En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

07.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

01.

MAM corrige le tir

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 20 min 41 sec
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 57 min 39 sec
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 14 heures 35 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 15 heures 28 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 17 heures 32 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 18 heures 28 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 40 min 52 sec
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 1 heure 10 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 2 heures 15 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 14 heures 58 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 16 heures 27 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 18 heures 5 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 19 heures 24 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 21 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

L’inégalité juridique de la loi musulmane : ces dispositions qui manifestent l’infériorité de la femme

Publié le 30 avril 2017
A l'heure où dominent les relativismes, où s'installent les confusions et où l'émotion supplante la raison, la relation avec l'Islam et les musulmans est confrontée à deux sérieux écueils : le déni et la passion. Il est donc urgent de bannir toute superficialité dans l'approche de réalités encore trop méconnues ou déformées. Autrement dit, il convient de porter sur l'Islam un regard lucide et vrai tout en cultivant bienveillance et respect envers les musulmans. Extrait de "L'Islam, Pour tous ceux qui veulent en parler, mais ne le connaissent pas" d’Annie Laurent, aux Editions Artège (2/2).
Annie Laurent collabore à diverses revues, profanes ou catholiques, et participe à des émissions de radio, et donne une chronique hebdomadaire sur les chrétiens du Proche-Orient à Radio-Espérance.  Elle a publié plusieurs autres livres, parmi lesquels :...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Annie Laurent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Annie Laurent collabore à diverses revues, profanes ou catholiques, et participe à des émissions de radio, et donne une chronique hebdomadaire sur les chrétiens du Proche-Orient à Radio-Espérance.  Elle a publié plusieurs autres livres, parmi lesquels :...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'heure où dominent les relativismes, où s'installent les confusions et où l'émotion supplante la raison, la relation avec l'Islam et les musulmans est confrontée à deux sérieux écueils : le déni et la passion. Il est donc urgent de bannir toute superficialité dans l'approche de réalités encore trop méconnues ou déformées. Autrement dit, il convient de porter sur l'Islam un regard lucide et vrai tout en cultivant bienveillance et respect envers les musulmans. Extrait de "L'Islam, Pour tous ceux qui veulent en parler, mais ne le connaissent pas" d’Annie Laurent, aux Editions Artège (2/2).

En ce qui concerne la religion, l’homme et la femme ont les mêmes devoirs et les mêmes obligations. L’un et l’autre sont tenus de suivre les cinq « piliers » du culte: profession de foi, prière rituelle, jeûne du Ramadan, aumône légale, pèlerinage à La Mecque. Cependant, la femme n’est pas obligée d’aller prier à la mosquée; elle n’y est même pas encouragée. Et si elle s’y rend, elle doit se placer dans le petit espace clos par une tenture, aménagé à l’arrière de l’édifice, qui lui est réservé.

Comme l’homme, la femme doit procéder à des ablutions avant d’accomplir sa prière. L’islam conférant une grande importance aux notions de pureté et d’impureté légales, l’accès à la mosquée est interdit à la femme lorsqu’elle est impure aux yeux de la loi (pendant ses menstrues ou après un accouchement).

On constate donc une certaine méfiance vis-à-vis des femmes. C’est pourquoi la mixité sociale est mal vue, parfois interdite dans les lieux publics (transports en commun, marché, université, plages ou piscines, centres de loisirs, etc.). Cette méfiance se manifeste aussi dans l’obligation qui est parfois faite aux femmes de se voiler en dehors de leur domicile.

La femme musulmane a-t-elle droit au paradis?

Contrairement à une idée répandue, la femme est, comme l’homme, destinée au paradis, à condition d’assumer jusqu’à la mort son identité musulmane. Il est vrai que de nombreux versets coraniques relatifs à ce sujet décrivent complaisamment les faveurs dont les élus hommes bénéficieront dans ce Jardin de délices, où des houris perpétuellement vierges leur seront offertes, tandis qu’ils n’annoncent rien d’équivalent pour les élues femmes. Mais on ne peut s’en tenir là, car on lit aussi dans le Coran:

. Certes, Nous assurerons une vie agréable à tout croyant, homme ou femme, qui fait le bien (16,97);

. Dieu a promis aux croyants et aux croyantes des jardins où coulent les ruisseaux. Ils y demeureront immortels (9,72).

Toutefois, selon la Sunna (tradition mahométane), au retour d’un voyage nocturne qui l’aurait conduit dans l’au-delà, le prophète de l’islam aurait déclaré avoir vu que les femmes constituent « le plus grand nombre des gens de l’enfer » (rapporté par Ibn Salih).

L’inégalité juridique de la loi musulmane

L’inégalité entre hommes et femmes dans l’Islam se traduit par des dispositions juridiques particulières et d’autant plus contraignantes qu’elles sont réputées émaner d’Allah. Ces dispositions manifestent l’infériorité de la femme.

– Devant l’héritage: Dieu vous ordonne d’attribuer au garçon une part égale à celle de deux filles (4,11).

– Pour le témoignage en justice: Demandez le témoignage de deux témoins parmi vos hommes. Si vous ne trouvez pas deux hommes, choisissez un homme et deux femmes, parmi ceux que vous agréez comme témoins. Si l’une des deux femmes se trompe, l’autre lui rappellera ce qu’elle aura oublié (2,282). En vertu de ce verset, les professions liées à la justice sont souvent interdites aux femmes dans les pays musulmans. – Dans le cadre du mariage.

La femme, même adulte, est considérée comme juridiquement mineure et placée sous la tutelle de l’homme qui lui est le plus proche (père, mari, oncle, fils majeur) pour tous les actes importants de sa vie. Elle ne jouit donc en principe d’aucune autonomie. Si le concept d’égalité entre les êtres humains est étranger à la doctrine islamique, c’est que celle-ci ne puise pas aux mêmes sources que la culture occidentale, façonnée par la Bible et l’Évangile.

En revanche, rien dans le Coran n’interdit à la fille d’être scolarisée comme le garçon et à la femme de participer aux affaires de la cité. De même, partout (sauf dans l’Afghanistan des Talibans et les territoires contrôlés par des mouvements djihadistes), les jeunes filles ont accès à l’université et les femmes adultes, fussent-elles mariées, occupent une place de plus en plus importante dans le monde du travail.

Elles peuvent d’ailleurs revendiquer ce droit en se basant sur l’exemple de Khadija, femme d’affaires et première épouse de Mahomet, dont il fut d’abord l’intendant, et sur un verset coranique: Une part de ce que les hommes auront acquis par leurs œuvres leur reviendra ; une part de ce que les femmes auront acquis par leurs œuvres leur reviendra (4,32). Cependant, la Sunna rapporte ce propos de Mahomet: « Jamais un peuple ne prospérera s’il confie l’autorité à une femme.

Contrairement au christianisme, l’islam n’a pas développé une théologie de la femme. On ne trouve dans l’enseignement musulman aucune réflexion doctrinale et spirituelle sur son mystère et sa vocation spécifiques. Dans l’islam, la féminité est très rarement considérée pour ce qu’elle peut apporter à l’humanité en vertu de ses charismes et de son génie propre. De même, l’histoire islamique n’est pas jalonnée de figures féminines dignes d’être exaltées comme c’est le cas dans l’histoire chrétienne. Seule Aïcha, l’épouse préférée de Mahomet, échappe à cette règle. Elle est même considérée comme la « mère des croyants ».

Extrait de L'Islam, Pour tous ceux qui veulent en parler, mais ne le connaissent pas d’Annie Laurent, aux Editions Artège

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

07.

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

01.

MAM corrige le tir

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 30/04/2017 - 21:10
@Michèle Plahiers
je vous laisse délirer d'habitude. Mais défendre l'Islam par rapport aux femmes m'est particulièrement insupportable. Regardez ce qui se passe chez les Talibans et chez les Wahabites. Je n'aime pas particulièrement les ayatollahs mais je reconnais que la femme chez les chiites s'en sort mieux et qu'en Perse elle a eu moins de problèmes. Dernier point : merci de ne pas dire cette ânerie : NON, le Cantique des Cantiques ne vient pas de l'Islam. Sa rédaction finale remonterait au Ve siècle avant JC.Donc même si son origine peut être discutée, soit égyptienne, soit biblique, l'Islam n'était pas encore né qu'on lisait déjà le Cantique des Cantiques qui est très important dans le judaïsme. Enfin quant aux mères juives, il y a de tout pour faire un monde et ne vous laissez pas aller à la généralisation. Le soufisme n'est pas perverti, sinon dites nous par qui, c'est au contraire une recherche spirituelle et mystique qui n'est pas appréciée par ...les sunnites et par ...les chiites. Donc ils sont très mal barrés.
Michèle Plahiers
- 30/04/2017 - 16:17
Le soufisme
Demandez-vous d'abord pourquoi le soufisme a été perverti et par qui???
Michèle Plahiers
- 30/04/2017 - 16:15
Les nazis et les femmes.
. Plutôt tendance Oberbayern et choucroute. Ach fraulein.