En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Corps à corps
L'amour des zombies, un rapport à l'érotisme charnel du corps abandonné
Publié le 12 mars 2012
Les zombies envahissent notre univers médiatique : séries, films, bandes-dessinées ... Décharnés ou séduisants, ils charment notre imagination. Que se cache-t-il derrière la fascination de l'immortalité ?
Aurélien Fouillet est chercheur au Centre d’Etudes sur l’Actuel et le Quotidien (Université Paris V René Descartes). Il est docteur en Sociologie. Sa thèse s’intitule : "L’esprit du jeu dans les sociétés post-modernes. Anomies et socialités : Bovarysme,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Fouillet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Fouillet est chercheur au Centre d’Etudes sur l’Actuel et le Quotidien (Université Paris V René Descartes). Il est docteur en Sociologie. Sa thèse s’intitule : "L’esprit du jeu dans les sociétés post-modernes. Anomies et socialités : Bovarysme,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les zombies envahissent notre univers médiatique : séries, films, bandes-dessinées ... Décharnés ou séduisants, ils charment notre imagination. Que se cache-t-il derrière la fascination de l'immortalité ?

On voit ressurgir de diverses manières les figures du mort vivant, du zombie ou du vampire dans la culture populaire contemporaine. Twilight, Buffy contre les vampires, Walking Dead, 28 jours plus tard, Teen Wolf, Le Manuel de Survie en territoire zombie, Crossed, Marvel Zombie, ou encore True Blood en sont diverses manifestations plus ou moins actuelles.

Du catch mexicains – resurgissement dans les masques de la Lucha Libre d’un imaginaire aztèque longtemps enfoui derrière le syncrétisme catholique – en passant par le vaudou haïtien et son esthétique que l’on retrouve dans James Bond ou chez Zadig et Voltaire – jusqu’aux divers flashmob des fans de Walking Dead, l’esthétique de la mort, du mort vivant et de ses modulations est fortement présent dans l’imaginaire juvénile contemporain.

Faut-il y voir l’expression d’une période en crise ? D’une critique sociale dénonçant la zombitude du consommateur moyen ? Ou encore une volonté sociétale d’apprendre à vivre avec la mort ? Peut-être s’agit-il d’un peu de ces trois dimensions.

Au travers de ces différentes figures, ce qui est mis en avant, paradoxalement ou oxymoroniquement, c’est bien le corps, la carne pourrait-on dire.  Les scarifications, réelles ou simulées, les morsures langoureuses – dites baisers du vampires – les affoulements zombies où l’on se frotte, se pousse et s’entrechoque, sont autant de mises en avant du corps et de sa dimension purement charnelle, érotique et thanatosienne, animale ou daïmonique. Les films de possessions (Devil Inside, l’Exorciste, Paranormal activity, etc.) sont autant de variations sur ce corps qui, en s’abandonnant, s’affirme. De ce corps qui efface cette intériorité cartésienne au profit d’un corps collectif où l’on s’éclate.

Il s’agit finalement toujours de ce corps qui, a l’adolescence d’autant plus (qu’il s’agisse d’un individu ou d’une société peu importe), est toujours quelque chose d’encombrant et de stimulant, quelque chose avec lequel, tant bien que mal, on doit apprendre à vivre. Peut-être est-ce un de ces moments où le corps social adolescent apprend à vivre avec lui-même, malgré l’âge ingrat qu’il traverse ?

D’autres dimensions se mêlent à cela, l’éternité, l’immortalité ou l’idée d’un mort-vivant, d’une mort qui redonne vie. Il s’agit alors d’un corps par lequel on accède à l’extase, à cette sortie de soi qui ouvre sur le corps collectif, le divin social. Merleau-Ponty appelait cela l’expérience de la chaire. C’est-à-dire ce moment où les corps sont à la fois sentis et sentant, sujet et objet ou plutôt en amont de cette séparation. Il prenait l’exemple du rapport amoureux, de cette petite mort dans laquelle chacun se perd dans l’autre. Toutes ces figures du zombie, du vampire et autres morbidités apparentes, exagérations de l’appétence contemporaine à l’extase collective, révèlent bien plutôt l’appétence à la vie, expression de cette persévérance dans l’être du divin social.

L’esthétique zombie apparaît donc comme l’expression d’une vitalité exacerbée de nos sociétés. Comme dirait l’autre : « N’ayez pas peur. »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
05.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
06.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
07.
L’économie française, bouée de sauvetage de la zone euro ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
06.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires