En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 16 min 29 sec
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 14 heures 22 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 16 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 17 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 19 heures 58 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 20 heures 12 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 21 heures 20 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 21 min 26 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 4 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 16 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 17 heures 40 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 19 heures 2 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 20 heures 6 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 21 heures 41 min
© Flickr/A Health Blog
© Flickr/A Health Blog
Computer Brain

Intelligence artificielle : Après, les voitures électriques et le projet SpaceX, Elon Musk révèle ses plans pour un cerveau mi humain-mi ordinateur

Publié le 22 avril 2017
Il sera bientôt possible de connecter votre cerveau à des ordinateurs. C'est le nouveau projet envisagé par Elon Musk, fondateur de Tesla, par le biais de sa société Neuralink. Cette idée se justifie selon l'homme d'affaires sud-africain par la nécessité de nous adapter à l'intelligence artificielle.
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il sera bientôt possible de connecter votre cerveau à des ordinateurs. C'est le nouveau projet envisagé par Elon Musk, fondateur de Tesla, par le biais de sa société Neuralink. Cette idée se justifie selon l'homme d'affaires sud-africain par la nécessité de nous adapter à l'intelligence artificielle.

Atlantico: Selon les déclarations et projets d'Elon Musk, dans 4 ans nos cerveaux pourront être connectés à des ordinateurs. Quelles sont les implications éthiques et morales d'une telle technologie?

Jean-Gabriel Ganascia : Le projet annoncé par Elon Musk porte d’abord sur la confection d’implants cérébraux à visée thérapeutique. Nous savons que de tels dispositifs existent bel et bien et qu’ils ont des applications extrêmement bénéfiques dans le domaine médical. C’est tout particulièrement le cas de la stimulation cérébrale profonde mise au point en France, à Grenoble, par le neurochirurgien Alim-Louis Benabid dans le courant dans années 80. Elle soigne les symptômes consécutifs à certaines formes de la maladie de Parkinson. De même, dans le cas de la dépression, elle améliore les symptômes chez 60 % des patients résistants à tous les autres traitements. On trouve aussi dans la littérature scientifique des articles portant sur l’incidence de la stimulation cérébrale profonde sur la mémoire, en particulier sur la mémoire spatiale. Par ailleurs, il existe des travaux, comme ceux conduits à l’université de Berkeley par l’équipe de Jose Carmena et financés par l’agence de recherches militaires des Etats-Unis, la DARPA (Defense Advanced ResearchProjects Agency), qui explorent l’utilisation d’implants électriques pour aider le cerveau lésé dans le cas de désordres post-traumatiques. Cette perspective justifie a priori le projet envisagé par Elon Musk avec la société Neuralink. Cependant, Elon Musk laisse entendre qu’il souhaite aller plus loin et ne pas s’en tenir à la simple « réparation », mais qu’il aimerait aussi contribuer à l’augmentation des capacités cérébrales.

Le but d’Elon Musk est de capter le signal neuronal avec des électrodes plantées dans le cerveau, puis de le décoder afin de mieux comprendre ce qui se passe dans notre tête et, grâce à ça, de soigner les patients cérébraux lésés. Ceci étant, Elon Musk suggère qu’il pourrait aller plus loin encore, sans se limiter à la simple réparation,en étendant nos capacités intellectuelles, en particulier nos capacités de mémorisation,par couplage de notre cerveau avec des dispositifs électroniques, en particulier avec des ordinateurs. Bien évidemment, si elle advenait, ce qui est fort douteux, une telle extension de nos mémoires individuelles avec des dispositifs électroniques aurait des conséquences assez imprévisibles et pour le moins discutables au plan éthique. En effet, si, d’un côté, on se prend à espérer que cela allège considérablement la tâche de mémorisation, et donc l’apprentissage, d’un autre côté, on serait en mesure d’insuffler des connaissances aux individus à leur insu, ce qui restreindrait d’autant le libre arbitre individuel.

Elon Musk y voit un moyen de nous adapter aux machines, qui deviennent de plus en plus intelligentes. Quels sont les risques pratiques encourus par l'utilisation de telles technologies ?

Il se peut que cela augmente singulièrement nos capacités cognitives, ce qui nous permettrait alors peut-être de rivaliser avec les machines. On peut toutefois craindre que, dans le même temps, cela nous rende plus dépendant qu’auparavant, car nous serions transformé en cyborg,s c’est-à-dire en hybride d’hommes et de machines. De plus, le contenu de nos mémoires viendrait de l’extérieur, ce qui fait que personne n’aurait vraiment la certitude d’avoir appris ce qu’il connaît, ce qui paraît vraiment perturbant.

De manière plus positive, quelles pourraient être les applications potentiellement intéressantes ouvertes par une telle technologie ? 

Nous avons déjà noté les applications médicales qui sont très nombreuses. À cela il faut ajouter des possibilités de compréhension de l’activité cérébrale, d’une façon complémentaire à ce qu’autorise l’imagerie fonctionnelle cérébrale. Enfin, cela améliorerait les interfaces cerveau-ordinateur, ce qui permettrait de communiquer avec les machines, sans geste, sans clignement de paupières, uniquement par la pensée. En soi, ce sont des applications fascinantes qui stimulent l’imagination de beaucoup. Ceci étant, contrairement à ce qu’affirme Elon Musk, les cas où une telle communication est vraiment nécessaire semblent très peu nombreux. En revanche, les dangers consécutifs à l’emploi de ces implants mnésiques, en particulier les dangers de manipulation des individus eux ne seront pas imaginaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 22/04/2017 - 19:23
Arnaques
Ces idées de science-fiction (ou d'horreur) me semblent destinées d'une part à attirer l'argent d'investisseurs crédules dans des projets qui n'aboutiront pas, et d'autre part à faire parler de lui. Si en plus ça permet de faire quelques découvertes intéressantes, il pourra s'en servir pour des projets bien à lui.
Deneziere
- 22/04/2017 - 14:09
Pourquoi ce n'est pas un français qui invente cela ?
La question qu'il aurait fallu poser aux candidats. Pourquoi ne produit-on plus de visionnaires technologiques de gros calibre ? Pourquoi nous fait-on passer pour des génies des zozos qui pondent les applis qui engorgent nos téléphones ? Parce qu'ils ripaillent avec Macron à Las Vegas ? Parce qu'ils ravissent les germanopratines ("instagram" work-in-progress") genre Laurence Lasserre il y a quelques jours dans ces colonnes ? Parce qu'un visionnaire technologique ne pousse pas dans la terre socialo-étatiste, où on aurait pondu un règlement préfectoral pour interdire son projet ? J'aimerais bien que les gens intelligents (donc de gôôche) qui nous gouvernent, nous expliquent cela, à nous peuple crétin (donc d'estrêême droâte dure). Et j'aimerais bien qu'ils nous expliquent aussi, les socialo-étatistes, de droite comme de gauche, pourquoi ils pensent qu'un pays peut se passer de gens comme cela.
Jardinier
- 22/04/2017 - 13:05
Génie.
Donc on pourrait stocker notre mémoire sur disque dur. On pourrait donc s'échanger de la mémoire en se prêtant ou en se vendant des "clés USB" ou ce qui en fera office, apprendre 15 langues étrangères instantanément en achetant la mémoire d'un polyglotte, devenir expert de n'importe quoi, etc (c'est probablement pas aussi simple). Le plus incroyable, c'est que pratiquement toutes les idées de ce type prennent forme, même les plus extravagante, comme l'hyperloop, qui est tranquillement en train de se mettre en place.Ce qui est étonnant aussi, c'est l’accélération des progrès scientifiques qu arrivent dans le quotidien, et la facilité avec laquelle, en tout cas pour l'instant, on les accepte.