En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

02.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

03.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

06.

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

07.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Insolite
Spectateurs virtuels
Denver Broncos : les personnages de South Park s'invitent au stade pour les matches de NFL
il y a 8 heures 4 min
pépites > Défense
Chemin de la paix...
L'Arménie saisit d'urgence la Cour européenne des droits de l'homme après les tensions militaires avec l'Azerbaïdjan
il y a 9 heures 45 min
pépites > Economie
Outils de lutte contre la crise et face à la pandémie
Le gouvernement présente son projet de budget 2021
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 13 heures 15 min
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 13 heures 53 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 15 heures 18 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 15 heures 46 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 16 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 17 heures 20 min
light > Media
"En toute franchise"
Ségolène Royal va intervenir régulièrement sur le plateau de LCI dans le cadre d'un débat
il y a 8 heures 32 min
pépites > Politique
Candidature
Rachida Dati se confie dans la presse britannique sur son souhait de vouloir "gagner l'élection présidentielle de 2022"
il y a 10 heures 13 min
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 15 heures 26 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 15 heures 55 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 17 heures 24 min
Atlanti-culture

"Le Jeu de l’amour et du hasard" : un formidable hymne au théâtre et à l'amour

Publié le 21 avril 2017
La version de la pièce de Marivaux, "le Jeu de l'amour et du hasard", présentée au Théâtre Michel, dans une mise en scène de Salomé Villiers, est l'une des meilleures proposées depuis longtemps. Où l'on découvre toute la modernité et la finesse de Marivaux.
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La version de la pièce de Marivaux, "le Jeu de l'amour et du hasard", présentée au Théâtre Michel, dans une mise en scène de Salomé Villiers, est l'une des meilleures proposées depuis longtemps. Où l'on découvre toute la modernité et la finesse de Marivaux.

THEATRE

Le Jeu de l’amour et du hasard

De Marivaux

Mise en scène : Salomé Villiers

Avec Raphaëlle Lemann, Philippe Perrussel, Bertrand Mounier,

Francis Nambot, Etienne Launay et Salomé Villiers

Vidéos de Léo Parmentier

INFOS § RESERVATIONS

Théâtre Michel

38, rue des Mathurins

75008 – Paris

Réservations: 01 42 65 35 02

Jusqu’au 6 mai

du mardi au dimanche, à 21H
le samedi, à 16H15 et 21H 
le dimanche, à 16H15 et 21h

RECOMMANDATION     

           EN PRIORITE

THEME

Monsieur Orgon a décidé de marier sa fille Sylvia à Dorante, le fils d’un de ses amis, qu’il ne connaît pas. Sylvia demande à son père l’autorisation de changer de rôle avec sa suivante Lisette, de manière à mieux observer son futur époux. Le père accepte, bien qu’il sache que Dorante a opté pour le même stratagème. Il décide, avec bienveillance et curiosité, d’attendre les surprises de cet étrange chassé-croisé.

POINTS FORTS

1 – L’ardeur de la mise en scène et la sincérité de la direction des acteurs, nous font  entrer immédiatement dans l’univers moderne, en interprétant ce chef d’œuvre dans un style « années sixties » mais avec le plus grand respect du texte.

2 - Salomé Villiers, véritable piano conducteur du spectacle, m’a littéralement emballée, dès la première scène, alors que je suis généralement un peu frileuse, face aux mises en scène dites modernes, des chefs d’œuvres. Le génie de Marivaux emporte magnifiquement cette actualisation ; les jeunes gens, qui étaient présents dans la salle et dont le vocabulaire n’a guère été enrichi ces dernières décennies, on adoré. Ils découvraient comment on peut parler d’amour avec un beau langage, le nôtre.

3 – Je cite Marivaux « Pourquoi notre Langue a-t-elle passé dans presque toutes les Cours de l’Europe ? […] C’est le plaisir de nous lire, de penser, et de sentir comme nous qui les a gagnés ; c’est ce génie, c’est cet ordre, c’est ce sublime, ce sont ces grâces, ces lumières répandues dans vos Ouvrages, ou dans ceux de nos Écrivains que vous avez inspirés, qui ont acquis cette espèce de triomphe à la Langue Française. » (Discours à l’Académie Française)

 

4 – J’ai aimé ce véritable travail de troupe et ses acteurs, tous remarquables, dans une mise en scène enlevée, drôle, trépidante ; on est totalement dans Marivaux, le vrai Marivaux, pas l'idée que l'on s'en fait, avec le pseudo marivaudage. Marivaux ne parle que du cœur, avec tout son coeur et c'est à la cadence de ce coeur que le spectacle a été monté. En totale situation, dans le rythme que l’auteur souhaitait pour ses spectacles, pour lesquels ils préféraient les comédiens italiens, plus vifs, aux comédiens français. L’aspect philosophe de l’auteur, très sensible aux mouvements de la société du 18ème siècle et à la séparation des classes sociales, est présent, mais avec légèreté. Le jeu des conventions passe surtout par le langage.


5 - Une mention pour les vidéos, amenées avec drôlerie et finesse,  qui sont signées par Léo Parmentier et qui aèrent encore la représentation, par des ellipses dynamiques et charmantes. 
Un léger rideau servant d’écran nous invite par l’image à entrer dans la fantaisie. Il permettra astucieusement de voir le cadre de la belle demeure d’Orgon.

 

6 - On rit beaucoup; mais l'émotion est présente quand il le faut ; on oscille parfois entre les deux, dans ce merveilleux moment qu'est la découverte de l'amour, avec tous les émois de ces jeunes filles, que Marivaux a su si bien traduire. Souvent la drôlerie des situations l’emporte et je fais une mention particulière pour Philippe Perrussel, qui incarne un Orgon manipulateur, avec esprit et bienveillance.

 

7 - Je suis sortie éblouie par Salomé Villiers, qui sait sourire dans les larmes, qui allie un tempérament de feu et une classe infinie. Energique et mobile, fragile et déstabilisée, quand l’amour la saisit contre sa raison, elle est rare ! Il faudra désormais compter avec elle sur les scènes parisiennes.

POINTS FAIBLES 

Je n’en ai pas trouvé.

EN DEUX MOTS

Un suggestion, très simplement: découvrez ou retrouvez cette pièce, qui est l’un des quelques chefs d’œuvres d'un théâtre dont on ne se lasse jamais, et laissez-vous saisir par la grâce de cette mise en scène enjouée et par cette troupe soudée, qui partage, de toute évidence, le bonheur qu’elle communique.

UN EXTRAIT 

« Dorante : Tu as raison, notre aventure est unique.

Sylvia : (à part) Malgré tout ce qu’il m’a dit, je ne suis point partie, je ne pars point, me voilà encore, et je réponds ! En vérité, cela passe la raillerie. (Haut) Adieu. »

L’AUTEUR 

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688-1763)

Il fut à la fois un écrivain solitaire, un journaliste, un romancier. Mais sa réelle passion le conduisit vers le théâtre qu’il adorait pour la vérité qu’il était capable d’apporter aux spectateurs. Nourri d’une fine observation de ses contemporains,  dans cette époque mouvante des « Lumières », il fut à la fois moraliste et brillant dialoguiste. Il avait un sens inné du rythme et des situations sensibles, tant au plan de l’amour, qu’au plan des mutations sociales. Il est, après Molière et Racine le 3e auteur le plus joué par la Comédie française. Il fut reçu à l’Académie Française en 1742.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires