En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween

07.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 11 heures 28 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 12 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 14 heures 10 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 19 heures 17 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Media
Totalitarisme de la gentillesse

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Politique
Esprit du 11 novembre, es-tu là ?

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

il y a 21 heures 32 min
pépites > Economie
Renouveau
Le Medef pourrait changer de nom et être rebaptisé "Entreprises de France"
il y a 1 jour 7 heures
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 11 heures 59 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 15 heures 35 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 19 heures 39 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 19 heures 52 min
décryptage > Religion
Nouvelle ère

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Histoire
L'air du temps

11 Novembre : il y a 100 ans débutaient les années folles… Aujourd’hui, les années vaches (sacrées) folles ?

il y a 21 heures 44 min
light > Finance
Bon investissement
Actions de la Française des Jeux : attention aux arnaques aux sites frauduleux
il y a 1 jour 8 heures
© http://www.pdpics.com
© http://www.pdpics.com
Bonnes feuilles

L'Occident redevable à la science arabe médiévale ? Oui, mais c'était avant l'inexorable régression scientifique du monde musulman

Publié le 18 mars 2017
Nous croyons tous aujourd'hui à l'idée réconfortante selon laquelle l'histoire humaine se déroule comme un progrès continu. Chaque jour, la science nous épate de ses découvertes. Et pourtant, nous nous trouvons aujourd'hui face à un paradoxe gigantesque. Dans cette utopie hyperconnectée et hyperinformée, l'ignorance gagne chaque jour du terrain et les exemples se multiplient d'obscurantismes qui se renforcent autour de nous. Extrait de "La longue montée de l'ignorance" de Dimitri Casali aux Editions First (1/2).
Dimitri Casali, historien, spécialiste de l'enseignement de l'Histoire, est l'auteur de Désintégration française (JC Lattès, 2016), du Nouveau manuel d'histoire (La Martinière, 2016), de L'Empire colonial français (Gründ, 2015), d&...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dimitri Casali, historien, spécialiste de l'enseignement de l'Histoire, est l'auteur de Désintégration française (JC Lattès, 2016), du Nouveau manuel d'histoire (La Martinière, 2016), de L'Empire colonial français (Gründ, 2015), d&...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous croyons tous aujourd'hui à l'idée réconfortante selon laquelle l'histoire humaine se déroule comme un progrès continu. Chaque jour, la science nous épate de ses découvertes. Et pourtant, nous nous trouvons aujourd'hui face à un paradoxe gigantesque. Dans cette utopie hyperconnectée et hyperinformée, l'ignorance gagne chaque jour du terrain et les exemples se multiplient d'obscurantismes qui se renforcent autour de nous. Extrait de "La longue montée de l'ignorance" de Dimitri Casali aux Editions First (1/2).

On évoque souvent dans les medias la brillante civilisation musulmane qui s'épanouit du viie au xive siècle, en insistant abondamment sur le fait que l'Occident serait redevable à la science arabe médiévale. C’est un phénomène historique avéré. Cependant on omet presque toujours de citer l’incroyable décadence qui suivit et ses conséquences directes : une immense perte de savoir et une lente montée de l’ignorance. Entre le xvie et le xxe siecle, le déclin scientifique du monde musulman dans de nombreux domaines est patent. Selon le Prix Nobel de physique Abdus Salam (1979) :  "De toutes les grandes civilisations de la planète, la communauté islamique est celle qui a fait a la science la place la plus restreinte" (cite par Anne-Marie Delcambre dans L’Islam des interdits, Desclee de Brouwer, 2003).

Aujourd’hui, le discours bien-pensant a propos d’un islam éternellement lumineux nuit à une compréhension objective de ce phénomène de declin.  L'Occident a certes bénéficie de la présence musulmane en Andalousie et en Sicile, carrefours civilisationnels, où les savants arabes furent des passeurs de connaissances. Ils nous ont facilite la transmission de notre héritage grec longtemps préservé uniquement a Constantinople. Essor de la géographie (de la cartographie en Sicile), de la philosophie, de la médecine, des mathématiques, toutes ces avancées imprégneront l’Europe : le zero, invente en Inde, arrive sur le continent européen grâce aux Arabes.

Les moulins à vent, les moulins a eau (y compris ceux qui utilisent les marées), la trigonométrie, les voiles latines, les techniques d'irrigation sont développées par les Arabes, le papier venu de Chine est transmis aux Occidentaux au xie siecle (à Xativa en Espagne, puis au xive siecle à Fabriano en Italie) et la poudre au xive siecle. Concernant l’algèbre, on sait que la plupart des savoirs arabes sont directement issus des connaissances antiques, grecques, indiennes et babyloniennes. Dans le domaine de la philosophie, Thomas d’Aquin (1224-1274) s’inspire des commentaires sur Aristote du plus fameux de tous les savants arabes : Averroès (1126-1198), né à Cordoue en Espagne. Toutefois, on se garde toujours de mentionner qu’il fut condamne par les tenants de la tradition, banni pour hérésie et que ses livres furent brules. Il meurt en parfait inconnu. Ce sont les traductions latines médiévales de son oeuvre qui permirent a la pensée d'Averroès de survivre des la première moitie du xiiie siecle. Celle-ci alimentera les débats théologiques et philosophiques occidentaux, notamment a la Sorbonne.

