En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

05.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

06.

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

07.

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

05.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Agir ensemble"
Création d’un 10e groupe politique, situé dans la majorité, à l’Assemblée nationale
il y a 18 min 57 sec
pépites > High-tech
Atout contre le virus
StopCovid : la Cnil autorise l’application de traçage pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 34 min
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 5 heures 26 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 6 heures 43 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 17 heures 21 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 21 heures 32 min
pépites > Politique
Bataille pour Paris
LREM : Agnès Buzyn annonce qu'elle est toujours candidate pour le second tour des municipales à Paris
il y a 56 min 16 sec
pépite vidéo > International
Menace pour les récoltes
L’Inde fait face à une invasion de criquets
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 5 heures 35 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 7 heures 12 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 17 heures 36 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 21 heures 47 min
Atlanti-culture

"La tresse" : un phénomène international d'édition

Publié le 22 août 2017
Les lectures d'été de Culture-Tops
Hélène Kolsky est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Kolsky pour culture-tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Kolsky est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les lectures d'été de Culture-Tops

LIVRE

La tresse

de Laetitia Colombani

Grasset

RECOMMANDATION

Excellent

THÈME

Trois continents, trois femmes qui ne se connaîtront jamais, entre lesquelles, pourtant, va se tisser un lien intime, et pour chacune la prise en main d’un nouveau destin.

Un parcours qui va passer par trois femmes, trois héroïnes admirables:

- La première s'appelle Smita, une Indienne intouchable, la caste des proscrits, des bannis, des humiliés, à plus forte raison quand on appartient au genre féminin. - La deuxième des femmes imaginées par Laetitia Colombani s'appelle Julia. Elle est sicilienne et travaille comme jeune ouvrière dans l'atelier de son père où l'on transforme les cheveux des autres en perruque. Une vieille tradition de l'île menacée par la modernité. 

- La troisième héroïne vit au Canada : Sarah correspond au profil type de la femme occidentale. Elle aura la révélation du monde impitoyable du travail où les "malades et les faibles" n'ont pas droit de cité.

POINTS FORTS

- J'ai beaucoup apprécié les différents portraits de ces femmes, qui essayent d'aller de l'avant et prendre leur vie en main. « La Tresse » est un beau roman car il nous parle du monde et des liaisons et des liens qui peuvent exister entre les continents. On parle souvent d'un vol de papillon mais là ce sont quelques mèches de cheveux qui peuvent bouleverser, améliorer la vie d'autres femmes à des milliers de kilomètres, les unes des autres.

On comprend vite le propos de ces trois parcours entremêlés. Qu’elle soit triomphante ou misérable, la condition de la femme n’est guère enviable a priori dans des sociétés qui, diversement, l’assignent à une place préétablie.

- J'ai été émue, rattrapée par un sentiment de solidarité envers ces femmes si différentes mais pourtant si semblables dans leurs luttes contre l'adversité. Bouleversée par ce lien universel que l'auteure parvient si bien à mettre en évidence.

Smita, Giulia, Sarah. Chacune à sa manière et à son niveau doit faire face à de nombreux défis liés à sa condition de femme dont les droits ne sont jamais totalement acquis. Braver les diktats sociaux, oser imposer ses idées, exploser les plafonds de verre... Elles ne le savent pas mais leurs destins sont liés, dans un monde où, malgré les distances, chacun appartient à la même grande famille : l'humanité.
A une époque où le repli sur soi et la peur de l'autre dominent, il est bon de rappeler que nous ne sommes pas seuls. Que tel l'effet papillon, chacun de nos actes peut avoir une conséquence à l'autre bout du monde.

- J’ai été particulièrement bouleversée  par la précision de la description du malheur de la  femme indienne, de cet environnement misérable mais aussi violent. Je ne sais comment l'auteure s'est documentée sur le sujet, mais il est certain que ces détails ne s'inventent pas, hélas. Elle nous fait découvrir, loin des dépliants touristiques et des circuits imposés, un pays où tout reste à faire, notamment en termes de respect humain.

- La Tresse n'est pas un roman féministe mais grâce à trois destinées, il nous rappelle que  l'égalité dans le monde ne doit pas être une possibilité mais une nécessité.
Je suis ressortie de ma lecture émue et profondément touchée par Smita, Giulia et Sarah et avec l'espoir que leur histoire donnera la force qui manquerait à d'autres femmes en besoin de liberté et d'égalité.

- Un premier roman lumineux, qui diffuse avec bonheur des flux d’énergie, de dynamisme et d’espérance. Un très heureux moment de lecture, intense et communicative.Ce sont trois femmes puissantes, bouleversantes et épatantes.

POINTS FAIBLES

- La seule gêne, minime, tient à la structure, la forme, pourtant très astucieuses, des trois récits entrelacées, comme une tresse de cheveux...Pour ma part ces alternances, césures m'ont quelque peu bloquée...J'ai choisi de lire ces trois parcours féminins, séparément, dans leur entier...en me concentrant sur chaque personnage féminin, à la fois...  

- Et l’histoire de la canadienne est « un peu » cousu de fils blanc.

EN DEUX MOTS ...

Un roman d'une maîtrise remarquable, d'une fluidité d'écriture impeccable et d'une hauteur de propos irréprochable. La Tresse, c'est à la fois une épopée, celle du commerce mondialisé des cheveux et un hymne au courage des femmes. Un livre profondément féminin, plein d'humanité. Poignant et réconfortant à la fois. Chacune à leur manière, elles se battent pour ce en quoi elles croient : l'égalité et la liberté.

UN EXTRAIT

- « Un peu comme on cache une liaison extraconjugale, elle va organiser l’anonymat de sa maladie » page 86

- « La vraie trahison serait de renoncer » page 177

- « Elle qui a vaincu le plafond de verre se heurte aujourd’hui à ce mur invisible qui sépare le monde des biens portants de celui des malades » page 185

- « Il lui reste encore sa dignité ; le pouvoir de dire non "  page 186

L'AUTEUR

Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle a écrit et réalisé deux longs-métrages,. Elle écrit aussi pour le théâtre. "La Tresse" est son premier roman

Le point de départ du roman est, lui aussi, trèsfort, comme le confie Laetitia Colombani : "Il y a deux ans, ma meilleure amie m'a appelée en me demandant de l'accompagner choisir une perruque [...] Elle a essayé des perruques d'abord synthétiques puis une perruque en cheveux humains, en cheveux indiens qu'elle a achetée. Je me suis dit que ces cheveux avaient connu une espèce d'odyssée incroyable, ces cheveux ont été portés par quelqu'un en Inde, ils ont été transformés ensuite dans un atelier italien et ils sont aujourd'hui les cheveux de mon amie. Je me suis dit 'il y a un sujet".

Cette célébration d'une féminité universelle, a fait de "La Tresse" un phénomène d'édition avant même sa sortie, aujourd'hui en France. Le roman a fait sensation à la Foire du Livre de Londres en mars dernier, 16 pays ont déjà acheté les droits de traduction.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires