En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

03.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

06.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

07.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 5 heures 26 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 6 heures 51 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 7 heures 58 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 8 heures 35 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 10 heures 2 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 11 heures 31 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 12 heures 24 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 12 heures 39 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 13 heures 6 sec
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 6 heures 9 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 7 heures 19 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 8 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 10 heures 36 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 11 heures 46 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 12 heures 18 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 12 heures 34 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 12 heures 48 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 13 heures 8 min
A quel saint se vouer

Centre en péril : dans quel état l'UDI sortira-t-elle des législatives ?

Publié le 26 mai 2017
Le parti de centre droit UDI de Jean-Christophe Lagarde pourra prendre de l'importance après les législatives. Que ce soit du côté des Républicains ou de la majorité présidentielle, l'UDI saura peser dans la balance.
Jean Petaux est docteur habilité des recherches en science politique. Ingénieur de recherche, directeur de Communication, des Relations extérieures et institutionnelles de Sciences Po Bordeaux, il dirige une collection aux éditions Le Bord de l’Eau, «...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Petaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Petaux est docteur habilité des recherches en science politique. Ingénieur de recherche, directeur de Communication, des Relations extérieures et institutionnelles de Sciences Po Bordeaux, il dirige une collection aux éditions Le Bord de l’Eau, «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti de centre droit UDI de Jean-Christophe Lagarde pourra prendre de l'importance après les législatives. Que ce soit du côté des Républicains ou de la majorité présidentielle, l'UDI saura peser dans la balance.

Atlantico : Où en est le centre aujourd’hui ? Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde continue de préciser que son parti est "en alliance avec LR". Au regard des intentions de vote pour les législatives (ou LR semble à ce jour loin derrière le parti du nouveau président), et de la situation du centre, comment analysez-vous cette alliance ? 

 

Jean Petaux : C’est une alliance qui est objectivement tributaire de l’état du parti LR à demeurer uni ou pas après les législatives de juin 2017. Comme il est vraisemblable qu’après cette dernière séquence électorale une partie des cadres et des militants « Les Républicains » quitteront le parti héritier de l’UMP pour soutenir la majorité présidentielle en apportant leurs voix au moins au sein de la nouvelle Assemblée au gouvernement Macron, le parti centriste, l’UDI, qui est une des composantes du centre, issu du plus vieux courant politique français, intimement lié à l’histoire de la République parlementaire à partir de 1875, le radicalisme, transformera la nature de son alliance avec LR pour rejoindre la fraction « centre-droit » de ce parti. La principale raison de l’alliance entre l’UDI et le parti LR aujourd’hui réside dans le fait que le parti de la « droite de gouvernement » a « protégé »  certaines circonscriptions au profit de candidats UDI, qui sans cela, auraient toutes les peines du monde à se faire élire. Cette « dépendance au LR » rend compliqué toute forme de renversement d’alliance pour l’UDI qui se trouve, qu’elle le veuille ou non, soumise au devenir du parti « Les Républicains » lui-même pour définir sa propre ligne de coalition. On peut concevoir qu’à l’occasion des législatives, à la suite de la recomposition du paysage politique qui s’ensuivra, l’UDI va se dégager de l’emprise de LR avec une réserve néanmoins : un éventuel renversement d’alliances au plan national ne se traduira pas immédiatement par des déplacements équivalents au plan local et les majorités communes LR-UDI (voire MODEM dans de nombreux cas) dans les villes moyennes et grandes vont perdurer jusqu’aux prochaines municipales, en 2020, qui figureront comme de véritables « Mid term elections », les fameuses « élections à mi-mandat » qu’on connait bien aux Etats-Unis.

 

Suite à la nomination d'Édouard Philippe en tant que Premier ministre, un vingtaine d'élus LR mais aussi UDI (centre) exhortent leurs formations politiques à "répondre à la main tendue "par le président. S'ajoute à cela que l'UDI "n'exclut pas de travailler avec Emmanuel Macron" selon son président. Quels peuvent être les solutions pour ce centre qui semble écartelé entre La République En Marche et les Républicains ? 

Jean Petaux : L’UDI, tout comme son fondateur encore très populaire dans ce parti, Jean-Louis Borloo, ont de nombreux points de convergence politique avec le président de la République élu le 7 mai dernier. On peut considérer encore une fois que les « transferts », terme que l’on emploie plus souvent en matière de « mercato footballistique » à la fin de telle ou telle saison sportive, interviendront postérieurement aux législatives quand il s’agira de donner une majorité parlementaire au gouvernement Philippe II si le parti du président, REM, n’obtient pas de majorité absolue dans la nouvelle législature. L’UDI, en tout état de cause, la partie qui suit la « ligne Lagarde » sera la plus apte à rallier la majorité gouvernementale a contrario de la « ligne Morin ». Ce qui, en l’espèce, est ici plus qu’une nuance tactique doit beaucoup au fait que Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin sont aussi incompatibles entre eux que le furent Romulus et Remus et Caïn et Abel (sans aucunement prendre le risque de savoir qui des deux est Remus ou Abel…). Cette situation n’est pas nouvelle non plus pour une formation située au centre de l’échiquier politique. Puisque le temps politique actuel évoque souvent celui de la IVème République par la reconstitution d’une « Troisième force » politique, rappelons qu’une petite formation politique, comparable à l’UDI d’aujourd’hui, l’UDSR (L’Union démocratique et socialiste de la Résistance), formation codirigée par François Mitterrand et René Pleven était presque l’idéal-type du « parti charnière » faisant et défaisant les 22 gouvernements qu’aura connu la IVème République. En 1958, grand moment de recomposition des alliances politiques, Mitterrand qui incarnait plutôt l’aile « gauche » de l’UDSR fut un des rares hommes politiques (si on ne compte pas le PCF évidemment) de la Quatrième à s’opposer avec Pierre Mendes France au retour du général de Gaulle alors que René Pleven, député des Côtes-du-Nord, grand résistant, choisit de soutenir le nouveau régime. Est-ce le destin de l’UDI ? Peut-être, mais c’est aussi celui de LR sans doute…

 

Jean-Christophe Lagarde entend réaffirmer l'indépendance de l'UDI mais comment est-ce possible en formant des alliances ?

Jean Petaux :  L’indépendance n’est absolument pas contradictoire avec la pratique des alliances. Elle en est même consubstantielle. C’est parce que vous êtes indépendant que vous choisissez vos alliances. Si vous n’êtes pas libre vous ne passez pas d’alliance, vous êtes tout simplement absorbé, fusionné et destiné à être fondu donc à disparaitre formellement. Tout est affaire ensuite de puissance. Vous allez être alors soit un « allié supplétif » dont le parti dominant avec qui vous passez une alliance peut aisément s’affranchir sans risque d’y perdre, soit un « allié partenaire » et votre association sera d’autant plus forte, d’autant plus fructueuse pour vous, que vous serez d’une part respecté mais surtout susceptible de causer des dommages lourds à votre allié si vous vous séparez de lui ou s’il ne vous considère pas à la hauteur de vos demandes. Autrement dit si l’UDI veut manquer à l’un de ses alliés putatifs (aujourd’hui LR demain peut-être REM ou une fraction de LR qui construirait une force de centre-droit autonome) c’est parce qu’elle sera forte et qu’elle sera d’une certaine manière courtisée et sollicitée. C’est, toute chose égale par ailleurs, ce que cherche à réaliser le « cousin » Bayrou avec le MODEM à l’égard du futur parti du président. C’est parce qu’il répète à l’envi (et ce n’est d’ailleurs pas faux même si c’est exagéré de sa part) que la courbe des intentions de votes de Macron a fait un bon lorsque Bayrou a son retrait de la course présidentielle et son soutien que ce dernier cherche à se montrer indispensable au nouveau président et c’est ainsi que dans tous les départements de France une véritable bataille politique s’est déroulée pour les candidatures législatives là où le MODEM était en situation de présenter des candidats cherchant à se réserver le plus possible de circonscriptions, au détriment de fait, de « République En Marche ».

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

03.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

06.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

07.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pandore
- 26/05/2017 - 15:37
Laminé j'espère
mais évidemment à vendre au plus offrant .... c'est à dire à Macron
Atlante13
- 26/05/2017 - 11:06
Bof, l'UDI.....
de toute façon ils ont déja prévu de rallier le Modem, les démarches sont en cours.
Le centre a une colonne vertébrale trop souple, ils sont à voile et à vapeur, ce qui fait qu'ils n'auront aucun mal à comprendre Macron EEMT...
Anouman
- 26/05/2017 - 09:48
UDI en péril
Pas certain que s'ils disparaissaient il y aurait grand monde pour s'en apercevoir et encore moins pour les regretter. D'ailleurs il va y avoir un grand "UDI-Modem" avec le parti de Macron, c'est bien suffisant pour aller dans le mauvais sens.