En direct
Best of
Best Of
En direct
Atlantico-culture
"Marie-Antoinette, correspondances privées" : une Marie-Antoinette sans surprises
Publié le 14 avril 2017
Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Jouffroy est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Renard pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Anne Jouffroy pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Jouffroy est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
THEATRE
 
MARIE-ANTOINETTE, correspondances privées
d’Evelyne Lever
Mise en scène : Sally Micaleff
Lumières: Christian  Drillon
Son : KIDEDO
Costume : Franck Sorbier
Avec FABIENNE PERINEAU, seule en scène
 
INFORMATIONS
 
Le  Lucernaire
53 rue Notre-Dame-des-Champs
75006 PARIS
Réservations : 01 45 44 57 34 et sur www.lucernaire.fr
Du mardi au samedi à 18h 30
Dimanche à 16h
Jusqu’au 7 mai.
 
AUTEUR
 
Spécialiste du XVIIIème siècle, Evelyne Lever a consacré plusieurs ouvrages à Marie-Antoinette :
Marie-Antoinette (Fayard 1991), C’était Marie-Antoinette (Fayard 2006), L’Affaire du collier (Fayard 2004), Marie-Antoinette, journal d’une reine (Laffont 2002), La Correspondance (Tallandier 2005).
 
Ici, le texte d’Evelyne Lever est une adaptation libre et documentée de la correspondance intime de Marie-Antoinette. Depuis l’année de son mariage à Versailles, en 1770, à celle de sa mort sur l’échafaud, le 16 octobre1793.
 
THEME
 
D’abord la scène reste dans le noir, assez longuement, puis on découvre enfin Marie-Antoinette renversée sur son canapé rose. Elle se redresse et commence un long monologue égrenant dates et  évènements. Elle se raconte. 
Vienne, princesse autrichienne : sa joie de midinette d’épouser bientôt le dauphin du « plus beau royaume au monde ». 
Versailles, dauphine puis reine en 1774 : sa solitude affective loin de sa famille autrichienne. Ses difficultés conjugales. Son amour impossible pour Axel de Fersen. Sa frivolité, ses dépenses, son inconséquence. Son agacement ou son incompréhension à la lecture des lettres moralisatrices de sa mère, l’impératrice Marie-Thérèse. Son rêve de liberté à Trianon loin de l’étiquette contraignante. Son Hameau. Sa joie de recevoir quelques jours son frère, l’empereur Joseph. Son bonheur d’être enfin mère. 
 
-  Paris, d’octobre 1789 à 1793, reine détestée et digne : ses tourments devant la marche de la Révolution. Son inexpérience politique. Ses tentatives désespérées pour maintenir la monarchie de droit divin. L’échec de la fuite à Varenne. Ses rares soutiens. Ses rendez-vous avec Mirabeau et Barnave. Son affection et son respect  pour Louis XVI. Ses malheurs et sa tragédie.
 
POINTS FORTS
 
 - La comédienne, Fabienne Périnéau, a beaucoup de talents artistiques à son arc : elle est aussi dramaturge et auteur.
Ici, elle sert avec conviction, vivacité et émotion le texte d’Evelyne Lever. 
La qualité de sa présence sur scène est indéniable même si, parfois, sa voix est un peu faible.
 
- La mise en scène : Sally Micaleff a pris le parti de l’intimité avec le public. Entre un canapé rose et un petit bureau, Fabienne Périneau/Marie-Antoinette évolue, lit, écrit et nous fait des confidences. 
 
POINTS FAIBLES
 
Marie-Antoinette raconte son quotidien. Dommage qu’elle ne lise pas vraiment ses lettres. 
Dommage surtout qu’une voix off ne nous en fasse pas la lecture. Ainsi le public comprendrait mieux la place tenue par les fameuses lettres dans le spectacle.
 
En effet, on saisit mal ce qui, dans le récit relaté par la comédienne, ressort, ou ne ressort pas, de la correspondance privée de Marie-Antoinette. Sauf pour les lettres de sa mère, annoncées par une clochette agitée dans les coulisses. 
Si la scansion des dates permet de suivre l’enchaînement des évènements, elle apporte un côté chronologique qui peut paraître un peu monotone. 
 
Le portrait «à l’eau de rose» de la jeune reine rappelle, hélas, les minauderies de la Marie-Antoinette de Sofia Coppola. ( Evelyne Lever, l’auteur, a conseillé Sofia Coppola pour sa Marie-Antoinette, film sorti en 2006).
Evelyne Lever ne s’est pas attachée à dévoiler une facette nouvelle, plus subtile, de son personnage. Son portrait de Marie-Antoinette est classique : elle adore le jeu qu’elle instaure à la cour, elle a des dettes, elle donne des bals, elle s’amuse. Puis, elle comprend ses erreurs, mais c’est trop tard. Et elle assume courageusement son destin tragique. 
 
EN DEUX MOTS
 
Une Marie-Antoinette sans surprise. Mais comment dresser un portrait plus approfondi en 70 minutes ?
 
UNE PHRASE
 
« Pourquoi faut-il se contraindre pour tout ? »
 
RECOMMANDATION : A LA RIGUEUR
 
        
 
 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
05.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires