En direct
Best of
Best of du 6 au 12 avril 2019
En direct
© Reuters
"Nous mangeons tous à un moment ou à un autre de la viande halal sans le savoir"
Denier du culte
Laïcité et liberté de conscience sacrifiées sur l’autel de la viande halal !
Publié le 28 février 2012
C'est un versant de la récente "polémique halal" peu abordé : finançons-nous sans le savoir le culte musulman en achetant de la viande halal ?
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL L’Harmattan, Sous la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est un versant de la récente "polémique halal" peu abordé : finançons-nous sans le savoir le culte musulman en achetant de la viande halal ?

Depuis que la viande halal est venue au devant la scène après la diffusion d’un reportage dans l’émission Envoyé spécial révélant que «L'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal» et que par rebond, Marine Le Pen se soit emparée opportunément de la chose, on ne cesse de vouloir occulter ce qui n’est rien de moins qu’un débat essentiel de société amené par des journalistes qui ont bien fait leur travail.

Il s’agirait selon certains d’une « croisade » contre la viande halal, avec un vocabulaire qui n’est pas choisi au hasard. Une inversion grossière du problème, car la question de fond est bien à cet endroit de savoir non seulement si nous mangeons de la viande halal à notre insu, mais surtout si c’est le cas, de savoir si nous finançons par là-même un culte en France, le culte musulman. C’est le principe de ce denier versé malgré soi à un culte qui pose ici plus d’un problème, car c’est une atteinte aux libertés et droits fondamentaux de tout un chacun que ce soit du consommateur autant que du citoyen.

C’est un fait, les chiffres de ce scandale aujourd’hui circulent. Entre les chambres du commerce, comme celle de l’Ile de France qui parle de 30% de la viande qui en France serait déjà halal et les experts comme Gilbert Mouthon (1) qui explique que « tous les animaux abattus en Ile-de-France le sont selon les techniques halal » que « le phénomène est en train de gagner toute la France » et encore, « que 80% des moutons sont abattus selon ce rite », il n’y a plus de doute !

Nous mangeons tous à un moment ou à un autre de la viande halal sans le savoir et payons dans le prix du produit, le salaire d’un sacrificateur certifié par la mosquée de Paris, de Lyon ou d’Evry, contre monnaie sonnante et trébuchante et de plus employé directement par elles. Quant à l’argument selon lequel on exagèrerait, car on ne respecterait pas toujours ce rite derrière l’abatage sans étourdissement dont la méthode serait généralisée pour des raisons pratiques, on peut pour le moins en douter. Les mosquées sont garantes d’exigences religieuses pour le respect desquelles elles nomment des « sacrificateurs contrôleur en abattoir », relativement à un marché décrit par elles comme énorme.

Il en va d’une brutale mise en cause de tous nos beaux principes, car que deviennent le bien commun, l’intérêt général derrière une telle pratique qui bafoue la confiance dans nos institutions ? Car cette tromperie sur la marchandise qui est déjà en elle-même une escroquerie morale de grande envergure, met en cause notre liberté à être ainsi assignés à une religion à notre insu, bafouant notre droit de croire ou de ne pas croire, violant notre liberté de conscience, faisant passer la laïcité pour un vernis de la République alors qu’un véritable impôt du culte, une « dime » disons le mot, est tout simplement institutionnalisée avec la complicité des pouvoirs publics parfaitement au fait de la chose ! Que peut donc bien signifier la devise de notre République « liberté, égalité et fraternité » si on banalise une telle pratique ? C’est nier la liberté de disposer de soi, de ses idées, de ses valeurs, c’est une discrimination par captation et une négation de l’égalité de tous devant le libre choix de ses convictions, c’est une rupture avec la fraternité par cette manœuvre frauduleuse qui crée une discorde entre les citoyens de différentes options philosophiques ou spirituelles.

Cette affaire aurait concerné n’importe quel culte cela aurait été tout aussi grave, certes, mais ici, on ne peut détacher cette affaire d’un contexte plus large où « l’islam de France » ne cesse de revendiquer des accommodements raisonnables et d’étendre son influence partout où il pénètre. D’ailleurs, en ne se contentant pas seulement de vouloir faire du musulman un être différent au milieu des autres mais qu’il impose aux autres ses règles en menant une action prosélyte permanente, dont le voile est sans doute la partie la plus visible, sur le thème de la non-discrimination qui est depuis sa première apparition un véritable cheval de Troie contre la laïcité.

