En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Tu seras riche, mon fils!

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 10 heures 31 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 12 heures 2 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 15 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 16 heures 20 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 17 heures 44 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 17 heures 45 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 17 heures 57 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 18 heures 21 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 11 heures 23 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 13 heures 11 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 14 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 15 heures 6 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 17 heures 35 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 18 heures 8 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 18 heures 26 min
© Reuters
Le site d'hébergement Megaupload est fermé depuis le 19 janvier dernier.
© Reuters
Le site d'hébergement Megaupload est fermé depuis le 19 janvier dernier.
P2P

Post-tsunami : comment la fermeture de Megaupload a bouleversé le web français

Publié le 02 mars 2012
Le site d'hébergement de fichiers et de streaming Megaupload est fermé depuis le 19 janvier dernier. Une récente étude IFOP/Clubic montre que les internautes ont largement modifié leurs comportements. Mais comment va évoluer le partage de fichiers sur Internet ?
Philippe Aigrain est informaticien.Il dirige la société Sopinspace qui développe des logiciels libres et fournit des services commerciaux pour l’organisation de débats publics et les activités collaboratives sur internet.Philippe Aigrain est l'un des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Aigrain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Aigrain est informaticien.Il dirige la société Sopinspace qui développe des logiciels libres et fournit des services commerciaux pour l’organisation de débats publics et les activités collaboratives sur internet.Philippe Aigrain est l'un des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le site d'hébergement de fichiers et de streaming Megaupload est fermé depuis le 19 janvier dernier. Une récente étude IFOP/Clubic montre que les internautes ont largement modifié leurs comportements. Mais comment va évoluer le partage de fichiers sur Internet ?

Atlantico : Le site d'hébergement Megaupload est fermé depuis le 19 janvier dernier. Avez-vous remarqué une évolution dans la pratique quotidienne des internautes ?

Philippe Aigrain : Les études qui analysent l'impact sur les usages et le trafic internet se sont centrées sur les reports vers d'autres sites centralisés comme RapidShare, PutLocker ou NovaMovLe bilan est simple, le trafic d'accès aux sites centralisés type Megaupload s'est intégralement reporté sur d'autres sites centralisés, avec certaines perturbations dues au fait que les usagers américains se sont mis à utiliser des sites européens.

 

Selon une étude IFOP/Clubic, 48% des "téléchargeurs occasionnels" ont arrêté le "piratage" après la fermeture de Megaupload. Mais 86% de ceux qui téléchargeaient régulièrement vont continuer à le faire. Sur quel type de plateforme ces deux profils peuvent-ils se retourner ?

Il est normal que le report des "téléchargeurs occasionnels" soit plus lent que celui des usagers avertis, et il n'est pas exclu que certains d'entre eux s'abstiennent de télécharger à partir de sites centralisés pour une certaine période.

Il y a eu 15 ans de politiques répressives contre le partage des oeuvres numériques entre individus. Le bilan principal de cette lutte est d'avoir remplacé des mécanismes vertueux de partage pair à pair par des mécanismes de téléchargement ou de streaming centralisés culturellement et techniquement beaucoup moins intéressants. En effet le partage pair à pair (d'une machine personnelle à une autre) génére un trafic équilibré sur Internet, avec un partage essentiellement local pour les fichiers les plus demandés. Il est favorable à la diversité d'accès aux oeuvres, en particulier pour les mécanismes de pair à pair autres que BitTorrent, qui lui a d'autres avantages du point de vue des producteurs de contenu en permettant un passage à l'échelle de la distribution qui la rend accessible pour de petites structures.

Les effets positifs sur la diversité culturelle seraient encore plus forts si le partage non-marchand entre individus était légalisé. En effet, dans un contexte légal, on peut "investir" dans la mise à disposition d'oeuvres rares ou indisponibles et être certain que d'autres vous donneront accès à d'autres oeuvres similaires. Enfin le partage pair à pair est essentiellement non-marchand (on ne voit pas des individus payer d'autres individus pour accéder aux oeuvres) seuls les services qui rendent possible ce partage étant commerciaux. De ce fait, le partage pair à pair a une très bonne synergie avec l'économie commerciale.

A l'opposé, le partage centralisé ne peut être pratiqué que sur des plateformes commerciales en raison des coûts induits, il tend à prévilégier les contenus récents ou très demandés, en particulier s'il y a répression ou stigmatisation. Et si les offres sont commerciales comme celle de Megaupload, elles ont plus tendance à se substituer à l'économie commerciale classique plus que le partage non-marchand.

 

La télévision est-elle également touchée ?

La télévision de flux (programmée) subit une érosion en partie masquée encore en Europe par des statistiques assez douteuses (les études de budget-temps aboutissent à des temps de visionnement inférieurs à ceux annoncés par l'audimétrie). Mais la situation est très complexe car on regarde aujourd'hui des programmes télévisuels sur des ordinateurs, sur Internet, à la demande, etc. La libération du temps humain de l'emprise de la télévision de flux est une excellente nouvelle, mais la façon dont ce temps libéré sera utilisé est encore très incertaine. Il peut être capté par de nouveaux médias immersifs (jeux par exemple) ou chronophages (réseaux sociaux type Facebook). Il peut aussi aboutir à un développement des pratiques culturelles créatives (remix, pratiques amateurs, expression personnelle dans tous les médias).

La relation entre partage, téléchargement centralisé et ce devenir des usages n'est pas triviale à analyser. Dans un premier temps, la télévision classique lutte contre la concurrence des pratiques choisies par la recherche du sensationnel ou la fascination du banal. Mais à terme on peut penser qu'il y aura une synergie entre un partage non-marchand, une télévision de stocks spécialisés, une vidéo à la demande généraliste et des programmes de direct.

Le téléchargement légal va-t-il exploser ? Ou, au contraire, va-t-on assister au retour des méthodes type "pair à pair" ?

J'ai lu certaines affirmations selon lesquelles il y avait eu un report instantané de part des usagers vers des sites d'offre payante de téléchargement autorisé par les ayants-droit sans pouvoir accéder aux sources primaires de ces affirmations. De toute façon, il existe une croissance naturelle du téléchargement payant, émanant en particulier des mêmes usagers qui pratiquent le partage déclaré illicite, comme l'a montré une étude de l'HADOPI.

Il y a une également des affirmations d'un retour partiel au partage sur les réseaux pair à pair, mais je ne suis pas capable de juger de sa réalité à l'heure actuelle.

La croissance de sites comme Megaupload et plus largement le report des usages vers des sites centralisés de téléchargement ou de streaming sont en partie dus à la stigmatisation et la répression du partage pair-à-pair. Les promoteurs de l'HADOPI le reconnaissent, mais au lieu de revoir le but qu'ils s'étaient fixé, ils veulent maintenant développer de nouvelles approches répressives, plus dangereuses encore pour les libertés sur Internet, comme le filtrage de sites, la saisie de noms de domaines, l'attaque sur les intermédiaires financiers ou les fournisseurs de services d'hébergement et de connectivité.

Quelle est alors, selon vous, la meilleure politique pour contenter les producteurs de contenu et ceux qui veulent consommer ces contenus sur Internet ?

Rappelons-nous que les pionniers du partage de fichiers comme le créateur de Napster, ne l'ont pas appelé téléchargement de fichiers, mais bien partage. La première étape d'une politique raisonnable consisterait à délimiter deux sphères bien distinctes : celle du partage non-marchand entre individus, où les fichiers eux-mêmes ne sont pas centralisés ; et celle de la centralisation sur des sites, qui par nature seront commerciaux en raison des coûts induits.

A mon sens, si l'on précise bien cette délimitation, on peut obtenir deux bénéfices : reconnaître le partage non-marchand entre individus qui est utile à la culture - constitutif même d'une culture partagée. Et isoler des pratiques qui relèveront alors de la lutte contre la contrefaçon commerciale du droit d'auteur, lutte qui pourra être conduite avec une certaine approbation des usagers puisque leurs droits essentiels auront enfin été reconnus.

 

Propos recueillis par Jean-Benoît  Raynaud

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

Tu seras riche, mon fils!

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
brennec
- 02/03/2012 - 09:07
Pas besoin de météorite pour faire disparaitre les dinosaures!
Bon article. Les multinationales a l'origine de politiques stupides et contre productives devraient s'en inspirer. Mais elles sont probablement pas equipées des bons neurones pour le faire, ce qui provoquera a terme leur disparition ou leur régression. L'adaptation est une stratégie de survie, qu'ils se le disent.