En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

06.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

07.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 7 heures 12 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 9 heures 37 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 10 heures 50 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 12 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 13 heures 27 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 14 heures 26 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 15 heures 10 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 15 heures 41 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 16 heures 5 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 16 heures 40 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 10 heures 2 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 12 heures 2 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 13 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 13 heures 43 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 15 heures 5 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 15 heures 27 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 15 heures 59 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 16 heures 41 min
Atlantico Business

Christine Lagarde en tête de la liste des 10 personnalités qui pourraient devenir le Premier ministre d'Emmanuel Macron

Publié le 01 mai 2017
Les rumeurs vont bon train à Paris pour essayer de deviner qui pourrait être Premier ministre d’Emmanuel Macron au lendemain de la présidentielle.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les rumeurs vont bon train à Paris pour essayer de deviner qui pourrait être Premier ministre d’Emmanuel Macron au lendemain de la présidentielle.

En dépit de la violence de la campagne présidentielle, le personnel politique parisien essaie d’anticiper ce qui se passera au gouvernement au lendemain de l'élection si Emmanuel Macron l'emportait dimanche.

Les équipes d’Emmanuel Macron ne laissent rien filtrer comme indications, pour ne pas laisser penser qu’il y aurait un plan de bataille ou des tractations comme il y en a eu à l’extrême droite entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan.

Emmanuel Macron est parfois maladroit (et oui !), mais il se gardera bien de donner la moindre indication avant les résultats du 2e tour. Et pour cause, il a construit un logiciel qui le place ni à droite, ni à gauche, ce qui a fait son succès. Or, les candidats possibles à une fonction gouvernementale appartiennent forcément à un des deux camps. En choisir un reviendrait à déplaire à ceux du camp adverse. Ce serait donc une funeste erreur, d'où les tacles qu’il adresse parfois à l’une ou l’autre des personnalités qui se rapprochent un peu trop près de lui. Manuel Valls, François Baroin de l'autre en ont fait les frais cette semaine.

Cette neutralité est purement stratégique, car il va bien falloir s’organiser dès le lendemain de l’élection présidentielle. Après les élections législatives, la nature de l’Assemblée dictera la composition du gouvernement. Si Emmanuel Macron est élu, il devra nommer un Premier ministre qui soit en phase avec ce qu’il incarne, qui soit un connaisseur de la machine administrative puisqu’il faudra commencer à préparer le budget 2018 et gérer les élections législatives en essayant d’avoir une majorité qui tienne la route pour que le président puisse gouverner. On entre dans le dur de la mécanique du pouvoir. Pas facile, mais possible.

Du coup, le tout Paris de la politique discute avec les proches d’Emmanuel Macron, dont les émissaires les plus en confiance approchent les personnalités.                                  

Le top 10 des personnalités les plus Macron-compatibles et acceptables par l'opinion serait le suivant:

Au premier rang, Christine Lagarde. C’est le dernier nom qui circule. Et qui fait jaser dans les dîners en ville lors de ce dernier week-end. Les gens qui se disent bien informés affirment qu‘elle aurait donné son accord à la veille du week-end dernier à Emmanuel Macron lui-même. Christine Lagarde est toujours au FMI, elle n’a que des amis partout. Et pour cause, elle est très connue et appréciée des Anglo-saxons et des Allemands, et on ne lui connaît pas d’adversaire. De toute façon, on ne peut pas se fâcher avec la directrice du FMI. Politiquement, elle a certes servi loyalement Nicolas Sarkozy, mais sans susciter d’inimitiés à gauche. En plus, c’est une femme. Pour certains, la France présenterait une gouvernance ultramoderne avec un président jeune et un Premier ministre femme. Même au Canada, on n’a pas réussi cet exploit.

Inconvénient, Christine Lagarde n’est pas forcement la plus douée pour préparer les législatives, où les familles politiques vont sortir les couteaux. Pas sûr qu'au pied du mur, elle accepte, parce que son mandat chez Sarkozy n’a pas été qu’un long fleuve tranquille. Et Macron a un côté Sarkozy quand il se met en colère. 

2e rang : Jean-Louis Borloo. L’ancien ministre, qu'on disait fatigué, serait prêt à reprendre du service pour piloter la réforme. Il est populaire, ses engagements politiques réels ne sont pas clivants. On ne sait jamais s’il est de droite ou de gauche. Donc, il ne dérange que ceux qui peuvent prétendre au job. Le seul qui peut crier, c’est François Bayrou, qui chasse sur les mêmes terres centristes. Avantage sur Christine Lagarde, il sait gérer les colères d’un président, il connaît les labyrinthes de la politique, les codes, les pièges. La droite libérale l'apprécie, et la gauche sociale le tolère. Défaut: un peu fouillis, mais Macron aussi, alors ça peut lui plaire.

3e rang : Pascal Lamy, l'ancien directeur général du FMI, ancien collaborateur de Jacques Delors à la Commission européenne, a une expertise qui colle parfaitement à l’offre politique de Emmanuel Macron. L’inconvénient est qu’il est clivant et peut-être un peu raide. La droite ne l’aime guère, bien qu’il soit libéral. La gauche ne l’aime guère parce que beaucoup le trouvent arrogant quand d’autres estiment qu’il a surtout un talent de pédagogue que les hommes politiques n‘ont pas. Inconvénient: Pascal Lamy n’a jamais mouillé sa chemise sur le terrain politique ou à l'Assemblée nationale.

4e rang: Henri de Castries, l'ancien patron d’Axa, a beaucoup travaillé avec François Fillon. Le programme présenté par Fillon est à 60 % celui de De Castries qui lui, travaille beaucoup avec l'Institut Montaigne. Le think tank qui avait abrité plus ou moins Emmanuel Macron, quand il était ministre à Bercy et qu'il cherchait un lieu pour développer sa startup politique, c’était il y a deux ans déjà. Henri de Castries devait entrer dans le gouvernement de François Fillon si celui-ci avait été élu.

5e rang: Thierry Breton, président d’Atos, ancien ministre de l'Economie de Jacques Chirac, s’est rallié à Emmanuel Macron très tôt. On ne peut pas lui reprocher d’être venu s’agenouiller au pied du candidat au dernier moment comme d’autres. Thierry Breton a une vraie fibre mondiale, un vrai talent d’homme d’affaires, une vraie habileté à la communication, mais il n’a jamais fait de politique de terrain. Il ne sait pas comment fonctionne un électeur ou un parlementaire.

6e rang: Jean-Yves Le Drian. Le ministre de la Défense est un rallié de la première heure. C’est le seul ministre de François Hollande dont le bilan est considéré comme très bon. L'homme est apprécie de tous les milieux. Pour quelques-uns, c’est suspect, mais en politique c’est plutôt une qualité. Jean-Yves Le Drian, qui ne voulait pas entrer au gouvernement Hollande afin de pouvoir s‘occuper de sa Bretagne, restera sans doute avec Emmanuel Macron et peut-être même au premier rang.

7e : François Baroin est évidemment premier ministrable, mais plus après les élections législatives, si le groupe de LR était très important. Il a les compétences pour gérer une cohabitation soft.

8e : Xavier Bertrand est lui aussi éligible à la fonction de Premier ministre. Macron aurait l'assurance d’avoir là un numéro 2 qui travaille beaucoup. Politiquement, l’homme est très habile et loyal. Il est président des Hauts-de-France et non pas, comme certains le disent avec un brun de méchanceté, président de la France d’en haut. Ça n'est pas son monde.

9e Gérard Collomb, le maire de Lyon, est à l’origine de l’aventure Macron. C’est lui qui l’a poussé, aidé et sponsorisé dans la constitution du mouvement auquel personne ne croyait. Il faudra donc lui renvoyer l’ascenseur. Si Gérard Collomb réussit à gouverner la France comme il a gouverné la ville de Lyon, Emmanuel Macron pourrait délivrer des résultats qui feraient taire toutes les critiques. Donc, Gérard Collomb est un candidat sérieux.

10e : François Bayrou, le président du Modem dont le ralliement à Macron a été déterminant pour l’ascension du candidat. Mais il a tellement dit qu’il ne voulait aucune fonction ministérielle, il a tellement insisté, que la rumeur publique le place en dernière position. Mais le place néanmoins parmi les candidats plausibles. La vérité est qu'il en a tellement envie depuis si longtemps qu’il ne peut pas avoir perdu cet appétit de pouvoir et de paraître. Donc, Macron pourrait quand même lui offrir une fin de carrière à la mesure de sa détermination. Non ? Pas sûr ! Les bonnes manières ont tendance à se perdre en politique. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patrickcharrier17@yahoo.fr
- 04/05/2017 - 14:40
Erreur
Pascal Lamy n'a jamais été directeur général du FMI, mais celui de l'OMC, où il n'a pas beaucoup brillé.
odelaf
- 03/05/2017 - 10:45
????
déjà qu'il n'existe aucune chaine tv/ radio qui ne soit pas clairement pour Macron , si Atlantico s'y met !!!!!?????
Phlt1
- 02/05/2017 - 16:16
moi j'aime beaucoup cet article
de Jean Marc Sylvestre. Beau style sur ce sujet, et qui dessine beaucoup de vérités.!; Ce qui est rare de la part des médias en ce moment.!. D'ailleurs je propose à tous les commentateurs aigris de relire son article dans quelques semaines.!. Et Jean Marc, si vous savez d'autres choses, n'hésitez pas, on est preneur de l'info et de votre style.!. Vraiment.