En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

06.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

02.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 8 min 8 sec
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 1 heure 51 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 4 heures 16 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 6 heures 26 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 9 heures 29 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 21 heures 17 min
pépites > Justice
Calendrier judiciaire
Assassinat de Rafic Hariri : le verdict du procès finalement reporté suite aux explosions au port de Beyrouth
il y a 22 heures 58 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 1 heure 6 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 2 heures 25 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 4 heures 55 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 9 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "L’offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr, du rififi chez les Grecs !

il y a 20 heures 55 min
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 21 heures 40 min
pépites > International
Port de Beyrouth
Le nitrate d’ammonium, à l’origine des explosions à Beyrouth, était également au cœur de la catastrophe d'AZF à Toulouse
il y a 23 heures 37 min
Atlanti-culture

"Marlène" - Une furieuse violence universelle: pitié !

Publié le 27 avril 2017
Philippe Djian est incontestablement un écrivain intéressant et qui compte. Mais lorsqu'il se met à se caricaturer lui-même, comme il le fait dans son dernier roman, "Marlène", où tout est violence, la tentation est forte de décrocher...
Christine Geliot-Lallour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Djian est incontestablement un écrivain intéressant et qui compte. Mais lorsqu'il se met à se caricaturer lui-même, comme il le fait dans son dernier roman, "Marlène", où tout est violence, la tentation est forte de décrocher...

LIVRE

Marlène

de  Philippe Djian

Ed. Gallimard


RECOMMANDATION

A LA RIGUEUR

THEME

Dan et Richard, vétérans des forces françaises au Yemen, en Irak ou en Afghanistan
sont retraités de l’armée après de douloureux faits d’arme vécus ensemble, et vivent dans
une ville de garnison. Ils ont formé une sorte de famille composée de Richard, de sa femme
Nath, de leur fille Mona et de Dan. 

Le comportement de Mona et l’arrivée de la soeur de Nath, Marlène, vont perturber jusqu’à l’extrême l’équilibre précaire conquis par cette
famille. 

L’action dure deux mois, à peine le temps que commence à s’arrondir le ventre de Marlène.

POINTS FORTS

1) Cette ville de garnison, un univers clos, original et vaguement inquiétant.

2) Le modus vivendi de chacun : Dan travaille dans un bowling et, reliquat obsessionnel des
souffrances vécues, se lave les mains 25 fois par jour ; Nath mène courageusement son
cabinet de toilettage de chien ; Richard n’a pas retrouvé d’activité, il est régulièrement
envoyé sous les verrous pour des faits de violence ; Mona poursuit ses rêves d’adolescente:
aimer Dan sans y être sollicitée et rejeter ses parents mobilisent son énergie au détriment
de tout autre projet; Marlène, enceinte et abandonnée, vient chercher refuge auprès de sa
soeur perdue de vue depuis des années; elle se met au travail avec elle et cherche à trouver
sa place au sein de la « famille »

3) Les caractères sont bien campés, les sentiments aussi : glauques à souhait et témoignant
parfois d’un don de soi hallucinant. Dans l’amitié, par exemple, quand Dan remplace, au péril de sa vie, Richard dans une affaire louche et terriblement dangereuse à laquelle d’ailleurs le lecteur est invité à ne rien comprendre. 

Dans l’horrible gâchis qui conclut cette histoire, il semble que ce ne soit pas les protagonistes anciens combattants et psychologiquement
blessés qui portent la plus belle part, mais plutôt leurs femmes, celles qu’ils ont choisies, celles qu’ils ont engendrées.

4) Après une première partie d’un flou recherché, la conduite du récit est bien menée et le
lecteur est saisi par l’angoisse qui colle à cette histoire. C’est un drame qui pose question.

POINTS FAIBLES

1) Le flou du début. Le lecteur est invité à suivre sur des chemins inconnus des personnages
qui ne lui ont pas été présentés. Il faut beaucoup revenir en arrière pour comprendre qui est
qui, qui fait quoi, qui pense comment, où l’on va, de qui, de quoi l’on parle. Je ne vois pas
l’intérêt de noyer ainsi le lecteur, qui surnage grâce à la quatrième de couverture !

2) L’écriture de ce roman-ci se caractérise par une coquetterie de style omniprésente : une
orgie de points à la ligne qui peuvent vous amener de n’importe où à n’importe où : apporter tout simplement la suite de la phrase, passer du
coq à l’âne, remplacer les tirets en cas de dialogue ou de monologue, cadrer en dix mots
froids l’assassinat (totalement imprévisible) du personnage central et passer à autre chose.

EN DEUX MOTS

Ce livre m’a frappé par la violence qui s’en dégage.

Violence contenue des sentiments, violence des souvenirs, violence des situations : le bonheur, à portée de main, est rejeté,
tout simplement, sans raison.

Et puis violence de l’écriture, violence faite au lecteur.

Tout est violence. 

Je n’ai trouvé aucun plaisir à cette lecture mais je ne l’oublierai pas. Les fans de Djian se reconnaitront dans son univers pessimiste, animé donc d’une furieuse violence universelle.

UN EXTRAIT

« T’as rien à me dire espèce d’enculé, insistait Richard quand la porte donnant sur le jardin
faillit s’envoler de ses gonds sous l’irruption de deux énergumènes qui dans un même élan
s’élancèrent sur lui et le plaquèrent au sol tandis que Dan se levait en renversant sa chaise et
sautait dans la mêlée afin d’immobiliser Richard qui braillait et se débattait comme un beau
diable »

L’AUTEUR

Philippe Djian est  un "monument" de la littérature contemporaine française. Il a
écrit de nombreux romans dont un bon nombre ont été primés. Cinq de ses romans ont été
portés à l’écran, dont « 37, 2 le matin » et « Elle » qui furent de très grands succès. 

Il est également parolier pour la chanson, scénariste, traducteur, auteur de théâtre et de nouvelles.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires