En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 47 min 30 sec
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 3 heures 9 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 4 heures 5 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 5 heures 54 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 20 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 23 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 23 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 1 heure 20 sec
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 3 heures 51 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 5 heures 45 sec
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 5 heures 41 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 20 heures 30 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 21 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 23 heures 48 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 1 jour 1 heure
Atlanti-culture

"Paris la blanche" : une belle histoire d'amour, dans un contexte attachant

Publié le 01 avril 2017
Gilles Tourman est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Tourman pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Tourman est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

CINEMA

PARIS LA BLANCHE

France. Couleur. Drame de Lidia Terki. Avec Tassadit Mandi, Zahir Bouzezar, Karole Rocher, Sebastien Houbani, Dan Herzberg, Marie Denarnaud …

LA REALISATRICE

Venue au grand écran pour avoir découvert à douze ansL’Aventure de Madame Muir, de Mankiewicz, au Cinéma de minuit, Lidia Terki entame des cours de Droit, ses parents ne trouvant pas opportun qu’elle suive des études de cinéma. Elle les interrompt quand elle rencontre Jean Rabasse, alors chef décorateur pour Decouflé ainsi que sur les films de Jeunet et Caro. En effet, le comptable de celui-ci, qui travaille dans la boîte de films institutionnels où elle est commerciale, lui suggère un jour d’aller à Nantes où Agnès Varda tourne Jacquot de Nantes. Lidia Terki a 20 ans, elle lâche tout et devient stagiaire déco. Elle enchaîne divers petits boulots à tous les postes, travaille chez Elzévir Films ne rêvant que d’une chose : réaliser son premier court. 

L’occasion se présente au détour d’un film prévu pour être réalisé en Belgique. En effet, le matériel devant arriver le vendredi et le tournage débuter le lundi, Caroline Adrian, productrice de télévision, l’invite à profiter de ce week-end de latence pour l’utiliser. Et comme ledit tournage aura lieu dans un mois, Lidia Terki use de ce délai pour écrire l’histoire d’une fille agoraphobe qui, coincée sur son balcon, ne sait pas quoi faire de sa vie, ayant peur de sortir. Le film remporte deux prix au festival de Pantin. 

S’ensuit un deuxième court métrage, en Corse et, trois ans plus tard, La Mirador, l’histoire d’une gamine de treize ans fascinée par son frère qui se drogue. 

Paris la Blanche est son premier long-métrage.

THEME

Séparée de Nour, son mari, émigré en France depuis 48 ans, sans nouvelles de lui depuis 4 sinon à travers l’argent qu’il n’a jamais cessé d’envoyer par l’intermédiaire du frère de celle-ci, vivant à Marseille, Rekia (70 ans) quitte sa Kabylie natale pour Paris, afin de le retrouver et de le ramener au pays. 

Hélas, le frère de Rékia n’a plus, lui non plus, d’infos depuis trois ans. A Paris, Rekia apprend que Nour a quitté son foyer de travailleurs du XXème arrondissement sans laisser d’adresse. 

Epuisée, affamée, elle s’écroule dans la rue. Steve, Syrien, vient à son secours et lui présente Tara, qui tient un café. Commence alors une chaîne de solidarité qui va mener Rekia jusqu’à un foyer d’immigrés de la proche banlieue parisienne…

POINTS FORTS

Il émane de cette itinérance, sans méchants ni rebondissements factices, un climat éminemment féminin par sa douceur, sa pudeur et la tendresse de son regard envers tous les personnages croisés.  

Au passage, cette touchante histoire d’amour défiant le temps et les lieux nous rappelle sans donner de leçon de morale ce que la France doit à ses immigrés.

Plus subtilement, il oppose aux chantiers qui envahissent et “horizontalisent” l’espace (même si les grues et les tours sont verticales) des valeurs d’amour, de persévérance et de fidélité qui, elles, élèvent l’être humain.

De plus, loin de tout dialogue pompeux, imprégné de pathos ou explicatif, le sentiment passe d’abord par les regards, les sourires, les gestes et le silence. Ainsi, on ne saura rien de ce qui a amené Nour à rester en France mais on comprend pourquoi il ne retournera pas au pays. Pour autant, remplir cette ellipse ne relève pas d’une faiblesse scénaristique mais bien d’une fenêtre laissée ouverte au spectateur qui s’y exercera selon son propre vécu.

Enfin, même si cette quête peut apparaître simpliste, l’humanisme affiché n’empêche pas les allusions à la guerre et aux marchands de sommeil, ce qui rend ce film attachant malgré certaines faiblesses.

POINTS FAIBLES

Le film s’apparente à un conte. C’est sa force et sa limite. Ou on y entre et on en accepte la forme comme le fond …ou il laisse insensible et il paraîtra ennuyeux, lourd d’invraisemblances et de facilités d’écriture, notamment lors de certaines répliques pouvant laisser l’impression d’avoir été écrites à l’emporte-pièce.

EN DEUX MOTS

“Le film parle de cet espoir qu’ont tous ces gens, qui peut être un leurre, parfois un sacrifice qui dure toute une vie. Ces personnes qui quittent leur pays, leur famille, leurs parents, leurs enfants pour aller travailler ailleurs ; je ne pense pas qu’elles le font de gaieté de coeur… Je voulais le dire et aussi raconter une histoire d’amour, en hommage à celle qu’ont partagé mes parents. La mère de Lidia Terki était française et son père Kabyle (ndlr)”. Lidia Terki.

Rajoutons que le thème des chibanis (littéralement “cheveux blancs”), qui désigne la première génération d’immigrés algériens de l’après-guerre, n’a quasiment jamais été traité, ni à la télévision ni au cinéma. Une jolie occasion de faire leur connaissance

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

- un échange:

        “- La France n’a pas été très propre” (un passager du ferry à Rekia)

        “- Personne n’est propre pendant une guerre” (Rekia au passager).

 - une phrase:

         - “ A ceux qui cherchent l’espoir au-delà des mers” (Dédicace du film).

RECOMMANDATION

                                   BON

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires