En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 57 min 26 sec
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 1 heure 48 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 5 heures 5 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 7 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 8 heures 26 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 9 heures 11 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 9 heures 41 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 1 heure 22 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 3 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 4 heures 50 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 6 heures 49 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 7 heures 25 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 8 heures 22 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 9 heures 18 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 9 heures 53 min
© Reuters
© Reuters
Enseignements

Végétophobes : plus de 8 enfants français sur 10 ne consomment pas les 5 fruits et légumes quotidiens recommandés pour leur santé

Publié le 07 avril 2017
Des chiffres publiés par la World Cancer Research Fund montrent que 8% des jeunes Anglais âgés de 11 à 17 ans consomment la part recommandée de cinq fruits et légumes par jour. En France, la dernière étude nationale de nutrition santé de 2007 indique que ce chiffre monte difficilement à 20% des 3 à 17 ans.
Corinne Delamaire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Corinne Delamaire est nutritionniste de formation. Elle travaille à Santé Publique France, anciennement INPES depuis 2001. Elle a travaillé sur l'étude Esteban. Corinne Delamaire s'occupe désormais de prévention pour la nutrition et l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chiffres publiés par la World Cancer Research Fund montrent que 8% des jeunes Anglais âgés de 11 à 17 ans consomment la part recommandée de cinq fruits et légumes par jour. En France, la dernière étude nationale de nutrition santé de 2007 indique que ce chiffre monte difficilement à 20% des 3 à 17 ans.

Atlantico : Votre dernière étude publiée en 2006, l'ENNS, l'étude nationale de nutrition santé montrait que seuls 19,7 % des enfants de 3 à 17 ans consommaient au moins 5 fruits et légumes par jour. En Grande Bretagne, le World Cancer Research Fund révèle que 8% des enfants de 11 à 17 ans atteignent cet objectif. Comment expliquer cette faiblesse des chiffres ? Est-ce un problème d'éducation ? Quelles sont les conséquences de ces chiffres pour les enfants ?

Corinne Delamaire : Les chiffres obtenus en 2007 avec l'étude ENNS sont relatifs à des repères de consommation fixés en 2001 à l'ensemble de la population. Pour les fruits et légumes, les recommandations sont de cinq par jour minimum aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Cela correspond à l'équivalent de 400 grammes par jour. Une portion de fruits ou de légume vaut entre 80 et 100 grammes. Par rapport aux adultes, le pourcentage d’enfants qui atteignent cette recommandation est deux fois moindre mais il y a plusieurs raisons qui l'expliquent comme le fait que les enfants et adolescents ont moins d'appétence pour les fruits et légumes.Ils les trouvent fades, moins rassasiants que les féculents. L'odeur peut aussi les décourager. Mais ce que l'on peut souligner, c'est qu'au fur et à mesure que les enfants grandissent, leurs goûts alimentaires évoluent et donc leurs choix également. Une de nos études réalisée en 1996, 2002 et 2008 (le Baromètre Santé Nutrition), montre que les jeunes sont surtout influencés par leurs préférences personnelles lorsqu’ils composent leurs menus alors que les adultes, plus ils avancent en âge, plus le facteur santé influence leurs choix alimentaires. Ils peuvent donc se tourner davantage vers des aliments reconnus « bons pour la santé » comme les fruits et légumes. Par ailleur, ce repère des cinq fruits et légumes par jour est un « repère » ; ce n'est pas une norme à atteindre absolument. En matière de nutrition, les fruits et les légumes sont très importants, mais les autres familles d’aliments également, les produits laitiers, les féculents, les viandes, les poissons, les œufs et les matières grasses…). L’eau est la seule boisson indispensable : il faut limiter les boissons sucrées surtout chez les jeunes, grands consommateurs. Et sur le plan de la santé, d’autres facteurs sont à prendre en compte : avoir un niveau d’activité physique suffisant, limiter la sédentarité, la consommation d’alcool, le tabagisme.

