En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

07.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

01.

Mondial 2018 de foot : deux affaires de corruption présumées

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

06.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Bonnes feuilles

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Covid-19 : la société française face au confinement

il y a 6 heures 40 min
décryptage > Culture
Il faut que tout change pour que tout change

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

il y a 7 heures 13 min
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 9 heures 12 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 11 heures 1 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 23 heures 57 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : la démocratie à l’épreuve du coronavirus

il y a 6 heures 24 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Crise du coronavirus aux Etats-Unis : une mise à l’épreuve des valeurs fondamentales de la société américaine

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 10 heures 32 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 23 heures 30 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 1 jour 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 1 jour 7 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 8 heures
© Reuters Pictures
© Reuters Pictures
A l'italienne

Chez vous ou en vacances, voilà les "techniques" préférées des cambrioleurs et autres voleurs à la tire pour vous dépouiller cet été

Publié le 16 juillet 2017
Les vacances sont un moment idéal pour les cambrioleurs. En effet, que ce soit votre maison sans surveillance ou vos objets de valeur à la plage, toutes les techniques sont bonnes pour vous voler vos effets personnels.
Jean-Paul Mégret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Megret est secrétaire national du Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les vacances sont un moment idéal pour les cambrioleurs. En effet, que ce soit votre maison sans surveillance ou vos objets de valeur à la plage, toutes les techniques sont bonnes pour vous voler vos effets personnels.

Atlantico : Quel est le mode opératoire des braqueurs ? Ou se déroulent-ils le plus souvent ? 

Jean-Paul Mégret : Le mode opératoire est assez classique. Les cambriolages se déroulent pendant les heures de travail des victimes, soit dans la journée et les pendant les vacances quand les gens partent. Mais ces cambriolages peuvent également se produire pendant les week-ends, des week-ends prolongés. Les cambrioleurs agissent dans un premier temps en effectuant des repérages autour des maisons, dans les immeubles. Des gens vont être à l’affut des maisons fermées depuis longtemps. Ils vont repérer les boîtes aux lettres ou le courrier s’accumule.

Il n’est pas rare que des gens rentrent dans les immeubles en journée et collent leurs oreilles aux portes pour écouter s’il y a du bruit dans l’appartement et donc essayer de savoir s’il y a un moment propice. Certaines rues et certains lotissements sont déserts. Le repérage est plus facile à effectuer. Des signes existent et permettent de mettre les cambrioleurs sur la voie comme le silence, le vide, le courrier. Les allers et venues peuvent interpeller également. 

Quelles sont les méthodes de braquage et les dernières techniques les plus innovantes ?

Les méthodes sont de plus en plus frustres. Ces gens là ne font pas dans la dentelle et vont attaquer les portes de manière de plus en plus violente bien qu’elles soient de plus en plus blindées. Ils n’ont pas besoin d’un matériel très élaboré. Tout dépend du temps dont ils disposent pour mener leur attaque. S’ils sont dérangés ou bien, s’ils mettent trop de temps à ouvrir les portes et fenêtres, ils vont passer à une autre cible. Les alarmes de protection à base de caméras va réduire leur temps pour rentrer dans la maison ou l’appartement et ressortir avec des biens. La présence de maisons habitées autour de leur cibles vont nuire à leur fonctionnement. Mais si la cible se trouve dans un endroit isolé, si cette dernière présente un intérêt, les cambrioleurs pourront y passer plus de temps, voire quelques heures pour rentrer par une fenêtre parce qu’elle présente une faiblesse ou par la porte directement. 

Les gens ne viennent plus pour prendre du gros électroménager, des meubles ou des télévisions. Les cambrioleurs recherchent des objets qui sont très faciles à emporter comme les bijoux, objets de valeur, argent en espèce. Ils vont prendre des téléphones portables, des tablettes et à la limite des consoles de jeu mais pas de gros objets qui nécessitent une grosse logistique. Les conditions de revente ne sont pas toujours optimales. Ils ne veulent avoir a faire qu’à des objets vites revendables. Se promener avec une télévision sous le bras attirera l’attention des forces de police. c’est pour cela qu’ils choisissent des objets facilement transportables. Il ne faut pas laisser ces objets chez soit ou alors, les ranger dans des coffres forts scellés. 

 

Les voleurs sont gantés désormais. Ils évitent de laisser des traces d’empreintes digitales. Les policiers peuvent retrouver des fragments de picots de gants sur les scènes. Ils se sont professionnalisés. Ils gardent leur téléphones éteints lorsqu’ils passent à l’action pour ne pas être pistés. Ils ont progressé plus sur leur mode de camouflage que sur leurs modes d’action. 

Que peuvent faire les gens victimes d'un cambriolage ? Quelle est la réponse de la justice dans ces affaires-là ?

Dans une affaire de cambriolage, la première chose à faire est de déposer plainte et de ne rien toucher, rien déplacer dans la maison. La police nationale a développé des protocoles pour que la police technique et scientifique se déplace. Ils vont rechercher des traces à l’extérieur du lieu et à l’intérieur pour essayer de voir le cheminement emprunté. Ils vont chercher à savoir si les cambrioleurs ont commis des erreurs. Il arrive que certains d’entres-eux boivent des verres d’eau. De plus en plus, un travail d’ADN est effectué sur les portes extérieures. Les scientifiques travaillent à partir des oreilles pour récupérer de l’ADN grâce à la sueur qui va y être déposé sur l’extérieur des portes. Il est possible de photographier les trace d’oreilles, les modéliser et remarquer que l’on dispose déjà des mêmes empreintes dans les fichiers relatifs à de précédents faits de cambriolages. Cela permet de confondre des cambrioleurs d’habitude en les confondants avec des empreintes de mis en cause. Mais cela marche aussi avec les formes de pieds, de baskets. 

La difficulté est de savoir si tout cela est reconnu par la justice. A ce jour, ce n’est pas le cas. Malgré le fait que sur vingt scènes de cambriolages on retrouve la même forme d’oreille qui apparaît, si la personne interpelée, pour sa défense explique qu’elle a un vice, qu’elle s’amuse a se présenter dans les immeubles pour écouter aux portes mais qu’elle ne fait pas de cambriolages, la justice va estimer qu’elle a donné une explication suffisante et crédible qui ne permet pas de prouver qu’elle est rentré dans l'immeuble. 

 

Il y a vrai problème sur la rigueur de la réponse pénale en matière de cambriolage. La justice considère que s’il n’y a pas eu de violences physiques et seulement une atteinte aux biens, l’atteinte aux biens sera reconnue mais ne requerra pas une grande sévérité. Hors, on sait très bien que par delà de ce qui a été cambriolé, les cambriolages exposent la vie des victimes aux voleurs et représente un vrai traumatisme. Il y a un débat à ce sujet. Les cambrioleurs viennent de l’Est, des ex pays soviétiques et sont très spécialisées. Ils écument l’Europe, ils sont très mobiles. Ils faut les exposer à une peine extrêmement ferme et ne pas leur permettre de se retrouver en liberté. Aujourd’hui, il n’es pas rare qu’un cambrioleur fasse l’objet d’une convocation mais le procès est fixé quatre à six mois après. Et évidement, il ne va pas venir. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier62
- 18/07/2017 - 11:25
Cela fait longtemps que le cambriolage n'est plus un délit !
"Il y a vrai problème sur la rigueur de la réponse pénale en matière de cambriolage." C'est ce qui s'appelle de l'euphémisme ! En réalité le cambriolage, comme les agressions ou les vols de voiture ne sont plus dans les faits pénalisés, ou de façon ridicule. Non seulement parce que faire des enquêtes et mettre les gens en prison coûte de l'argent, mais aussi parce que ce sont généralement des "de souche" qui en sont les victimes, ceux-là même promis au grand remplacement. Il y a une véritable complicité larvée entre la classe politique et la délinquance, puisque au fond les deux ciblent les mêmes victimes.
Paul Emiste
- 17/07/2017 - 15:37
Legitime defense.
Comme aux USA, à partir du moment ou il y a effraction et que le gars est dans la maison, on se trouve en légitime défense...
kilian
- 16/07/2017 - 22:55
Je les attend, mais ils ne viennent pas.
Lotissement. Tous mes voisins ont été cambriolés. Certes il y a longtemps déjà.
Ils ont quand même intérêt à venir en mon absence.