En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

04.

Camelia Jordana accuse la police française de "massacrer quotidiennement des gens pour leur couleur de peau"

05.

Harry & Laeticia Hallyday ont le blues sous le soleil de LA, Vanessa Paradis l’a pour Johnny D.; Laura Smet enceinte; Stéphane Plaza ne sait pas faire sa toilette seul; Zahia milliardaire (vraiment ?); Olivier Sarkozy & Mary-Kate Olsen : sanglant divorce

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

07.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

05.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

06.

Mais au fait, quel est le plan des « anti-mondialisation-libérale » pour empêcher des dizaines de millions de personnes dans le monde de retomber dans la grande pauvreté ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 1 heure 17 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 4 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 5 heures 29 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 6 heures 6 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 8 heures 2 min
pépites > Santé
Bilan de la crise
François Hollande reconnaît une "part de responsabilité dans la situation de l’hôpital"
il y a 9 heures 19 min
décryptage > International
Vague épidémique

Le Brésil, nouvel épicentre du Covid-19 ?

il y a 11 heures 26 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Politique
Encore des mots, toujours des mots…

Les mots-clés du macronisme post-covid décrivent-ils sa réalité ?

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Santé
Pandémie

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

il y a 13 heures 27 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 1 heure 32 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 4 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 5 heures 43 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 7 heures 10 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 8 heures 40 min
pépite vidéo > Insolite
La grande évasion
Saturne, "l'alligator d'Hitler", est mort au zoo de Moscou à l'âge de 84 ans
il y a 9 heures 59 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

La réindustrialisation de l’Europe suite au COvid-19. Sera-t-elle centrée sur l’Allemagne ou également répartie entre les nations d’Europe ?

il y a 11 heures 43 min
décryptage > France
Ils sont des dizaines de milliers à l’écouter

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

il y a 12 heures 12 min
décryptage > High-tech
Zoom

Voilà à quoi nous expose l’extension du domaine du virtuel pendant la pandémie

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Politique
Prolétaires de Tourcoing, unissez-vous

Le camarade Darmanin réclame "une politique pour le peuple" ! Parce qu'avant c'était une politique pour les riches ?

il y a 13 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Bien-pensance

Pourquoi il serait temps que quelqu’un ose dire au CSA qu'il outrepasse les missions qui lui sont confiées

Publié le 27 avril 2017
Le CSA demande à TF1 et à France 2 de changer le duo pour présenter le débat de l’entre deux tours (David Pujadas - Gilles Bouleau) pour cause de parité. Une intervention qui ne semble pas correspondre à une compétence précise du conseil.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le CSA demande à TF1 et à France 2 de changer le duo pour présenter le débat de l’entre deux tours (David Pujadas - Gilles Bouleau) pour cause de parité. Une intervention qui ne semble pas correspondre à une compétence précise du conseil.
 

Atlantico : Le CSA est il toujours dans son rôle avec une telle demande ? 

Maxime Tandonnet : Non, cette intervention ne semble pas correspondre à une compétence précise du CSA. Il suffit de consulter le site de cette autorité indépendante qui décrit précisément sa mission en matière de programmation. Le CSA veille au pluralisme, à l’expression des courants d’opinion, à l’honnêteté de l’information, à la protection de l’enfance et de l’adolescence, à la défense et à l’illustration de la langue française. Certes cette intervention auprès de TF1 et France 2 peut se rattacher à sa mission de lutter contre les discriminations et de veiller à ce que « la programmation audiovisuelle respecte la diversité de la société française ». Mais cette mission est à caractère général, elle ne paraît pas impliquer le pouvoir d’une intervention a priori sur une émission particulière. D’ailleurs le même site du CSA précise : « le CSA n’est pas un organe de censure. Il n’intervient jamais auprès d’une chaîne de télévision ou radio avant la diffusion d’un programme ». 

 

N'est on pas encore une fois dans une caricature de ce qui est appelé la dictature de la bien bien-pensance ? Quels sont les risques inhérents à de telles demandes ? 

Il y a deux questions qui sont posées me semble-t-il. La première, est celle du rôle du CSA dans cette affaire. Il semble, au regard des règles du CSA telles qu’elles figurent sur son site, qu’il va au-delà de sa mission. Cette évolution est inquiétante car elle fait de cette institution un gardien du temple sur les émissions de radio et de télévision et donc il faut y voir un risque de limitation de la liberté d’opinion et d’expression des chaînes de radio et de télévision au nom des « valeurs » très générales, dont on ne voit pas où il peut s’arrêter. La seconde porte sur la question de fond. Le débat télévisé du second tour est un moment emblématique, une sorte de grand rendez-vous symbolique de la Nation autour d’un débat démocratique. De mémoire, il me semble aussi que la tradition, depuis très longtemps, est de le faire arbitrer ce débat par une femme et un homme. Il me paraît donc opportun de préserver cette tradition de parité entre les deux sexes. Mais cela aurait dû être spontané de la part des deux chaînes et il est regrettable que cette question ait donné lieu à l’intervention du CSA. 

Quels sont les moyens les plus effiaces pour promouvoir la diversité, ici demandée par le CSA, sans en passer par une forme de censure ?

Nous sommes le plus souvent dans le symbole, dans l’emblématique. Je ne dis pas que ce n’est pas nécessaire, mais cela ne règle pas les problèmes de fond. Nos sociétés donnent lieu à un grand écart entre le visible, le médiatisé, la surface des choses, et la réalité quotidienne. Se battre pour donner la même place aux hommes et aux femmes dans la sphère virtuelle, celle des médias, c’est une chose. Mais cela ne change pas forcément les mœurs de la société : les inégalités de salaires pour un travail équivalent, les femmes battues par leur conjoint, les comportements sexistes au quotidien, les agressions contre les femmes dans la rue. Au-delà du symbolique, le rôle des médias devrait être d’informer l’opinion publique de ces réalités et de les dénoncer pour les combattre. C’est aussi le rôle des politiques et in fine une affaire de respect de la règle de droit et de sanctions éventuelles de certains comportements. Il y a des phénomènes dont on parle peu mais qui sont insoutenables dans la société française, par exemple les violences quotidiennes envers les femmes, sous toutes leurs formes. D’ailleurs, tout au long de la campagne électorale, je réalise en vous parlant que personne n’a dit un mot de la lutte contre ce fléau. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 27/04/2017 - 23:03
95% de pub pour la lessive Macron, 5% pour Marine...
Que fait le CSA? Ben...rien, car il regarde ailleurs! Il fait de l'égalitarisme primaire et du sexisme à rebours, pour éviter de voir ce véritable déni de démocratie...encore un machin pervers et inutile créé par la gauche (sens large)!
jpd
- 27/04/2017 - 19:38
CSA?
Ministère de l'information et de la censure.
ikaris
- 27/04/2017 - 16:26
Le CSA, nouveau big brother
Effectivement l'interviewé a raison, le CSA cherche toujours à élargir la mission qui lui est confié : il essaie régulièrement de provoquer des débats sur sa suveillance d'internet ... en considérant Internet comme un "média" à l'instar de la radio ou de la télé et donc qui mériterait sa surveillance : Web radio, Web TV. En fait c'est plutôt l'inverse : Internet banalisant la TV et la radio il faut supprimer cette daube. On est vraiment toujours dans l'infantilisation du français où le pauvre devrait être protéger du sexisme, de l'homophobie et tout ce qui peut se déverser sur son écran. Le plus révoltant est bien entendu son appétence pour la "diversité" alors qu'il tolère la création de chaines spécialisés : beurs, homosexuels, noirs ....