En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 8 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 9 heures 11 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 10 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 12 heures 45 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 13 heures 42 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 19 heures 7 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 8 heures 32 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 9 heures 41 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 12 heures 51 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 19 heures 8 min
Plainte devant l'OMC

Terres rares : le monopole chinois pourrait asphyxier les hautes technologies occidentales

Publié le 14 mars 2012
Le Japon, les Etats-Unis et l'Union européenne ont porté plainte mardi contre la Chine devant l'OMC. En cause, les nouveaux quotas à l'export des terres rares de Pékin. L'inquiétude des plaignants est légitime : ces ressources, produites à plus de 90% par la Chine, sont utilisées dans la fabrication de nombreux produits de hautes technologies.
John Seaman est chercheur à l'IFRI, spécialiste de la Chine.Il effectue notamment des recherches sur la production d'énergie et de terres rares.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
John Seaman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
John Seaman est chercheur à l'IFRI, spécialiste de la Chine.Il effectue notamment des recherches sur la production d'énergie et de terres rares.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Japon, les Etats-Unis et l'Union européenne ont porté plainte mardi contre la Chine devant l'OMC. En cause, les nouveaux quotas à l'export des terres rares de Pékin. L'inquiétude des plaignants est légitime : ces ressources, produites à plus de 90% par la Chine, sont utilisées dans la fabrication de nombreux produits de hautes technologies.

Atlantico : Une plainte des Etats-Unis, du Japon et de l’Union européenne contre les quotas d’exportations de terres rares de la Chine auprès de l’OMC, ça change quelque chose à l’hégémonie de Pékin dans la production de ces éléments indispensables à la production de nombreux produits de hautes technologies ?

John Seaman : C’est la première fois qu’il y a une plainte formulée devant l’OMC sur le sujet des terres rares. Une démarche du même type avait déjà été enclenchée en 2009, pour un certain nombre de ressources naturelles. L’OMC a condamné la Chine en 2011 et a ainsi ouvert la voie à d’autres procédures.

C’est pour cette raison que les Etats-Unis, le Japon et l’Union européenne ont porté plainte mardi. Ils estiment que les quotas à l’exportation des terres rares mis en place par la Chine sont illégaux. Le problème, c’est qu’il faut plusieurs années à l’OMC pour adopter une décision et il pourrait déjà être bien tard pour peser sur les pratiques chinoises.

Pour motiver ses nouveaux quotas, la Chine explique vouloir préserver l’environnement. Cette raison tient-elle la route ?

Oui et non. Non car la Chine exploite pour l’instant ces ressources sans réelle préoccupation des conséquences environnementales. C’est d’ailleurs tout le paradoxe : ces ressources utilisées pour fabriquer des technologies dites propres ont un impact dramatique au moment de l’exploitation minière de ces composants. Le processus de production des terres rares a causé la destruction de sous-régions entières. Les Chinois ont dispersé des déchets radioactifs à faible taux, des acides et aussi des eaux polluées. Le sud de la Chine est particulièrement considéré du fait de productions illégales qui ne sont absolument pas surveillées.

D’un autre côté, le gouvernement commence à mettre en place des dispositifs de surveillance. Pour cette raison, l’OMC risque de ne pas condamner la Chine aussi facilement que dans la précédente affaire de 2009. Cette fois-ci, Pékin développe des standards environnementaux et cherche à améliorer la situation. En 2011, des responsables du ministère de l’Environnement ont fait une tournée des mines de terres rares : les exploitants qui ne respecteront pas les normes environnementales verront leurs quotas d’exportation réduits.

La plainte reste pourtant parfaitement légitime. Beaucoup s’inquiètent de voir dans l’attitude de la Chine une stratégie économique. Pékin aimerait que son moteur croissance évolue d’un modèle basé sur une main d’œuvre bon marché à un modèle faisant la part belle à des industries à haute valeur ajoutée, notamment dans les nouvelles technologies. En 2010, la Chine a ainsi identifié un certain nombre d’industries stratégiques. Dans ces secteurs, l’objectif est clair : attirer les entreprises étrangères, japonaises, européennes ou américaines notamment, pour les inciter à relocaliser une partie de leur activité sur le sol chinois. C’est surtout cela que dénoncent les occidentaux : ils craignent que la Chine ne force la migration d’une partie des savoir-faire.

