En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 42 min 51 sec
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 2 heures 38 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 2 heures 49 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 3 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 3 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 19 heures 27 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 58 min 21 sec
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 3 heures 24 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 3 heures 29 min
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 19 heures 6 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 19 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
Coup de comm

Quand Nicolas Hulot veut interdire la production (marginale) d’hydrocarbures en France….sans aucun effet sur le climat, mais avec un bel effet média

Publié le 24 juin 2017
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé ce vendredi vouloir interdire "tout nouveau permis d’exploitation d’hydrocarbures en France" d’ici à l’automne.
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé ce vendredi vouloir interdire "tout nouveau permis d’exploitation d’hydrocarbures en France" d’ici à l’automne.

Atlantico : À l'occasion d'une interview donnée à BFMTV, Nicolas Hulot a déclaré souhaiter l'interdiction de "toute nouvelle exploration d'hydrocarbures sur les territoires métropolitains et les territoires d'outre-mer". Quelle est la portée d'une telle décision ? Quelles en seront les conséquences sur la question du climat en tant que tel ?

Stephan Silvestre : Cette mesure vise à marquer un cap dans la course de la France à transition énergétique. L’idée est tourner la page des hydrocarbures (pétrole, gaz naturel et charbon) pour passer à l’ère des énergies renouvelables. Toutefois, cette mesure restera purement symbolique pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la France est d’ores et déjà un pays qui ne produit quasiment plus d’hydrocarbures : la production de charbon est désormais nulle, celle de gaz naturel est infime (0,03 Mtep en 2015 pour une consommation de 36,5 Mtep) et celle de pétrole brut dérisoire (0,8 Mtep en 2015 pour une consommation de 77,2 Mtep). Par ailleurs, les permis d’exploitation ne sont pas visés pour le moment, mais seulement ceux d’exploration. Quant à l’impact climatique, il est tout simplement nul. La consommation française d’hydrocarbures ne sera pas affectée par cette mesure : le peu de production française sera, après l’épuisement des derniers gisements, remplacée par des importations. Quand bien même elle diminuerait, par exemple de 1%, cela n’entraînerait qu’une baisse des émissions de CO2 que de 3 Mt par an, soit 0,01% des émissions mondiales (33 Mdt/an), autant dire rien. 

Quelle est la cohérence de ce choix ? S'agit-il d'une conclusion logique aux décisions déjà prises par les exécutifs précédents ? Dans quelle logique Nicolas Hulot est-il entré ? Et quelles devraient être les prochaines décisions à venir ?

Pour dérisoire qu’elle soit, cette mesure a au moins une qualité, celle de la cohérence. Elle s’inscrit dans la poursuite et le renforcement des mesures des précédents gouvernements. La loi de juillet 2011, voulue par Nicolas Sarkozy et confirmée sous la présidence Hollande, visait à interdire l’utilisation de la fracturation hydraulique sur le territoire français. Cette loi était doublement hypocrite : d’une part parce qu’elle n’empêchait pas la consommation de gaz ou d’huiles de schiste importés et d’autre part parce qu’il s’agissait surtout de contenter des mouvements qui s’opposent, au travers de la fracturation hydraulique, à la consommation d’hydrocarbures tout court. Avec cette décision, Nicolas Hulot a au moins le mérite d’être clair : l’ennemi ce sont les hydrocarbures, en raison de leurs émissions nocives, et non la technique utilisée pour les extraire. Dans cette logique, on peut s’attendre à ce qu’il cherche maintenant à frapper la consommation, même s’il s’est contenté d’annoncer, pour le moment, une simple convergence de la fiscalité entre le diesel et l’essence (convergence qui avait déjà été planifiée par le précédent gouvernement, mais qui sera accélérée). Toutefois, les mesures coercitives n’ont qu’un impact limité sur la consommation. Celle-ci a bien diminué durant les dernières années (-15% en dix ans pour le pétrole, -9% pour le gaz naturel et -40% pour le charbon), mais cela est grandement dû à des progrès techniques : modernisation et baisse de la consommation du parc automobile, amélioration des chaudières de chauffage, meilleure isolation des bâtiments, mais aussi à la désindustrialisation de la France. Plutôt que de chercher une nouvelle fois à frapper les consommateurs, espérons que notre ministre se focalisera davantage sur l’encouragement à l’innovation dans les domaines stratégiques (propulsion électrique ou à hydrogène, stockage de l’électricité, génie génétique pour les agrocarburants…), d’autant plus que ces innovations peuvent avoir une portée mondiale. 

Pour revenir à la production d'hydrocarbures en France, quels sont les territoires concernés ? Quel impact pourrait avoir cette décision pour les producteurs ?

La production française se fait actuellement toujours dans les bassins parisien et aquitain. Pour le moment, cette production n’est pas visée. En dehors de ces régions, l’exploration concerne surtout la Guyane. Il paraît clair que l’exploitation ne se fera pas dans ces régions. Le chiffre d’affaires de cette activité était de 330 M€ en 2014, ce qui est assez modeste. Il est certain que les producteurs n’engageront plus d’investissements en France, pour se concentrer sur des territoires plus propices. Ils n’avaient d’ailleurs pas attendu Nicolas Hulot, puisque les investissements d’exploration étaient déjà en chute libre depuis 2013. La Guyane devra se faire une raison. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
adroitetoutemaintenant
- 25/06/2017 - 09:35
Faut pas pleurer !
Quand les musulmans seront au pouvoir en France, nous aurons un ministre de l’énergie et de l’environnement qui fera exploiter les gaz de schiste et reprendre l’exploration pétrolière autour de nos iles. Ce sera mieux que Hulot l’incapable et débile notoire !
cloette
- 24/06/2017 - 16:36
Les gaz de schiste
il faut les exploiter, évidemment !
kelenborn
- 24/06/2017 - 15:53
ouais
Oui mais
1. L'auteur ne parle pas des gaz de schiste dont la France possède les plus grosses réserves en Europe avec la Pologne. Les exploiter permettrait d'alléger la facture extérieure mais on va préférer, en bon escrologiste qu'est Hulot aller piquer le pèse dans la poche des contribuables.
2Se libérer des hydrocarbures est une bonne idée , pas pour les raisons invoquées par l'escrologie réchauffiste mais, tout simplement pour éviter d'avoir à donner du pèse à des pays aussi sympathiques que l'Arabie, l'Iran, l'Algerie et tutti quanti voire en plus conserver les dits hydrocarbures pour un usage plus intelligent que nourrir les moteurs des bagnoles!
Soit, mais l'auteur a raison: c'est sur l'hydrogene qu'il faut parier mais....cela désespérerait Gaia et ne fournirait pas l'escrhulot en pépettes