En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

07.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

06.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Hémiplégie techno

Séparatisme islamique : cette autre dimension du défi qu’oublie Emmanuel Macron

il y a 25 min 25 sec
décryptage > Europe
Recomposition politique

Ce vote Sinn Féin irlandais qui devrait réveiller l’Europe

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Politique
Milliardaires contre milliardaires

Vers une surprise Michael Bloomberg ?

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Société
Entretien

Chantal Delsol : "L’Occident est passé de l’humanisme à l’humanitaire"

il y a 3 heures 20 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

il y a 4 heures 10 min
light > Insolite
L'habit ne fait pas le moine
Elle simule un voyage à Bali depuis Ikea
il y a 17 heures 53 min
pépites > International
La gestion politique du Coronavirus
Un avocat chinois arrêté pour avoir critiqué la gestion de l'épidémie par les autorités
il y a 18 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 21 heures 5 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 1 jour 33 min
pépite vidéo > Environnement
Une page se tourne
Le premier réacteur de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française, sera arrêté samedi
il y a 34 min 32 sec
décryptage > Sport
Haaland fait chuter Paris

Dortmund/PSG: 2/1 Paris passe au travers

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Politique
La révolution sera cruelle ou ne sera pas

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Santé
Usine du monde

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

il y a 3 heures 43 min
décryptage > France
Nouvelle réforme

Vraie-fausse suppression de l’ENA : le coup d’épée dans l’eau

il y a 4 heures 27 min
pépites > International
Le Camp des saints
La population grecque redoute l'invasion migratoire
il y a 18 heures 16 min
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 18 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 21 heures 33 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 1 jour 1 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 1 jour 49 min
© Gilles BASSIGNAC / AFP
© Gilles BASSIGNAC / AFP
Nouveau monde

Quand la fronde de militants contre les statuts de La République en Marche prouve que le mouvement présidentiel ne répond pas mieux à Ia crise politique que les "vieux partis"

Publié le 26 juillet 2017
Toute démocratie représentative a besoin de partis politiques en état de fonctionner. Si les partis du "vieux monde" ne semblaient pas aptes à répondre à la crise politique du pays, le mouvement présidentiel connaît également des difficultés.
David Valence enseigne l'histoire contemporaine à Sciences-Po Paris depuis 2005. Ses recherches portent sur l'histoire de la France depuis 1945, en particulier sous l'angle des rapports entre haute fonction publique et pouvoir politique. Témoin engagé...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Valence
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Valence enseigne l'histoire contemporaine à Sciences-Po Paris depuis 2005. Ses recherches portent sur l'histoire de la France depuis 1945, en particulier sous l'angle des rapports entre haute fonction publique et pouvoir politique. Témoin engagé...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toute démocratie représentative a besoin de partis politiques en état de fonctionner. Si les partis du "vieux monde" ne semblaient pas aptes à répondre à la crise politique du pays, le mouvement présidentiel connaît également des difficultés.

Atlantico : La fronde des militants LREM n'est-elle pas la preuve que la contestation des partis du "vieux monde" était absurde ?

 

David Valence : Quoi de plus classique en effet que la contestation des statuts ou de l'action des dirigeants d'un Parti politique par une fraction de ses adhérents? Le Parti socialiste, les Républicains, l'UDI ont connu de telles frondes par le passé. 

Est-ce pour autant la preuve irréfutable que La République en Marche est devenue un Parti "comme les autres"? Il est sans doute trop tôt pour répondre. 

Les soutiens d'Emmanuel Macron vont vivre ces prochains mois une véritable épreuve de vérité. 

Au cœur de la promesse de LREM, il y a le refus d'une rationalité qui soit propre à la politique : des règles, des codes, une langue, des savoir-faire, des itinéraires propres. Machiavel, à les entendre, est bon à jeter au panier. 

Beaucoup des parlementaires de la majorité pensent en effet que la vie publique doit simplement se plier aux règles et aux valeurs de l'entreprise pour être plus efficace. Qu'elle doit être un simplement reflet de la société. 

Mais la politique risque de se rebiffer! 

 

On a cru que les primaires ou autres mouvements participatifs tel qu'En Marche, pourraient remettre les vieux partis dans un cercle vertueux, mais est-ce vraiment le cas?

Le modèle de la démocratie représentative a été profondément remis en question ces dernières années, du Brésil à la Grande-Bretagne, des Etats-Unis à l'Espagne. 

Les formes de contestation et les solutions sont différentes, mais il est frappant de voir que l'Espagne a connu une onde de choc comparable à la nôtre il y a peu de temps, avec l'émergence du mouvement Podemos, l'équivalent du mélenchonisme, d'une part, et de Ciudadanos, une formation se présentant centriste, d'autre part. 

À cet égard, on pourrait d'ailleurs écrire de façon provocatrice qu'Emmanuel Macron, qu'on présente comme centriste mais qui est très éloigné sur le fond de cette sensibilité politique, est un Albert Rivera qui a réussi! 

Au-delà des slogans, de la réintroduction possiblement féconde mais marginale d'usages issus de la Grèce antique, comme le tirage au sort, peut-on dire de ces mouvements ou de ces contestations qu'ils permettent de dépasser le modèle de la démocratie représentative? Je ne le crois pas. 

 

La philosophie politique ne nous a pas encore proposé de modèle de régulation des intérêts et d'organisation de la vie de la Cité qui tienne compte de l'élévation globale du niveau d'éducation et de la capacité de chacun à s'informer rapidement. 

 
Les nouveaux partis qui émergent sur la contestation des anciens apparaissent, à ce stade, plus comme des symptômes que comme des solutions. 
 

En Marche apparaît finalement comme un parti essentiellement vertical, voué à soutenir un homme et sa vision à lui sans réelle négociations avec les militants ou les Français. Emmanuel Macron n'est-il pas en train de se heurter exactement aux mêmes difficultés que ses prédécesseurs?

Je le répète : Emmanuel Macron incarne pour beaucoup le rejet de "la politique" au profit d'une vision technicienne de l'exercice de l'autorité et de la prise de décision : il existerait des hommes et des femmes qui sauraient ce qui est bon pour le Pays ; il suffirait de leur faire confiance. 

Cette évaluation en termes de compétences techniques s'est retrouvée au cœur de la formation du gouvernement. 

 

L'espace d'une brève et baroque campagne électorale, cette conception très technicienne, qui s'accommode mal du débat public, a pu faire croire à sa compatibilité avec une sorte de spontanéisme politique, de renouveau démocratique, de "chacun aura sa chance d'exercer des mandats et des responsabilités". 

Les statuts de La République En Marche révèlent au contraire que dans le temps long de l'exercice du pouvoir, c'est bien la conception technicienne qui pourrait l'emporter sur les aspirations à une démocratie plus participative. 

 

Une masse de militants de bonne volonté, venus d'horizons très divers, qui attendent tout d'une sorte de super-DRH chargé de désigner arbitrairement parmi eux "ceux qui savent, ceux qui peuvent" : tel est sans doute le modèle à l'œuvre dans ce Parti qui restera atypique malgré tout. 

 

Ce n'est plus tout à fait la politique de papa, mais ce n'est pas non plus la politique de demain!

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

02.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

03.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

04.

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

07.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grandes perspectives de succès

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

04.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

05.

Mais d’où vient ce mystérieux signal radio émis des profondeurs de l’espace à destination de la Terre ?

06.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 26/07/2017 - 13:48
Je vous avais prévenu qu'ils deviendraient frondeurs, très vite!
car des militants sans convictions réelles ne peuvent rester chien-chien à son maître Macron-Rothschild, très longtemps...