Un autre fait majeur est passé sous silence : nombre de ces traducteurs arabes étaient bien de langue arabe mais n’etaient ni arabes ni musulmans. Ils furent juifs comme Moise Maimonide, Ibn Tibbon ou Yossef Kimhi, chretiens principalement syriaques, ou encore perses comme Avicenne ou Al-Farabi, héritiers de l’antique savoir de la civilisation des Achemenides (vie-iiie siecle avant J.-C).

Contemporain d'Averroès, le philosophe et médecin Maimonide nait lui aussi à Cordoue en 1138. Il est le descendant d’une riche et célèbre famille de juges rabbiniques installée depuis longtemps dans la capitale andalouse. Mais à l’arrivée du mouvement religieux des Almohades, musulmans rigoristes, juifs et chrétiens sont contraints de s’exiler ou d’épouser l’islam. Vers 1159, le durcissement des persécutions impose l’exil à la famille de Maimonide. Il doit se refugier à Fes puis en Egypte. C’est là qu’il passera le reste de sa vie et rédigera l’essentiel de son oeuvre.

Al-Andalous (l’Espagne musulmane) est donc loin d’être le havre de paix, de convivencia (coexistence), décrit dans les livres et manuels d’histoire et serait plus proche du mythe. Un mythe que Serafin Fanjul demystifiant l’idéalisation du passe islamique, selon laquelle les Arabes supérieurs, raffinés et cultivés succombent aux chrétiens barbares, ignorants et maladroits. Il démontre dans son ouvrage La quimera de Al-Ándalus (La chimère d’Al-Andalus), paru a Madrid en 2004, que cette image idéalisée d'une Espagne multiculturelle, terre de tolérance et de vie en commun entre trois cultures et trois religions monothéistes, est, pour une très large part, historiquement fausse.

Apres le xve siecle, le déclin devient irréversible, alors que l’Europe occidentale connait une accumulation constante des ressources, un recul des famines et des maladies. Les pays arabes et ottomans, comme d’autres parties d’Asie et d’Afrique, sont livres a la peste et aux disettes, la population baisse par endroits. Des cette époque une forme de "résistance" au savoir médical européen est avérée et ce sont les découvertes de la médecine occidentale du xixe siècle qui permirent les progrès de la situation sanitaire des pays arabes. Les maladies infectieuses (peste, cholera ou paludisme) reculent enfin. La mortalité infantile se réduit. Quand les disciples de Louis Pasteur arrivent au Maghreb, à la fin du xixe siecle, ils sont sidérés par l’état sanitaire désastreux des populations, en particulier par l’importance du paludisme, de la syphilis, de la variole, des maladies ophtalmiques (trachomes) et de la mortalité infantile. Jusque-là, seules les matrones accouchaient les femmes musulmanes et on pouvait déplorer une forte mortalité due au manque d'hygiène et à leur incompétence dans des cas difficiles.

Extrait de "La longue montée de l'ignorance" de Dimitri Casali aux Editions First

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
science, arabe, islam, pays, Averroes
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween

07.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patrice Binet-Decamps
- 20/03/2017 - 10:49
Merci
Tres bon article Merci. Et puis pour rajouter de l'eau au moulin = la victoire de la bataille de Poitiers est en grande partie redevable au fait que les chretiens avaient des étrillés, et pas leurs adversaires....
JLH
- 19/03/2017 - 12:05
Mais non, l'occident n'est pas redevable
Pendant qu'à partir du 8ième siècle, et surtout plus tard au 10ième et 11ième siècle les musulmans, tous n'étant pas arabes, accédaient au "miracle grec", à la numération indien (zéro), et en faisait développaient certaines connaissances, l'occident chrétien produisait la philosophie politique et la critique historique des écritures, ce que l'hanbalisme a totalement bloqué, très rapidement (9ième siècle). Que faisons nous des écrits de St Ouen (Didon), St Eloi, Guilleaume de Cambrai, Adalbaron de Laon, l'encyclopédique St Isidore de Séville, mort 4 ans après Mahomet, l'année de la bataille de Yarmouk, que faisons nous de Bertrand de Chartres, de Pierre de Cluny, de St Bernard, d'Eloise et Abélard, et la dialectique, contemporains d'Averroes qui fut persécuté par les almohades. Le foisonnement et la liberté de ce foisonnement intellectuel européen ont construit le millénaire de la domination européenne. N'oubliez pas que l'Alhambra est contemporain des cathédrales gothiques ! A cette époque, l'occident Chrétien dépassait déjà très largement l'orient musulman mais les techniques commerciales, financières, industrielles étaient déjà très en avance.
Geolion
- 19/03/2017 - 10:41
Le début du titre de l'article est faux...
"L'Occident redevable à la science arabe médiévale ?" Réponse à la question : NON , C'EST FAUX !