En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

05.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

06.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

07.

Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 7 heures 44 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 8 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 9 heures 45 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 11 heures 17 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 12 heures 41 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 15 heures 14 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 16 heures 3 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 17 heures 47 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 8 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 9 heures 23 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 10 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 12 heures 5 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 15 heures 3 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 16 heures 46 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 17 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Tout en finesse

Refaire de la France une grande puissance européenne : qui propose quoi parmi les candidats ?

Publié le 31 mars 2017
Deux candidats tirent leurs épingles du jeu sur cette question. Et François Fillon semble être doté du programme le plus robuste pour reformer le pays.
Erwan Le Noan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux candidats tirent leurs épingles du jeu sur cette question. Et François Fillon semble être doté du programme le plus robuste pour reformer le pays.

Lorsque l'on observe le programme des différents candidats en course pour la présidentielle, quel est celui qui se donne le plus les moyens de faire de la France une grande puissance ? 

Erwan Le Noan : Pour répondre à cette question, il faut s’en poser 4 autres.

La première, c’est : « quels sont les critères pertinents pour évaluer cette « puissance » de la France ?». Chaque candidat prétend évidemment que son programme est le mieux adapté pour valoriser la France : en cela il reflète des préférences diverses. Pour certains électeurs, ce qui doit primer, c’est une économie robuste. Pour d’autres, c’est l’incantation de la « grandeur » liée à un rayonnement culturel. Certains estiment par ailleurs que ce qui doit l’emporter c’est une vision de la souveraineté, politique et militaire. D’autres enfin y préfèrent le modèle de solidarité. Tous les candidats incluent, plus ou moins, ces critères ; mais tous n’y accordent pas la même valeur.

La deuxième question est de se demander ce qui constitue le premier obstacle à la « puissance » de la France aujourd’hui. Il y a de bonnes raisons de considérer que c’est la faiblesse de son économie. Il me semble que deux candidats ont posé ce constat : François Fillon et Emmanuel Macron. Le premier le pose très clairement, le second plus implicitement.

La troisième question c’est : « lequel de François Fillon et Emmanuel Macron a le programme le plus à même de relever l’économie française ? ». Clairement, de ce point de vue, François Fillon est plus ambitieux et plus radical (notamment sur la réforme de l’action publique) qu’Emmanuel Macron qui s’inscrit dans une lignée réformiste progressive. Le premier défend un message de rupture avec le modèle social-démocrate, le second son amendement (dans une voie quimarque toutefois un bond pour la gauche).

Une dernière question consiste à se demander lequel des deux candidats peut le mieux mettre en œuvre ses réformes ? En clair : vaut-il mieux un réformiste timide qui puisse agir ou un radical ambitieux qui serait contraint ? Je crois que s’il était élu, François Fillon bénéficierait d’une majorité assez solide et plutôt disciplinée, ce qui lui permettrait de faire face à des agitations qui existeront dans le pays et dans son camp. La faiblesse d’Emmanuel Macron, sur laquelle il n’a pas rassuré à ce jour, c’est que sa majorité est inconnue, qu’elle serait probablement plutôt ancrée à gauche, qu’elle risque d’être volatile. Il vante une « majorité de projet » : c’est une piste ambiguë car cela peut correspondre à des ralliements momentanés, pour des textes précis et pas d’autres, ce qui conduit à un gouvernement en tractations et fragilités permanentes. On risque la 4e République…

Le sentiment de perte d'influence de la France sur la scène internationale, tout comme ses faiblesses sur le plan économique ont pu participer à créer un contexte anxiogène favorable au populisme. Comment analysez-vous ce sentiment, quels en sont les causes profondes ?

Erwan Le Noan : Les Français sont inquiets de l’affaiblissement de la France, réel ou (et !) perçu, car il signifie un rabaissement de leur culture et une fragilisation de ce qui les protégeait jusqu’à maintenant. Cela joue évidemment dans leur déprime et alimente leur peur du déclassement.

Pour autant, il ne faut pas se tromper de diagnostic. Nos difficultés ne sont pas le fait de la mondialisation : tant d’autres pays ont su y faire face, parfois avec des défis plus grands ! Nos problèmes viennent de notre Etat-Providence, en situation d’échec coupable, à se réformer, et dans l’incapacité de se repenser ou se rénover. Ce point, François Fillon le pose clairement (pas Emmanuel Macron, qui reste nécessairement flou sur son diagnostic ; faire autrement serait s’aliéner une partie de son électorat).

Dans quelle mesure peut-il être intéressant sur le plan électoral d'apparaître comme crédible pour assurer la puissance du pays à l'avenir ? 

Erwan Le Noan : Si l’on fait le constat que les citoyens français sont désespérés de l’impuissance du politique, on peut faire le pari que le candidat qui leur montrera qu’il a la capacité de mettre fin au renoncement et de changer le pays aura de bonnes chances d’être élu.

Le problème de cette campagne est qu’elle ne pose pas la question en ces termes. François Fillon a le programme le plus robuste pour réformer la France ; mais il ne peut pas ignorer qu’il a perdu sa crédibilité dans une part non négligeable de l’opinion. Or, c’est un handicap pour réformer. Emmanuel Macron, de son côté, n’est pas atteint par des affaires ; mais il n’est pas certain qu’il apparaisse parfaitement crédible auprès des citoyens pour mener des réformes audacieuses, dont la France a pourtant besoin. Ni l’un ni l’autre ne parviennent à remporter la bataille de la crédibilité, pour des motifs différents. Le choix qui reste à l’électeur est donc par défaut : l’efficacité contre la pureté, d’une certaine manière.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 30/03/2017 - 16:26
Je ne vois que le programme Fillon
Le seul qui veut rétablir les comptes à 0% et enfin faire cesser 2 scandales énormes, aligner le public sur le privé ( économie de 20 milliards par ans sur cette seule mesure) et faire cesser l'endettement que nous léguerons pour notre confort perso en ne travaillant que 35 heures uniques au monde.
l'enclume
- 30/03/2017 - 11:46
Tous pourris, certains plus que d'autres
ACCABLANT ! QUAND BORLOO PARLAIT DU CABINET NOIR
Le 27 mars, Georges Marc BENAMOU a évoqué sur France Info une conversation qu'il a eu il y a 3 ans avec Jean Louis Borloo durant laquelle ce dernier lui a dit que la donne a changé, c'est Hollande qui fera l'élection présidentielle à cause du PNF. Hollande tient le PNF, c'est lui qui fera l'élection !!!
PLATYPUS
- 30/03/2017 - 10:30
sondages
Dans les journaux achetés par drahi et son orchestre !
Les demandeurs des sondages sont souvent bien payés en retour
Pour s'informer , heureusement il y a d'autres sources (3)
Et ce matin, MLP en tête
Fillon en 2
Macron en 3 mais en perte de vitesse depuis quelques jours
filteris voit FF en 2e. JLM en 4
GOV & Sputnik placent FF en tête. Ce sont d'autres regards que les sondages traditionnels