En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 5 heures 23 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 6 heures 1 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 13 heures 41 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 14 heures 2 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 14 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 5 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 7 heures 46 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 10 heures 40 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 13 heures 23 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 13 heures 53 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 14 heures 44 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 14 heures 49 min
Grandes familles

Le feuilleton de l’été : les héritiers dans tous leurs états

Publié le 07 août 2017
Atlantico présente à partir de ce lundi et pendant deux semaines une série spéciale sur les héritiers. Des Rothschild aux Wertheimer, de Bernard Arnault à Franck Riboud, en passant par la famille Bich (du nom du fondateur de l’empire Bic), les Peugeot, Renault, ce sont les grandes familles industrielles et financières qui ont fait l’économie depuis des décennies, voire des siècles. Beaucoup ont contribué à l’histoire de notre pays.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico présente à partir de ce lundi et pendant deux semaines une série spéciale sur les héritiers. Des Rothschild aux Wertheimer, de Bernard Arnault à Franck Riboud, en passant par la famille Bich (du nom du fondateur de l’empire Bic), les Peugeot, Renault, ce sont les grandes familles industrielles et financières qui ont fait l’économie depuis des décennies, voire des siècles. Beaucoup ont contribué à l’histoire de notre pays.

L‘héritage a toujours fait fantasmer ceux qui héritent de peu de biens, mais on oublie bien souvent que l’héritage est multiple. La formule qui consiste à léguer quelques biens à ses descendants ou ses relations existent depuis la nuit des temps. Depuis que la propriété privée s’est installée comme le socle de l’organisation de la société et des rapports économiques. L’héritage fait partie des inégalités de la vie, mais bénéficie d’un certain consensus social. 

La conception moderne de l‘héritage est attachée à la propriété privée. C’est un peu le prolongement de la propriété après la mort.  Le problème en France ce n’est pas l’héritage, c’est la rente.   

Si des héritiers ont pu être contestés dans leurs droits, d’autres peuvent donner lieu à des batailles, pas seulement juridiques mais souvent homériques. 

Alors l’héritage dont on parle est le plus souvent lié aux actifs possédés. L’immobilier, les entreprises, les droits d’auteurs. Ils représentent parfois de véritables fortunes. Il est évident que les grands bâtisseurs comme Bernard Arnault ont mis leurs descendants à l’abri du besoin pour des générations, quoi que fassent les héritiers, qu’ils se comportent en dignes fils de leur père et en businessmen ayant le sens des affaires, ou alors en pires gestionnaires de l’empire légué et rentiers oisifs et luxueux. 

Vu sous cet angle, l‘héritage qui a permis de transmettre un capital est parfois source d’inégalités socialement difficiles à accepter. Et encore. 

 

Lorsque Bill Gates, le fondateur de Microsoft qui est encore aujourd’hui l’un des trois hommes les plus riches du monde, a annoncé sa décision de léguer sa fortune évaluée à 100 milliards de dollars, à une fondation caritative et d’en réserver 1% à ses enfants, cette décision a été formidablement bien accueillie aux USA.

Mais en France, ce jour-là, un grand journaliste français lui demande : « Pourquoi si peu ? Vous êtes sévère avec vos enfants ». Et Bill Gates de lui répondre « Sévère ? Mais qu’ont-ils fait pour mériter autant ? Vous savez combien ça représente 1%... 1 milliard de dollars, à la réflexion, c’est encore beaucoup trop ! ». 

Mais l’héritage moderne est parfois lié à des actifs immatériels plus difficiles à évaluer. Un talent particulier, un don naturel, une éducation, une culture, un réseau d’adresses, tout cela est parfois plus important pour l’avenir qu’une cagnotte de départ ou qu’une usine que l’héritier ne saurait moderniser. 

Nous avons ici retenus un panel d’héritiers français. Certains ont hérité d’une entreprise, d’autres ont surtout hérité d’une éthique et d’un système de valeurs qu’ils ont transmises à leur groupe, à l’instar de Franck Riboud.

Mais tous ceux que nous avons retenus n’ont pas dilapidé l’héritage qu’ils ont reçu. Bien au contraire, certains ont pérennisé l’œuvre de leurs ainés, d’autres  l’ont complètement transformée, pour la développer et la faire évoluer à l’heure de la modernité.

Alors bien sûr, il aurait également pu être question des quelques héritiers qui n’ont pas été à la hauteur de ce que leur avait légué leur famille. Mais à quoi bon ? Dans la plupart des pays occidentaux développés, les systèmes fiscaux se délectent de ces héritiers qui n‘ont rien mérité. Et l’héritage disparaît. 

Autrefois, un vieux dicton populaire disait qu'il fallait deux générations pour bâtir une fortune et une troisième pour la manger. Aujourd’hui, ça n’est plus vrai. D’abord, parce que beaucoup de fortunes se bâtissent en une vie – on le voit avec certains champions du digital - et encore moins de temps pour qu’elle se perde. Quoi qu’il en soit, les héritages dont nous avons choisi de raconter la saga peuvent encore durer longtemps. 

Les grandes familles au cinéma ... les grandes familles ont rarement ete traitées au cinéma. Mais tout le monde se souvient de cette immense film ou Jean Gabin incarne un chef de familles comme il y en eu en France au siècle dernier. Ce film a d’ailleurs ete voulu par Jean Gabin. Pour des raisons politiques.  D’après un roman de Maurice Druon, et réalise par Denys de la Patelliere, avec des dialogues somptueux de Michel Audiard. Dans cette scène des Grandes familles, c’est l’héritage qui est en cause parce qu’il est certes porteur de richesses mais aussi de tels gaspillage et de vulgarité . Deux frères s’affrontent, Pierre Brasseur, le fils prodigue et jouisseur , et jean Gabin le fils héritier et gardien des valeurs . Un pur chef d’œuvre.

L'extrait du film est à retrouver ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires