En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 4 heures 7 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 5 heures 47 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 9 heures 32 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 9 heures 52 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 10 heures 33 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 57 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 3 heures 51 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 4 heures 58 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 8 heures 56 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 9 heures 45 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 10 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 10 heures 58 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 12 heures 40 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 13 heures 17 min
© Reuters
© Reuters
(not) Total Recall

Mémoire en ligne : ces psychologues qui s'inquiètent de la manière dont Facebook façonne nos souvenirs

Publié le 19 juillet 2017
Poster des photos de nos vacances, de nos bons moments sur Facebook est devenu un réflexe chez une majorité de personnes. Une étude récente d'un professeur en psychologie d'Harvard, affirme que cela permet la création de faux-souvenirs.
Antoine Tanet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Tanet est neuropsychologue au service Psychiatrie à la Pitié-Salpêtrière, doctorant dans le laboratoire ISIR (Cnrs-Paris VI). Il exerce aussi en libéral à Tours.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Poster des photos de nos vacances, de nos bons moments sur Facebook est devenu un réflexe chez une majorité de personnes. Une étude récente d'un professeur en psychologie d'Harvard, affirme que cela permet la création de faux-souvenirs.

Atlantico : Comment expliquez-vous ce phénomène de faux souvenirs ?  

Antoine Tanet : Quand vous demandez à deux personnes de raconter un événement, il y aura toujours des variations dans ce qui est dit. C'est un phénomène que l'on vérifie systématiquement. Mais de là à parler de faux souvenirs... Je ne pense pas.

Les personnes en situation de détresse sociale sont généralement plus actives sur les réseaux sociaux et sont donc plus exposées. Le risque de voir leur version des faits contredite augmente forcément. Il faut prendre en compte aussi l'état psychique dans lequel la personne se trouve au moment de publier une photo. On revient toujours à la question du jugement social, et plus seulement de perception ou de construction mnésique.

Au moment de choisir une photo, au moment de la construction, le décalage entre la réalité des faits, et la perception de l'instant, peut-être plus ou moins important. Quand on prend une photo on ne capture pas seulement un instant, on construit une histoire, c'est le principe même de la photographie d'ailleurs. Ça fait partie du jeu, et aujourd'hui, tout le monde le sait. Tous les utilisateurs de réseaux sociaux savent que les publications qu'ils voient sont des objets très construits. Choix de l'angle, pose de filtre, recadrage… Tout est fait pour que ça traduise notre sentiment au moment cela a été prise. Mais est-elle fausse pour autant? Au niveau des faits oui, c'est un travestissement, mais au niveau psychique c'est presque une forme de discours. Un discours qui a un sens quand on regarde ça avec un certain recul. Mais c'est certain que ce n'est pas la réalité.

Atlantico : La sélection qualitative des photos postées sur les réseaux sociaux permet d'éliminer les mauvais moments de notre mémoire. Cela traduit-il une volonté inconsciente d'édulcorer nos souvenirs ou est-ce le signe de la faiblesse de nos mémoires ?

De manière générale, quand notre mémoire fonctionne correctement elle conserve les bons souvenirs. Cela a déjà été prouvé à maintes reprises. Elle ne transforme pas nécessairement les faits, mais elle a tendance à laisser de côté le désagréable au profit de l'agréable. Elle est écologique dans un sens. A l'inverse, cela pose problème aux hyper-mnésiques, qui se retrouvent en souffrance à cause de leur mémoire aiguë.  

Cela s'accentue avec les nouveaux médias, pas par la possibilité de produire des photos en quantité qu'ils permettent, mais par leur capacité à filtrer et améliorer facilement le rendu des photographies, ce qui permet de créer une belle version de ce que l'on est en train de vivre immédiatement. De là il y a deux interprétations possibles. On peut se dire que la personne a voulu se créer un meilleur souvenir, ou alors qu'il a donné sa perception en temps réel du moment qu'il a vécu. La perception varie énormément d'un individu à l'autre et cela se constate dans les nouveaux médias. Quand on regarde les photos des autres, on s'aperçoit qu'on a tous envie d'avoir de beaux souvenirs, mais on les focalise tous sur des choses différentes. 

Je ne pense que cela soit le signe d'une quelconque faiblesse. Mais plutôt le reflet d'une attitude positiviste. Il faut penser que la publication de photos sur les réseaux sociaux n'a pas uniquement une fonction mnésique, mais aussi identitaire, on cherche à se présenter aux autres sous un angle favorable. Avec ces deux facteurs conjugués ça ne me semble pas étonnant qu'on se concentre sur uniquement sur les faits positifs.

Si faiblesse il y a, c'est plutôt au niveau social. Des études montrent que plus il y a de publications sur les médias sociaux, moins il y a de relations sociales.  

 

Si les réseaux sociaux ont effectivement la capacité de restructurer notre mémoire, quel risque cela peut-il avoir sur notre façon de penser ?  

Il est difficile de répondre honnêtement et scientifiquement à cette question. Il faudrait pouvoir comparer dans le temps, la façon dont les gens se rappellent leurs souvenirs. C'est extrêmement délicat d'affirmer aujourd'hui que la possibilité de pouvoir publier beaucoup de photos bien travaillées puisse détériorer notre perception des événements. On est face à une grande incertitude. Il y a un cas précis qui m'interpelle c'est celui des enfants qui aujourd'hui ont la possibilité très jeunes de voir des photos et vidéos d'eux avant même 1 an et ce jusqu'à 3-4 ans. Ils vont donc avoir des rappels mnésiques de leur petite enfance, ce qui était complètement impossible auparavant. Là je pense qu'il y a quelque chose qui modifie la mémoire de soi dans le temps, ce qui n'existait pas auparavant dans l'histoire de l'humanité! On ne sait pas encore quels en sont les effets, mais cela mérite une étude.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 19/07/2017 - 10:57
Pauvres enfants
exposés à la vue de tous dès leur plus jeunes âges (sans leur accord,....).
Michèle Plahiers
- 19/07/2017 - 10:53
Si j'écris sur Atlantico (et un peu de mes mémoires,qui est
aussi la vôtre d'histoire,...c'est justement pour ne pas mettre le doigt dans cette monstruosité qu'est Facebook,...