En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

06.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 5 min 18 sec
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique",
il y a 14 min 20 sec
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 1 heure 28 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 3 heures 23 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 4 heures 29 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 9 min 10 sec
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 55 min 32 sec
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 2 heures 19 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 3 heures 42 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 4 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 13 heures 51 min
© © E. Emo et A. Llaurency / Galliera / Roger-Viollet
© © E. Emo et A. Llaurency / Galliera / Roger-Viollet
Atlanti-culture

Balenciaga, l'oeuvre au noir : un dialogue hors du temps entre deux artisans du beau

Publié le 07 juin 2017
Du 8 mars au 16 juillet, le Musée Bourdelle consacre une exposition à Balenciaga. Une exposition qui met à l'honneur le noir dans toute sa splendeur sans verser dans l'élitisme.
Mathilde Deyries
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mathilde Deyries est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Du 8 mars au 16 juillet, le Musée Bourdelle consacre une exposition à Balenciaga. Une exposition qui met à l'honneur le noir dans toute sa splendeur sans verser dans l'élitisme.

EXPOSITION
Balenciaga, l’oeuvre au noir
Musée Bourdelle

INFORMATIONS
Musée Bourdelle 
18 rue Antoine Bourdelle 
75015 Paris
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h
Jusqu'au 16 juillet

Recommandation : BON

THEME

« J’aime l’autorité du noir. C'est une couleur qui ne transige pas. Une couleur violente mais qui incite pourtant à l'intériorisation. A la fois couleur et non-couleur. Quand la lumière s'y reflète, il la transforme, la transmute.» S’ils n’étaient pas ceux de Pierre Soulages, ces quelques mots anachroniques suffiraient à synthétiser la vision de Cristobal Balenciaga, couturier énigmatique et surdoué, sculpteur des ténèbres et ingénieur éclairé du vêtement. dont la technique et les productions au milieu du XXème siècle ont défini les principes souverains qui régissent depuis le milieu exigeant de la haute couture.

POINTS FORTS

• Une fois arrivé au musée Bourdelle, trouver l’entrée de l’exposition relève de l’exploit - mais l’agacement laisse vite place à la fascination : le visiteur est invité à déambuler dans les différentes pièces qui composent cet ancien atelier d’artiste, où sont supposées dialoguer les statues de Bourdelle et les silhouettes tout aussi structurales de Balenciaga - sans grande évidence pourtant, l’exposition temporaire serait-elle un prétexte à mettre en lumière l’extraordinaire richesse du musée et de l’oeuvre de Bourdelle ? C’est ainsi que dans cet espace baigné de lumière, on en oublie la raison première de notre venue, et l’on se plaît à découvrir la galerie de portraits de Beethoven ou le jardin luxuriant qui abrite, loin de l’agitation urbaine, des oeuvres aussi grandioses que La France ou le Monument au Général Alvear. 

• En se concentrant sur une unique « matière première » - le noir - le Musée Bourdelle aurait pu tomber dans le travers élitiste de ne présenter qu’une partie très réduite et pointue du travail de Balenciaga. Pourtant, le propos est technique mais sans prétention, et parvient à vulgariser - dans le bon sens du terme - la complexité du travail du vêtement, de sa matière et de sa couleur. Dans une mise en scène aussi sobre que son sujet, la quarantaine de pièces exposées se suffisent à elles-mêmes pour appréhender la rigueur presque sacerdotale du couturier : à ses lignes pures et parfois austères se mêlent la richesse de l’artisanat français - de magnifiques broderies Lesage - et son héritage hispanique - jeux de dentelles, passementeries et volants qui rappellent ceux des costumes de toréadors - sans sombrer pour autant dans la caricature. 

• Enfin, une clé de lecture plus profonde se dégage si l’on comprend le sens figuré du sous-titre énigmatique de l’exposition : l’oeuvre au noir pourrait faire référence à l’une des phases qui, en alchimie, conduirait à la transformation du plomb en or. Comme l’architecte bouleverse l’espace ou le sculpteur façonne la pierre, Balenciaga, que l’on surnomme « le couturier des couturiers », expérimente à la manière d’un scientifique la simple matière noire et la transforme en une silhouette intemporelle et proprement absolue. 

POINTS FAIBLES

Très centrée sur les productions de Balenciaga plutôt que sur sa personnalité - à raison - l’exposition ne parvient pas à lever le voile sur l’obscurité du personnage - mais était-ce son but ? Au sortir de l’exposition, celui qui n’a donné qu’une seule interview dans sa vie reste tout aussi obscur et mystérieux. Peu d’inspirations ou de photographies, seuls quelques croquis nous permettent, à regret, d’appréhender l’humanité du créateur.

EN DEUX MOTS

 

Deux artistes, deux ingénieurs de la matière, deux artisans du Beau : le marbre lumineux de Bourdelle se mêle avec un surprenant éclat au noir vibrant de Balenciaga, dans une exposition délicate et hors du temps.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires