En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 7 heures 44 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 10 heures 25 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 12 heures 27 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 13 heures 26 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 1 jour 1 heure
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 6 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 7 heures 33 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 9 heures 23 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 13 heures 41 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 1 jour 2 heures
© Chantal BRIAND / AFP
© Chantal BRIAND / AFP
Machiavel plus qu'Adam Smith

Économie politique de l'abstention : ce que s’abstiennent de dire ceux qui encouragent à ne pas choisir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Publié le 05 mai 2017
S’abstenir, choisir officiellement aujourd’hui de ne pas choisir, c’est se préparer à influencer les choix de demain, sans le dire. C’est un comportement tactique clair, et très réfléchi, qui anime Jean-Luc Mélenchon.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
S’abstenir, choisir officiellement aujourd’hui de ne pas choisir, c’est se préparer à influencer les choix de demain, sans le dire. C’est un comportement tactique clair, et très réfléchi, qui anime Jean-Luc Mélenchon.

Abstention : le mot fait recette, avec Jean-Luc Mélenchon ou Jean-Lassalle, qui placent à égale distance Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Cette abstention en politique, c’est officiellement choisir de ne pas choisir et proclamer qu’on se met "en dehors". Une attitude entièrement contraire à l’économie, la science des choix humains, nous dit Adam Smith. En effet, pourquoi et comment ne pas choisir ? Notre vie se passe à choisir entre A et B, en fonction d’une foule de critères, dont le revenu, les prix, nos inclinaisons et notre humeur du moment. Choisir, c’est préférer A à B, de façon aussi libre et éclairée que possible. Préférer de façon libre, sans la pression d’un despote bien sûr, autrement dit en pleine concurrence et transparence. Préférer de façon éclairée aussi, en écoutant, lisant, s’informant, en exerçant notre libre arbitre.

D’abord, s’abstenir, choisir de ne pas choisir, c’est penser que la suite des événements sera au fond la même, quel que soit le résultat final. C’est penser qu’il n’y a pas de risque catastrophique d’un côté – disons Marine Le Pen, par rapport à des choix critiquables de l’autre – disons Emmanuel Macron. C’est donc envoyer un message d’équilibre dans le refus de choisir, équilibre qui est un choix essentiel.

Ensuite, s’abstenir change la donne, pour aujourd’hui et demain. Aucun choix n’est ni strictement individuel, ni entièrement neutre. Beaucoup de ceux qui s’abstiennent tendent en effet à le manifester haut et fort, pour que d’autres fassent de même. Le vote est peut-être secret, l’abstention rarement silencieuse. Elle est tout sauf abstinence, parce qu’elle veut affecter les rapports de force aujourd’hui et demain. S’abstenir, c’est affaiblir le camp qu’on pense qui restera majoritaire, puisqu’il aura moins de voix et que son écart avec l’autre sera réduit. Par exemple, à partir d’un vote à 60% pour Macron et à 40% pour Le Pen sans abstention, puis avec un taux d’abstention de 10% qui n’affecterait pas les répartitions antérieures, Macron aura 54% des voix contre 36% pour le Pen : son influence pour la suite sera moindre.

S’abstenir, c’est bien plus affecter les choix des autres que le sien propre. C’est affecter les choix de tous, en réduisant l’écart entre les deux candidats qui restent en lice. C’est donc avantager celui qui est le plus clivant, Marine Le Pen en l’espèce. Surtout, c’est créer une poche d’électeurs pour la suite, les élections législatives… Les abstentionnistes des jours prochains seront nettement sollicités pour voter pour les candidats de "La France insoumise" le 11 juin. Il s’agira alors de donner naissance à des triangulaires, voire à des quadrangulaires le 18 juin. A ce moment-là, le poids des abstentionnistes d’aujourd’hui, qui ne changerait pas l’issue de la présidentielle dans l’optique même de ceux qui appellent à l’abstention, pourra nettement affecter celle des législatives. Les abstentionnistes d’aujourd’hui seront les frondeurs organisés de demain, plus puissants, freinant les lois et les changements, poussant le gouvernement au 49-3, attisant les tensions sociales et les manifestations.

En fait, s’abstenir, choisir officiellement aujourd’hui de ne pas choisir, c’est se préparer à influencer les choix de demain, sans le dire. C’est un comportement tactique clair, et très réfléchi, qui anime Jean-Luc Mélenchon. Il veut éviter de diviser ses troupes, de les perturber, de les voir se mêler aux autres, surtout à celles d’Emmanuel Macron dont elles sont évidemment plus proches que celles de Marine Le Pen – pour s’attribuer ensuite les abstentions. C’est donc une assez bonne réponse tactique que celle d’Emmanuel Macron que de dire que Jean-Luc Mélenchon a "trahi les siens", notamment les électeurs communistes, ouvriers et les jeunes. A diviseur, diviseur et demi ! Jean-Luc Mélenchon prépare un regroupement qui mettra à mal le Parti communiste, s’il ne le rejoint pas, et posera des problèmes au Parti socialiste. Rien de cela n’est lié au hasard. Jean-Luc Mélenchon demande à ses troupes de rester groupées en s’abstenant, mais indique qu’il sait bien, pour ce qui le concerne, ce qu’il fera "en tant qu’individu libre". Autrement (non) dit, il votera Macron ! Ceux qui s’abstiennent suivront ses consignes, ceux qui votent Macron leurs choix personnels (et l’affaibliront alors) et rarissimes seront ceux qui iront chez Marine Le Pen : bien joué !

Machiavel plus qu’Adam Smith : cette abstention est un choix de manipulations multiples, avec leurs effets à court et moyen terme. C’est surtout affaiblir le pouvoir futur et porter plus à gauche une large part de la jeunesse, l’éloignant de la sortie de cette crise. Dire "ne pas choisir" c’est non seulement choisir soi-même, mais plus encore influencer le choix des autres dans le temps. Cette "économie du non choix" est donc une économie exclusivement politique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
emem
- 01/05/2017 - 22:24
Le suffrage dit universel
Comment choisir entre la peste et le choléra ?
Il faudra bien qu'un jour les bulletins blancs soient comptabilisés.
Que fera-t-on quand ils seront majoritaires ?
2bout
- 01/05/2017 - 17:02
Comme si on ne lisait pas assez de conneries,
il faut que chacun se sente dans l'obligation d'ajouter les siennes. Alors voici ma modeste contribution : Aucune pression, quelque soit sa nature, exercée sur un électeur ne peut être justifiée par un démocrate.
JLH
- 01/05/2017 - 16:41
Vous avez raison, M. Betbese !
Tellement raison que vous semblez bien plus doué pour l'analyse politique que pour l'analyse économique et ses marottes successives. Tellement raison que je voterai blanc dimanche, jamais je ne voterai pour la famille Le Pen, mais je ne voterai pas pour Pater Pan, l'enfant qui ne veut pas devenir adulte et qui est marié avec sa "mère". Eodipe te voilà !