En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 1 heure 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 3 heures 33 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 8 heures 16 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 9 heures 15 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 21 heures 32 min
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 3 heures 22 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 5 heures 11 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 9 heures 29 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 22 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
(Très) économique

Troisième classe : derrière l'incident du passager expulsé du vol United airlines, voilà comment la montée des inégalités a mis la pression sur la qualité des services clients

Publié le 21 avril 2017
Le débarquement brutal d'un passager d'un avion surbooké de la compagnie United Airlines a provoqué un tollé mondial. La cause de cette expulsion (au-delà de son caractère violent) vient notamment de la pratique du surbooking dans les compagnies de transport. En parallèle, les compagnies aériennes semblent de plus en plus élaborer des offres réservées à des clients très aisés.
Jean-Pierre Chevallier est économiste, spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant.Il anime le blog chevallier.biz.                                                                                                                 ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Desjeux est professeur émérite à la Sorbonne, université de Paris. Il est le directeur de la Formation doctorale professionnelle en sciences sociales et responsable du Centre de Recherches en SHS appliquée aux innovations, à la consommation et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Chevallier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Chevallier est économiste, spécialiste de politique monétaire et analyste financier indépendant.Il anime le blog chevallier.biz.                                                                                                                 ...
Voir la bio
Dominique Desjeux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Desjeux est professeur émérite à la Sorbonne, université de Paris. Il est le directeur de la Formation doctorale professionnelle en sciences sociales et responsable du Centre de Recherches en SHS appliquée aux innovations, à la consommation et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le débarquement brutal d'un passager d'un avion surbooké de la compagnie United Airlines a provoqué un tollé mondial. La cause de cette expulsion (au-delà de son caractère violent) vient notamment de la pratique du surbooking dans les compagnies de transport. En parallèle, les compagnies aériennes semblent de plus en plus élaborer des offres réservées à des clients très aisés.

 

Dans quelle mesure l'exemple du débarquement brutal de ce passager d'United Airlines illustre-t-il le fait que le creusement des inégalités sociales s'est également accompagné d'un creusement entre consommateurs sur la qualité de services ou encore les services après-vente qui leur sont accordés ? 

Jean-Pierre Chevallier : Le problème est mal posé car le concept de creusement des inégalités sociales signifie (ou incite à penser) à tort que les plus pauvres deviennent plus pauvres à cause du fait que les riches deviennent plus riches. Le creusement des inégalités sociales correspond en réalité au fait que les plus pauvres s'enrichissent et qu'ils peuvent maintenant accéder à des biens et des services qui auparavant leur étaient inaccessibles et réservés aux riches... qui s'enrichissent davantage. Un exemple concret : jadis (dans les années 60), les Français moyens n'avaient pas de voiture ni de télé, maintenant, les Français moyens en ont, alors que les riches sont toujours plus riches : ils ont des voitures encore plus perfectionnées que les pauvres qui ont alors conscience d'être pénalisés par rapport aux riches... qui ont les mêmes postes de télé ! Pour reprendre l'exemple du passager d'un avion surbooké de la compagnie United Airlines, jadis, les Américains moyens ne pouvaient pas voyager en avion, ce qui était réservé aux riches. Maintenant les pauvres peuvent voyager en avion. Pour diminuer les coûts, les compagnies aériennes procèdent au surbooking qui permet aux pauvres de voyager en avion à des coûts moindres encore. La contestation de certaines innovations d'entreprises telles que ce cas de surbooking dans les médias est un exemple de contestation dans la plupart des médias du capitalisme libéral par ses adversaires plus ou moins socialistes...

Banques, téléphonie, santé... En France, dans quels secteurs ce creusement a-t-il pu être observé ?

Jean-Pierre Chevallier : Autre exemple appuyant mon opinion : beaucoup de restaurants gastronomiques du type 1 ou 2 étoiles Michelin ont ouvert une salle proposant des menus dans les 30 €, ce qui permet aux plus pauvres (des Français moyens) de bénéficier de plats issus de la grande gastronomie mais en version un peu simplifiée, ce qui ne leur était pas possible auparavant. En contrepartie, les restaurateurs sont assurés d'avoir un certain chiffre d'affaires de base quasiment assuré qui leur permet d'augmenter leurs bénéfices...

 

A contrario, on observe que des services autrefois accordés uniquement à des classes aisées, comme le fait de détenir une carte bancaire haut-de-gamme est aujourd'hui à la portée d'un plus grand nombre. Dans un certain nombre de cas, le fait de s'adresser à des segments de consommateurs plus aisés peut-il également profiter à d'autres ? 
 

Jean-Pierre Chevallier : Oui, la segmentation des marchés, partant de biens et de services au départ réservés aux riches, permet aux pauvres d'en bénéficier au fur et à mesure que les coûts et les prix baissent relativement.

Qui sont les perdants de cette mutation dans le niveau des services accordés ? Quelles en sont les conséquences pour la société, sur la perception des inégalités par la population ?

