En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Maladie
Pourquoi les personnes nées avant 1989 feraient bien de se revacciner contre le retour de la rougeole
Publié le 23 mai 2017
Mêmes vaccinés, tout le monde n'est pas invulnérable contre cette maladie hautement infectieuse. Pour cause : certains individus perdent rapidement leur immunité, malgré le vaccin. Le risque qu'ils contractent la maladie et, pire, deviennent la source d'une épidémie, est loin d'être négligeable alors que bon nombre de Français sont toujours réticents à se faire vacciner.
Le Professeur Didier Raoult crée ex nihilo l’unité des Rickettsies en 1984. Il enseigne également les maladies infectieuses à la Faculté de Médecine de Marseille. Depuis 2008, le professeur Didier Raoult dirige l’URMITE soit l’Unité de Recherche en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Raoult
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Professeur Didier Raoult crée ex nihilo l’unité des Rickettsies en 1984. Il enseigne également les maladies infectieuses à la Faculté de Médecine de Marseille. Depuis 2008, le professeur Didier Raoult dirige l’URMITE soit l’Unité de Recherche en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mêmes vaccinés, tout le monde n'est pas invulnérable contre cette maladie hautement infectieuse. Pour cause : certains individus perdent rapidement leur immunité, malgré le vaccin. Le risque qu'ils contractent la maladie et, pire, deviennent la source d'une épidémie, est loin d'être négligeable alors que bon nombre de Français sont toujours réticents à se faire vacciner.

Atlantico : Selon une récente étude américaine, les personnes ayant été vaccinées contre la rougeole avant 1989, et ayant aujourd'hui l'habitude de voyager ne seraient plus immunisées contre la maladie. Comment expliquer cette déficience ? Quels sont les risques d'attraper, aujourd'hui, la rougeole ?

Didier Raoult : Quand on a commencé à vacciner la population contre la rougeole, compte tenu du fait que c'est un vaccin vivant, on pensait qu'on allait avoir la même efficacité que l'infection naturelle. Or la rougeole est une maladie immunisante définitivement. Mais on s'est rendu compte, avec l'usage, que le vaccin contre la rougeole immunisait pendant une période de temps importante, mais qu'un nombre réduit de personnes perdaient cette immunité. Acquise par vaccin, celle-ci était inférieure à celle contractée par l'infection elle-même. Il y a très peu de risques parmi les endroits dans lesquels une partie très importante des populations a été vaccinées. A l'inverse, dans les endroits où les populations sont peu vaccinées, la maladie circule toujours et le risque d'attraper la rougeole n'est pas négligeable. Dans le cas de l'Europe, on a eu récemment eu des cas avec les gens qui venaient de Roumanie, où la couverture vaccinale était très basse. Ils ont été la source de plusieurs petites épidémies.  

Sommes-nous également concernés en France par cette problématique ? Quelles sont les risques que nous encourons ? Comment, à l'époque, se sont organisés les campagnes de vaccination ? 

On a eu les mêmes problèmes. Comme je disais, on a souvent eu des épisodes d'épidémie en France. Souvent, il y avait à l'origine une importation de l'infection. La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse. C'est une des deux plus épidémiques, avec la variole, qu'on ait connu. Quand un cas se déclenche dans une zone où il n'y a pas une bonne couverture vaccinale, on a de suite beaucoup de cas secondaires. Les personnes les plus exposées à la rougeole et les plus susceptibles de la transmettre sont les personnels de soin. Il est très important, chez eux, de vérifier l'immunité de leurs patients en faisant des prises de sang, et en les revaccinant s'ils n'ont plus d'anticorps. 

Quelles sont les solutions, aujourd'hui, pour convaincre les Français de se faire à nouveau vacciner ?

C'est compliqué : il y a toute une pédagogie à refaire. Il faut restaurer la confiance des Français dans le discours que l'on donne. Tant qu'on aura une rhétorique très simple, en disant "si vous êtes contre la vaccination, vous êtes des idiots", et "si vous êtes pour la vaccination, vous êtes intelligents", ça ne marchera pas. On peut pas non plus rendre ça obligatoire juste parce que les gens ne veulent pas le faire. Il faut rediscuter avec les gens, en leur expliquant que c'est pour eux et leur entourage. C'est en remettant en perspective pourquoi tel vaccin est bon ou non qu'on arrive à convaincre les gens de se faire vacciner, et non pas en ayant une attitude idéologique pour les vaccins. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mitceline
- 24/05/2017 - 11:44
Pas forcément contre les vaccinations !
En fait la plupart des gens ne sont pas contre les vaccinations (raisonnablement. Pourquoi l'hépatite B pour les nourrissons si les parents n'en sont pas atteints ?)
Non ce qui pose surtout problème c'est l'aluminium qui est reconnu toxique. On pourrait utiliser le carbonate de calcium comme le faisait Pasteur (le labo) avant d'être absorbé par Mérieux. Mais cela coûte plus cher donc tant pis pour ceux à qui cela pose problème comme pour les miens, mari et enfants ! Les labo rétorquent que l'aluminium est évacué car il n'y en a plus dans le sang ! Forcément il est monté au cerveau et les miens sont atteints d'une maladie dégénérative. Mon mari a demandé à sa mort une autopsie !
Ceci mis à part trop de vaccins ne sont pas l'idéal. Beaucoup d'allergie sont dues à ces montagnes de vaccins.
Ikaris a raison pourquoi se protéger de toutes les maladies infantiles ? Le pédiatre pour mes enfants a refusé de leur faire le ROR car cela n'empêchait pas la ou les maladies et qu'en plus quand on les attrapait elles étaient beaucoup plus fortes et dangereuses.
Ma fille a eu 3 fois le vaccin du BCG : résultats toujours négatifs ! Elle a fait une primo infection lors d'un voyage en Russie !
Ganesha
- 24/05/2017 - 09:45
Prudence
Il semble qu'en vaccinant des adultes contre la Rougeole, on a constaté un taux élevé d'effets secondaires !
lilasbleu
- 23/05/2017 - 22:12
rien n'est noir ou blanc, tout est gris et mesuré
il me parait nécessaire de faire certaines vaccinations
celles qui sont obligatoires, afin d'être en règle avec la loi, c'est mon coté légaliste
la rougeole peut tuer surtout les personnes africaine, et en se vaccinant nous arrêtons la propagation de la pathologie à des patients plus vulnérables, c'est un des bénéfices de la vaccination
contrairement à ce que vous dites, aujourd'hui, 50% des patients atteints de tétanos meurent malgré la réanimation et l'antidote
certaines maladies infectieuses sont gravissimes chez la femme enceinte ou les immunodéprimés (il y a de plus en plus de traitements immunodépresseurs ) et la prévention quand elle existe est la solution idéale, et cela passe par la vaccination de masse: on se protège personnellement et on protège l'entourage en bloquant la propagation
tout ceci mérite réflexion, surtout ne pas passionner ce débat

certaines vaccinations sont indispensables, nous ne voyons plus de personnes ayant fait une poliomyélite ou peu, ce que j'ai vu dans mon enfance
il n'y a plus de rubéole, d'oreillons avec le risque de stérilité chez l'homme etc etc