Ce présumé faible taux de consommation des fruits et légumes n'est pas qu'une question d'éducation. Les parents peuvent faire découvrir le plus tôt possible les fruits et légumes à leurs enfants par différents moyens, mais encore faut-il que ces derniers aient envie d'en manger. L'environnement entre aussi en compte. Il faut que les divers fruits et légumes aient du goût, des saveurs, qu’ils soient accessibles (pas trop chers) et disponibles. Il faut enfin prendre le temps de les cuisiner, les préparer, mais les gens manquent de temps. Et les choix alimentaires des jeunes sont malheureusement régulièrement détournés par les publicités vers des aliments gras, sucrés, salés…

Les répercussions liées au fait de ne pas manger assez de fruits et de légumes ne peuvent pas être connues à l'avance. On ne peut pas faire de liens directs. Pour se faire, il faudrait suivre la population de zéro an à soixante-dix ans pour avoir une étude linéaire des méfaits de la faible consommation de fruits et légumes. Le fait de consommer le plus de fruits et de légumes dès le plus jeune âge permettra de prendre une bonne habitude plus tôt dans la vie. Mais ce n'est pas parce qu'un enfant consomme peu quand il est petit qu'il va forcément en consommer moins quand il sera plus grand et qu'il en sera malade. 

En France, les filles de 11 à 17 ans sont plus en avance sur la consommation des 5 fruits et légumes par jour par rapport aux garçons dans cette même tranche d'âge. Y a-t-il une raison particulière qui peut l'expliquer ? Qu'est-ce qui peut être fait pour améliorer ces chiffres ? 

Il y a peu de différences entre les filles et les garçons. Il est vrai que parmi les filles de 11 à 14 ans, 25% d'entre-elles consomment plus de cinq fruits et légumes par jour alors qu'ils ne sont que 23% des garçons. Cet écart n'est pas significatif. Cette différence s'inverse pour les hommes quand ils atteignent 55 ans. De façon globale, les écarts sont très ténus. Les femmes peuvent manger plus de fruits et légumes si elles font un régime mais ce n'est pas aussi important que ça. Il n'y a pas de différences marquées. 

Une nouvelle étude est en cours de réalisation par vos services. A-t-on une idée de la progression de la consommation de fruits et légumes chez les enfants de 11 à 17, filles et garçons confondus ? Peut-on y déceler une évolution, positive ou négative ? Et comment l'expliquer ? 

Une nouvelle étude, Esteban, a été conduite entre 2014 et 2016. Les données sont en cours d'exploitation donc il est difficile de se prononcer sur les résultats. Elle porte sur les gens de 6 à 74 ans. 4000 personnes ont été interrogées dont 1200 enfants. On peut y découvrir une meilleure connaissance des recommandations nutritionnelles en termes de consommation de fruits et légumes certaine. Est-ce que les enfants consomment plus de fruits et légumes ? Les résultats de l'étude le diront. Pour l'heure, il est trop tôt pour avancer des éléments de réponse. Les campagnes de sensibilisation ont porté leurs fruits. En 2002, 2,5% de la population connaissait ce repère. Une autre étude a permis de voir qu'en quelques années, on est passé à 75% de la population qui connaissait ce repère. Mais cette connaissance n'induit pas forcément un changement de comportements, mais cela peut influencer sur la consommation.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 07/04/2017 - 11:51
essentimo oui et non
nos parents et grands parents mangeaient DE SAISON.
Tout. les légumes fruits et viande
et préparaient tout eux mêmes...
Pas de plats surgelés avec des adjonctions de cochonneries etc... on aura beau manger légumes et fruits, il faudrait surtout bannir les plats préparés, surgelés ou pas.....
essentimo
- 07/04/2017 - 10:15
Croyez-vous
que les octogénaires, nonagénaires et centenaires d'aujourd'hui ont été nourris selon ces critères durant leur jeunesse et surtout pendant la guerre ?