En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

03.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

06.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

07.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 22 min 46 sec
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 1 heure 1 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Santé
Avec parcimonie

Pourquoi reprendre le sport trop vite n’est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19

il y a 2 heures 45 min
pépites > Politique
Tension
Pierre Person délégué général adjoint de La République en marche démissionne et invite Guerini à l'imiter
il y a 3 heures 17 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 19 heures 32 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 21 heures 48 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 22 heures 16 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 23 heures 27 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 36 min 31 sec
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Religion
Quand faut y aller, il y va très fort

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le Sénat veut empêcher les sociétés d’autoroutes d’augmenter les tarifs pour compenser l’effondrement des recettes liées au Covid-19

il y a 2 heures 51 min
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 17 heures 13 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 20 heures 30 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 21 heures 59 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 23 heures 13 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 23 heures 50 min
© DELIL SOULEIMAN / AFP
© DELIL SOULEIMAN / AFP
En plein dans le dos !

L'aviation américaine tire sur des fuyards djihadistes à proximité de Raqqa et met une fois de plus le bazar

Publié le 19 mai 2017
Alors qu'une bataille avait été remportée par les FDS, l'aviation américaine est venue "terminer" le travail et a abattu les djihadistes qui fuyaient. Pas très digne, mais c'est la guerre. Le problème, c'est surtout que cela risque de jeter de l'huile sur le feu djihadiste.
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'une bataille avait été remportée par les FDS, l'aviation américaine est venue "terminer" le travail et a abattu les djihadistes qui fuyaient. Pas très digne, mais c'est la guerre. Le problème, c'est surtout que cela risque de jeter de l'huile sur le feu djihadiste.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) composées majoritairement de troupes kurdes du YPG (Unités de protection du peuple) ont remporté une grande victoire au début mai en s’emparant successivement de l’aéroport, du barrage et enfin de la ville de Tabqa située à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Raqqa, la « capitale » du proto Etat Islamique. Cette prise était vitale avant de lancer l’assaut sur Raqqa car Daech pouvait à tout moment saboter le barrage et provoquer une véritable catastrophe humanitaire.

Les FDS ne sont parvenues à enlever le morceau grâce à l’aide logistique et à l’appui aérien massif assurés par les Américains. Afin d’épargner quelques vies et prendre le barrage intact, les FDS ont négocié avec les derniers défenseurs salafiste-djihadistes de Tabqa leur évacuation dans la mesure ils abandonnaient les armes lourdes (mais gardaient leurs armes individuelles) et qu’ils retiraient toutes les charges explosives placées sur le barrage. Ce type d’accord est relativement fréquent en Syrie. Cela permet d’abréger la durée des combats et parfois de soulager les populations civiles qui se retrouvent prises entre deux feux. C’est ainsi qu’environ 70 activistes rebelles ont été autorisés à évacuer sans dommages leurs positions abandonnant le terrain aux FDS.

Le problème est que l’aviation américaine qui a repéré les fuyards - il aurait été difficile de faire autrement - s’est empressée de les bombarder afin de neutraliser un maximum d’activistes. S’il est bien clair qu’aucune loi de la guerre n’a été violée - et les salafiste-djihadistes non seulement n’en respectent strictement aucune mais, pire encore, ils s’en affranchissent volontairement pour terroriser leurs ennemis -, l’action est pour le moins maladroite car elle hypothèque toute « négociation » qui pourrait avoir lieu sur le terrain dans l’avenir. A savoir que Daech risque de refuser tout accord local en n’accordant aucune confiance à leurs interlocuteurs.

Selon des porte-parole de l’armée américaine « nous n’étions pas au courant de cet accord […] lorsque nous repérons des combattants sur le champ de bataille et avons l’occasion de les frapper sans occasionner de pertes civiles, nous le faisons […] Les États-Unis respectent les usages de la guerre et la convention de Genève, et ne tireront pas par exemple sur des combattants agitant des drapeaux blancs pour se rendre ». 

Il n’en reste pas moins qu’un sentiment de malaise vis-à-vis de l’attitude des Américains (si prompts à donner des leçons de morale) persiste. Il est vraisemblable que ce bombardement ait été décidé localement sans en référer à une autorité supérieure à Washington car cela nuit à l’efficacité opérationnelle sur le terrain. Il convient en effet de réagir vite à toute opportunité qui se présente. Mais est-il réaliste de croire que les Américains ne suivaient pas les mouvements de la colonne de Daech depuis son départ de Tabqa et qu’ils ont profité de la belle occasion qui leur était offerte de mettre hors d’état de nuire des activistes représentant une menace potentielle future ?

En conclusion, pour les nombreux fanatiques des interventions armées extérieures qualifiées au début du siècle dernier de « politique de la canonnière », cela rappelle que la guerre est une horreur sans nom. Et pour le public qui applaudit les très esthétiques départs de coups d'artillerie ou les bombardements filmés comme des jeux vidéos, il est utile de lui dire que l'on ne lui montre jamais les résultats de ces frappes car les images sont insoutenables. La guerre, on ne la fait que quand il n'y a pas d'autre solution. Il est vrai que pour Daech et Al-Qaida, nous n'avons pas le choix.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 17/05/2017 - 14:59
Parfait exemple de la guerre de mouvement et de communication...
...aux FDS les combats sur le terrain, à la coalition le soutien logistique et la supériorité aérienne et la guerre médiatique.

A noter que comme bénéficié à Alep, les islamistes ont bénéficié de l'entregent de la coalition sunnite (RSA, Qatar, Turquie) pour se replier vers des zones sous contrôle de ces mêmes sunnites.
Le conflit se mouvera vers d'autres zones régionales transfrontalières, ce qui ravit tous les belligérants qui voient l'occasion de maintenir leur présence de façon durable.
Les Russes ne sont pas directement partie prenante de cette zone de combat, en dehors de leur champ d'intérêt. (Damas, Alep, Tartous, Lattaquié, et la frontière kurdo-turque dans la mesure où elle fait pression sur la Turquie en soutenant le Rojava).
valencia77
- 17/05/2017 - 14:42
kill them all
avant qu'ils se retrouvent a Guantanamo pour y etre dorlote et liberes 10 ans plus tard.
Eric ADAM CVD
- 17/05/2017 - 12:43
2 poids, 2 demi-mesures! et une preuve!
2 poids, 2 demi-mesures! et une preuve!

Voila la démonstration de l'INTOX pratiqué par les USA et leurs VALETS de l'OTAN...

Des tirs sur des fuyards ayant "négocié" un accord salutaire pour les populations civiles et les infrastructures VITALES de la Syrie, c'est, au pire, une "bavure de manque de communication"!!!

Des tirs de l'Armée Régulière Syrienne sur des Djihadistes, refusant tout accord qui permettrait de protéger les populations civiles, et qui se dissimulent parmi les populations civiles en cours d'évacuation... c'est un CRIME DE GUERRE!

Et pour faire passer "la pilule", on vient nous balancer des photos d'un crématorium en prétendant qu'il; servirait au régime de Bachar pour "éliminer" ses opposants... Mais toujours sans preuves!

Y'en a marre de cet INTOX du Nouvel Ordre Mondial!
Nous allons droit ver une guerre MONDIALE qui sera le "chef-d'oeuvre" des Américains! PAS DES RUSSES!

Eric ADAM, CRD-CVD ;
https://www.facebook.com/OfficielCVD/?ref=br_rs