En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

07.

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 13 heures 7 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 14 heures 32 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 15 heures 39 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 16 heures 16 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 17 heures 42 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 19 heures 12 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 20 heures 20 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 20 heures 40 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 13 heures 50 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 14 heures 59 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 15 heures 59 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 16 heures 25 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 18 heures 17 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 19 heures 27 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 19 heures 59 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 20 heures 15 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 20 heures 49 min
© SEBASTIEN BOZON / AFP
© SEBASTIEN BOZON / AFP
Top chef et cuisine électorale

Plongée dans le secret de la préparation des investitures pour les législatives

Publié le 28 avril 2017
Atlantico a notamment pu consulter la liste d’une partie des pré-investitures envisagée par l’équipe Macron et soigneusement tenue confidentielle.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico a notamment pu consulter la liste d’une partie des pré-investitures envisagée par l’équipe Macron et soigneusement tenue confidentielle.

Alors que la fébrilité est à son comble en cette veille de premier tour de la présidentielle, à l'abri des caméras, une partie des équipes des candidats s'activent dans l'ombre avec non moins de zèle pour la préparation des législatives dont le résultat sera déterminant pour l'élu(e) du 7 mai prochain. Les  grandes formations se disent prêtes," à quelques exceptions près ". Mais les choses ne sont pas si simples. Pour En  Marche !, le parti d'Emmanuel Macron, les investitures sont plus difficiles à boucler, le candidat se réclamant de "ni droite ni gauche". Atlantico a eu connaissance d'un document portant sur les premières validations de candidatures En Marche ! , portant sur une centaine de circonscriptions, document qui montre qu'en dépit des intentions affichées, la balance penche à gauche...

Fin mars, le FN annoncé que ses candidats avaient été investis dans 540 circonscriptions sur 577. Le reste, soit environ 40 circonscriptions (il y a 577 députés actuellement), "est réservé à d'éventuels ralliements, à des cas pas encore tranchés ou à des ténors FN qui se décideraient en fonction des résultats de la présidentielle", d'après le secrétaire général du Parti,  Nicolas Bay ! Car tout est effectivement fonction de ce résultat. Et il va de soi qu'une victoire de Marine Le Pen à la présidentielle bouleverserait le paysage politique français !

Mais en cas d'élection de François Fillon, le visage de la droite républicaine connaitrait également  des modifications, même si le secrétaire général de LR, Bernard Accoyer a pu mettre en avant en mars dernier  que" seul François Fillon, qui a conclu un accord de gouvernement clair entre les Républicains et l’UDI, propose un projet puissant et cohérent aux Français". Le secrétaire général de LR a précisé que" 473 investitures ont été nominativement attribuées et 25 circonscriptions ont été réservées à des candidats UDI sortants". Mais un certain nombre d'investitures ne sont pas gravées dans le marbre. Des députés sortants font durer le suspense jusqu'au dernier moment pour tenter de court- circuiter les instances du Parti et permettre à celui ou celle qu'ils ont choisi pour leur succéder, de briguer le siège qu'ils détenaient jusqu'à présent. Par ailleurs des circonscriptions seront probablement réservées  à des personnalités de Sens Commun ou se réclamant de la Manif pour Tous, mouvement qui a été un allié précieux du candidat pendant la période tourmentée qu'il a traversée. A cet égard,  il faut suivre le député maire de Neuilly (-soutien indéfectible de François Fillon ), qui avait fondé le mouvement "577 pour la France", avec l'ambition de présenter des candidatures dans toutes les circonscriptions. Projet forcément revu à la baisse mais quelques personnalités émergent qui ont l'intention de piétiner les plate bandes d'élus LR plus ou moins bien implantés ...Or, dans la perspective de les législatives ,le mouvement vient de changer de dénomination et devient " 577-LES INDEPENDANTS de la droite et du centre ,qui se veut un "collectif d’acteurs libres et indépendants, déterminés à s’engager en politique et à mobiliser leurs talents au service de la France ". Cette modification a surtout été effectuée pour marquer le mouvement à droite, et éviter la tentation pour ceux qui l'auraient, de rejoindre Emmanuel Macron s'il était élu .

Car c'est pour le candidat d'En Marche !,  dont le mouvement est en construction, que la tâche est la plus compliquée pour le moment. Emmanuel Macron qui se dit " ni de droite ni de gauche" avait lancé un appel à candidatures par internet. Il s'était, dans un premier temps, dit favorable  à double appartenance avec un parti ( notamment le PS), avant de se rétracter  face à l'affluence de députés socialistes tentés de le rejoindre. Les Républicains n'avaient pas manqué de le dénoncer, l'accusant de souhaiter "ainsi cacher aux Français sa volonté d’investir une partie des députés socialistes sortants qui, hier encore, faisaient partie de la majorité de François Hollande". Depuis, la critique est montée d'un cran puisque François Fillon et ses amis surnomment le candidat d'En Marche !  "Emmanuel Hollande".

Le mouvement En Marche ! a suscité des milliers de vocations qui passent au filtre d'une commission d'investiture et d'un comité d'éthique, car le candidat à la présidentielle exige la parité hommes/femmes, exige que les candidats aient un casier judiciaire vierge et il veut également  la parité politique/société civile ce qui complique la donne . Le comité d'investiture présidé par l'ancien ministre de Jacques Chirac Jean -Paul Delevoye, composé de personnalités qui ne sont pas candidates, se réunit pratiquement non stop  ces derniers jours ; il a,  pour l'heure sélectionné  une centaine de candidatures ( dont nombre de parlementaires sortants PS et Radicaux de Gauche ayant parrainé la candidature d'Emmanuel Macron ), ainsi que des personnalités issues de la  sphère centriste ,qui viennent s'ajouter aux 14 personnes issues de la société civile qu'Emmanuel Macron avait présentées à l'occasion de l'Emission Politique sur France 2. Selon  les sources qui divergent, une deuxième vague de candidatures pourrait être publiée la semaine prochaine.

D'après le document, dont Atlantico a eu connaissance, environ 60%  des personnalités déjà investies ou en voie de l'être, sont de gauche. Il s'agit notamment de députés sortant PS s'étant engagés très tôt pour l'ancien ministre de l'Economie. Certains ont d'ailleurs été exclus du PS ; d'autres, à l'instar de Christophe Castaner, l'ont quitté. Ces candidats se verront-ils opposés à des candidats socialistes pur jus les 11 et 18 juin ? Ce n'est pas exclu dans certaines circonscriptions, d'autant que le candidat d'En Marche ! ne veut pas d'accord d'appareil et rêve de voir le PS dans sa version actuelle, à terre .

Mais tout dépendra du résultat de la présidentielle. En clair, si Emmanuel Macron est au deuxième tour et si Benoit Hamon fait un très mauvais score , le PS ne sera pas en état d'affronter les candidats d'En Marche ! . Nombre d'élus ou candidats potentiels chercheront à se rallier .

 A droite, si Emmanuel Macron est élu le 7 mai, on table cependant sur le sursaut de  son électorat et sur le  morcellement des candidatures à gauche pour réduire les chances d'élection des candidats d'En Marche !, à cause de la barre des 12 5% des inscrits à franchir pour être présent au deuxième tour. Et dans ce cas, nous affirme un expert, cela se solderait par quantité de duels LR/FN,  ce qui  se traduirait par l'élection des candidats LR, dans des circonscriptions de gauche . Une perspective que les responsables d'En Marche balaient catégoriquement, convaincus qu'ils sont qu'en cas d'élection d'Emmanuel Macron, il  y aurait  non seulement une vague en leur faveur, mais   une véritable recomposition du paysage politique deviendrait possible , avec des ralliements de personnalités de centre droit , venant notamment de l'UDI voire des Républicains modérés pour former une Majorité présidentielle. Ils citent aussi l'exemple de 1981, où, après l'élection de François Mitterrand, la droite avait cru pouvoir conserver la majorité à l'Assemblée Nationale .Il n'en avait évidemment rien été .Le PS avait obtenu une écrasante majorité, encore accrue par l'abstention des électeurs de droite au deuxième tour. Depuis ,le fait que les législatives suivent de près la présidentielle , a en quelque sorte pérennisé le mouvement .Depuis 2002, après l'inversion du calendrier qui a suivi  l'adoption du quinquennat, les Présidents de la République ont tous obtenu des majorités à leur couleur. Si on imagine mal une assemblée à majorité FN en cas d'élection de Marine Le Pen, il est  tout à fait concevable d'envisager une chambre "bleu horizon" si François Fillon accède à l'Elysée , car LR dispose déjà d'une base solide .Alors, si Emmanuel Macron  remporte le scrutin, serait-il, grâce à la concomitance des scrutins, en mesure d'accomplir l'exploit qu'il ambitionne, avec la constitution d'une coalition  gouvernementale ou se trouverait il face à une assemblée ingouvernable ? La réponse est dans les urnes ..

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

07.

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 22/04/2017 - 19:41
A la gamelle !
Le MRS - Mouvement de Recyclage des Socialistes - de Macron n'attend plus que le top départ demain soir....
doray jacqueline
- 22/04/2017 - 19:32
Macron est super prêt
même la place de sa femme à coté de son bureau pour qu'il puisse à tout instant lui demander conseil.
Nemrod07
- 22/04/2017 - 19:07
AUX URNES
Demain il nous faut une finale FILLON LE PEN. Votons Fillon.