Est-il possible de se passer de la production de terres rares de la Chine ? Existe-t-il d’autres réserves ?

Les pays qui viennent de porter plainte sont actuellement en train de chercher d’autres options. La principale reste de produire en dehors de la Chine : il existe des réserves de terres rares un peu partout dans le monde. Le problème, c’est que ces ressources sont particulièrement complexes à exploiter et que la mise en œuvre d’une mine est très longue. Une mine doit ouvrir à Mount Weld en Australie, une autre à Moutain Pass aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis étaient les premiers producteurs de terres rares au monde, à Moutain Pass, en Californie, dans les années 1950. La mine a été fermée car l’arrivée de la Chine sur ce marché dans les années 1980 a cassé les prix. De plus, les standards étaient si stricts dans l’Etat que cette exploitation est devenue trop coûteuse et trop contraignante.

Côté européen, il y a une forte prospective, notamment au Groenland, en Estonie et peut-être dans certains pays scandinaves. C’est là tout l’enjeu : il y a encore beaucoup de travail à faire pour identifier les mines potentielles sur ce continent.

Actuellement, 85 à 97% des terres rares sont extraites en Chine. Certains espèrent que les nouvelles mines suffiront à contrebalancer l’hégémonie chinoise pour répondre à la demande. Le vrai problème, c’est qu’il faut faire des distinctions : parmi les 17 éléments regroupés sous le terme de terres rares, certains sont plus difficiles à trouver que d’autres. Pour simplifier, on distingue surtout les terres rares légères et les terres rares lourdes. Si les premières sont relativement disponibles dans le monde entier, les secondes restent malgré tout particulièrement difficiles à trouver en quantité suffisantes. Pour les terres rares lourdes, les premières mines devraient ouvrir à l’horizon 2016.

Ces différents éléments sont utilisés dans une quantité de nouvelles technologies de plus en plus fréquentes : éoliennes, voitures hybrides, ordinateurs, missiles, téléphones portables … Reste là aussi à savoir si les gouvernements favoriseront la consommation de ces produits. Par exemple, les parcs éoliens seront-ils toujours autant plébiscités à l’avenir ?

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
François78
- 14/03/2012 - 22:53
Terres rares pas si rares ...
Il y a des gisements de terres rares à peu près partout sur la planète. Les réserves sont suffisantes mais comme pour tout le reste, pas inépuisables.,

L'erreur a été d'abandonner nos gisements au profit des productions chinoises meilleur marché, pour toujours plus de profit et au détriment de la raison étant donné leur importance stratégique.

Les chinois se doivent de protéger leurs réserves et maintenant, il faut plusieurs années pour réactiver les mines abandonnées induement.

Ah si, il y a des gisements inépuisables, de bêtise, de rapacité, et de toutes ces merveilleuse vertus qui nous mènent à la catastrophe.
cqoiqéqon
- 14/03/2012 - 19:13
c'est le problème d'un monde
c'est le problème d'un monde ou il n'y a plus de guerre.
on dit non non et comme il n'y a pas de conséquences on fait quand même et après moi le déluge.
tout cela me semble cousu de fil blanc
personne ne dictera sa politique à la chine et dans une ou deux générations nous nous sionniserons. Simplement parce que leur régime et plus évolué que le notre, plus intelligent.
Leur philosophie est taoïste quand nous sommes encore à nous demander si dieu est un et a essayer de maitre la vérité dans une boite.
frjulien112
- 14/03/2012 - 16:13
En même temps ....
il vaut mieux que l'industrie des terres rares soient produites en Chine, parce que le procédé entraine des rejets très nombreux et toxiques. Il faut bien payer le prix de cette pollution.

De plus, il existe de plus en plus d'alternative, souvent "organic" comme dans OLED, pour peu qu'on se donne les moyens de les chercher.