liens URL associant son patronyme aux vidéos litigieuses, sur le fondement de l’atteinte à sa vie privée et de son droit à l’oubli.

Pour le Tribunal, le fait d’associer un patronyme à des vidéos pornographiques constitue une atteinte à sa vie privée. Or, en application de l’article 6-I-2 de la LCEN, si une personne porte à la connaissance de l’hébergeur l’existence de contenus à caractère illicite, celui-ci a l’obligation de retirer ces contenus. Par conséquent, n’ayant désindexé les liens URL, Google « participe au trouble manifestement illicite causé à la demanderesse qu’il convient de faire cesser ».

Concernant le droit à l’oubli, malgré le fait que la demanderesse ait donné son consentement lors du tournage de ces films, elle n’a pas consenti à leur numérisation et à leur diffusion sur internet. Ainsi, bien que « cette vidéo ne révèle pas en elle-même des scènes de sa vie privée, il n’en demeure pas moins que ce film témoigne d’une époque donnée de la vie de la jeune femme laquelle entend bénéficier du droit à l’oubli ».

Il résulte de ce qui précède que Google a été condamné au retrait de tous les liens URL litigieux sous astreinte de 1 000 euros par jour. Au surplus, le Tribunal a ordonné au moteur de recherche, propriétaire du service de messagerie Gmail, la communication de l’adresse IP de l’éditeur du premier site internet à avoir référencé la vidéo à caractère pornographique sous les noms et prénoms de la demanderesse. Enfin, le Tribunal a condamné Google au paiement de la somme de  2 000 euros au titre du préjudice moral subi par la demanderesse.

Dans un arrêt datant de 2010, le Président du TGI de Montpellier avait rendu une ordonnance comparable, condamnant Google à la désindexation de liens URL, pour des faits parfaitement similaires. Néanmoins si l’atteinte à la vie privée, à l’image et le traitement illicite de données personnelles avaient été soulevés, le droit à l’oubli n’avait pas été invoqué.

La sévérité exemplaire du jugement du TGI de Paris à l’égard du moteur de recherche démontre l’impatience des magistrats. Cet empressement est justifié par la nécessité de donner de véritables moyens d’action aux citoyens pour lutter contre la divulgation de leurs données personnelles sur internet.

Néanmoins les images dont le Tribunal de Montpellier avait ordonné le retrait en 2010 sont toujours visibles sur internet par le biais du moteur de recherche Google. L’efficacité du recours aux tribunaux est donc à relativiser. Il est peu probable que la simple référence au droit à l’oubli change cet état de fait. Seul un cadre réglementaire permettrait de circonscrire ce droit à l’oubli et de définir des mesures coercitives pour le respect de ce droit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LaLince
- 23/03/2012 - 07:45
@Mani
Secundo, morale et justice sont effectivement à nuancer, toutefois, je tiens simplement à rappeler que toute Histoire du droit commence par un lien avec les principes moraux. Pourquoi ? Pour la bonne et simple raison que droit et morale œuvrent dans le même but : harmoniser une société, faciliter la vie en communauté. Alors non, il est vrai que justice et morale sont deux entités distinctes ; l’une étant la fille de l’autre. Nos sociétés modernes, qui veulent tout réinventer, ont tristement tendance à l’oublier.
« La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître. »
LaLince
- 23/03/2012 - 07:44
@Mani
Primo, la citation complète est :« Plaisante justice qu’une rivière borne! Vérité en-deça des Pyrénées, erreur au-delà. » L’adjectif « plaisante » a son importance, nous le verrons dans un instant.
Cet extrait est issu des Pensées de Blaise Pascal, en effet, et est inséré dans une critique plus globale de l’auteur quant à l’incapacité de l’être humain et de ses sociétés à établir une « justice véritable ».
Connaissant Blaise Pascal, vous n’êtes pas sans savoir que cet inénarrable philosophe est un fervent chrétien, et plus encore janséniste. Or, le jansénisme puise lui-même ses sources dans l’ouvrage Augustinius, dont l’un des principaux préceptes est le suivant : suite au péché originel, l’homme a perdu toute référence stable de justice et de vérité, bref du souverain bien.
En outre, l’aversion dont témoigne le penseur auvergnat à l’encontre du plaisir tout au long de son œuvre, tout comme sa ferveur chrétienne, ne sont pas en faveur d’une société baignée dans le vice.
En replaçant donc cette citation dans son contexte, on observe que, certes, Blaise Pascal considère comme un fait établi que la justice humaine n’est ni universelle ni intemporelle, mais s’en émeut et s'en horrifie.
Mani
- 22/03/2012 - 14:37
@Lalince
La justice ne se place pas sur le terrain de la morale, mais sur celui du droit. Encore heureux, d'ailleurs. Vous connaissez Pascal ? D'une phrase, il a résumé une idée très ancienne qui, pourtant, n'a pas l'air d'être parvenue jusqu'à vous : "Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà", où on peut aisément remplacer "vérité" par "vertu" et "erreur" par "vice". La justice ne doit statuer que sur les lois sur lesquelles elle repose. Laissez la morale et la justice tranquilles, elles vous le rendront bien.