Jean-Pierre Chevallier : Là aussi, la question est biaisée : Qui sont les perdants de cette mutation dans le niveau des services accordés ? En fait, tout le monde est gagnant : les plus pauvres peuvent bénéficier de biens et de services qui étaient précédemment réservés aux plus riches et les plus riches disposent de biens et de services encore plus élaborés. Quand les médias incitent à penser qu'il faut agir contre les inégalités dans la population, il s'agit là d'un exemple de pure propagande d'une contestation de la réussite du capitalisme libéral qui profite à tout le monde, ce qui devrait plutôt être publié !
 
Beaucoup d'électeurs américains ont sur ces problèmes des avis qui correspondent à ce que j'ai exposé ci-dessus :  ils ne font plus confiance aux médias qui contestent la réussite du capitalisme libéral et ils ont élu le Donald pour qu'ils puissent s'enrichir davantage, et donc pour pouvoir bénéficier de biens et de services qui étaient précédemment réservés aux plus riches, même si certaines aspects sont inférieurs à ceux qui sont proposés aux plus riches.
 
 

Dominique Desjeux : Aujourd'hui les tensions entre classes sociales passent par la différenciation des services et ceci dans la plupart des pays ou une classe moyenne s'est développée, comme en France, aux États Unis, en chine, au bresil ou en Israël pour reprendre des pays où j'ai fait des enquêtes. La classe moyenne supérieure trouve qu'elle paye deux fois les services, une fois avec les impôts et une fois en finançant un service privée comme l'Ecole, La clinique ou meme La voiture pour compenser les déficiences du service publique qui est censé être financé par l'impôt. La classe moyenne basse n'a accès qu'à de mauvais services.

Tout cela donne lieu à des manifestations de rue et plus globalement à la montée des populismes dans le monde.

Les trois plus importantes sources de conflits tournent autour de l'accès à l'école, de l'accès à la mobilite (les transports collectifs) et de l'accès à la santé, sans oublier une autre source de tension, celle de l'accès au travail et donc le chômage qui n'est pas un service mais qui conditionne le revenu qui permet l'accès aux services. Aujourd'hui émerge une autre source de tension, l'accès à l'énergie qui conditionne les usages de l'électroménager et des objets de la communication, ordinateur, TV, Tel, tablette, etc., et aussi La mobilite. Quand le cout du pétrole augmente, ce sont les classes moyennes basse qui sont le plus touchées car elles ont besoin de leur voiture pour se déplacer, puisqu'elles ont achetées des logements moins chers mais plus éloignés de leur lieu de travail.

Et enfin une autre grande source de tension vient de la pollution comme je l'ai observé en chine et en Corée du Sud.

Le probleme est qu'une partie des prix des services ne dépend plus d'une relation en face à face mais du "yield pricing " géré par un algorithme, qui calcul comment optimiser au mieux La vente des sièges dans les avions, lui meme réalisé sous contrainte de concurence forte, ce qui explique le surbooking.

Le paradoxe est que tout cela conduit en même temps à baisser les prix, à réduire la qualité de la prestation, et donc à augmenter la frustration dès clients a qui le marketing veut faire croire que l'entreprise s'y intéresse alors qu'elle ne peut pas du fait de la concurrence. Mais en même temps cela permet de développer des services dits premium pour ceux qui peuvent se le payer.

La différenciation de la qualité des services par les prix, les plus riches ayant accès à de meilleurs services reflètent les nouveaux clivages entre classes sociales.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Totor Furibard
- 16/04/2017 - 18:19
Quelle mauvaise fois Mr Chevalier!
Prendre le niveau d'equipement dans les années 60 comme point de départ pour comparer le creusement des inégalités, c'est vraiment se foutre du monde. D'une part c'était il y a 60 ans! Une autre époque. Et surtout, le creusement des inégalités à commencé bien plus tard, au moment du choc de libéralisation des années 80-90. Donc prenons ce nouveau point de départ et comparons. La classe moyenne a considérablement chuté : c'est indéniable. Seule la classe moyenne supérieure et bien sûr surtout les 1% les plus riches progressent toujours et encore.
Anguerrand
- 16/04/2017 - 07:23
Mélenchon voyage entre Paris et Rome en classe affaire
Dans cet avion, quel ne fut pas la surprise de voir le PDG d'une grosse boite internationale monter dans le même avion. Petite différence, Le PDG est monté en classe ECO quand le richissime Melanchon est monté en classe AFFAIRE ( a peu près 10 fois plus cher) surtout sur un trajet aussi court. Trotskiste, oui mais on aime son confort le défenseur des sans culottes et sans dents !
Paulquiroulenamassepasmousse
- 15/04/2017 - 21:46
@théojasmin....
Et bien sûr embaucher 20.000 fonctionnaires supplémentaires pour palier à cette nouvelle contrainte administrative et ainsi peser encore un peu plus sur les 20 millions de salariés du privé qui financent à eux seuls les 40 millions de non productifs plus 6 millions de fonctionnaires.......