Cette République laïque qui est la notre est ici malmenée et on le voit à quel niveau de complicité, alors que trop d’élus de tous bords usent du clientélisme religieux, rejoignant ce qui se passe dans la filière de l‘abatage où il est toujours question de trouver son compte en partageant les fruits d’un partenariat qui met nos principes essentiels, nos droits et libertés en grands périls. Les musulmans de France méritent mieux eux-mêmes et se trouvent aussi mis en première ligne par ce scandale qui ne les respecte pas plus !

On parle aujourd’hui de redonner du crédit à la politique et à la démocratie en croyant pouvoir laisser dans la marge une question aussi capitale que de savoir si les grands principes qui fondent notre pacte républicain sont une réalité ou un leurre. N’est-ce pas une fois de plus donner du crédit au populisme qui ne manque pas de s’emparer ici d’un sujet qui est au cœur des révélations d’un système démocratique miné de l’intérieur entre profits à tout prix, violation de la laïcité et lâchetés politiques ? La République se doit de réagir vite, ou le laxisme risque de se payer au prix fort d’un désamour suicidaire entre elle et le peuple.

 

1 – Gilbert Mouthon est Professeur à l’Ecole Vétérinaire de Maison Alfort (94) et expert auprès des tribunaux. Source : Marianne 2 (http://www.marianne2.fr/Marine-Le-Pen-Toute-la-viande-francaise-est-deve...)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (44)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
VeLiVoS
- 01/03/2012 - 21:13
@Laurent379, vous êtes hors-sujet ...
vs ma réponse et n'expliquez donc pas pourquoi, si Aïcha n'avait pas 9 ans lors de son 1er rapport sexuel, des intégristes musulmans ayant pris le pouvoir en Iran ont permis le mariage à 9 ans pour les filles de leur pays. Cela ne vous paraît pas HONTEUX ???? Dites-le clairement, si vous considérez vraiment et sincèrement qu'Aïcha n'avait pas 9 ans lors de ce 1er rapport, ne détournez pas le sujet sur mon islamophobie qui n'est pas le problème ici.
J'ajoute qu'AUCUN pays chrétien n'autorise évidemment un tel âge légal au mariage tout simplement parce qu'aucun chrétien ne pense que Jésus à couché avec une fille de 9 ans.
Alors, en effet je suis islamophobe et j'en suis fier. Je suis islamophobe, notamment, parce que je suis contre la pédophilie et votre absence d'argumentation sur ce cas de l'Iran ne me fera pas changer d'avis, vous en conviendrez.
Gégé Foufou
- 01/03/2012 - 17:04
Pas de commentaires,
BOYCOTTONS LE BOEUF LE MOUTON. Depuis 1 semaine je n'achète ni ne consomme ces viandes.
Vive le poisson et dans le cochon tout est bon. Au moins pas de risque de financer les mosquées.
Et stop aux commentaires anti musulman qui ne servent à rien.
Quand la filière viande va s'apercevoir de la baisse importante de son chiffre d'affaire, là ça va bouger.
laurent379
- 29/02/2012 - 14:39
@amandine
non mais c pas possible .. !!
1) suis français .. et je vois pas qui va me mettre dehors !! :)
2) si t'écoute les médias effectivment .. t pas ds la merde .. !!
3) le "muslim" qui a voulu brûler sa fille .... pfff qu'elle ignorance encore une fois et tu tombes ds le panneau direct ... ; les faits de ce mec n'a rien à voir avec l'Islam !! rien de fondamentaliste pusqu'en agissant ainsi il va à l'encontre de l'Islam .. à l'encontre de ses préceptes, toute cette histoire n'est que strigmatisation et manipulation .. la vérité de l'Islam est tout autre .. pose toi les bonnes questions !! un Musulman n'abandonne pas sa fille, n'essais pas de la tuer, ne veut pas la marier de force etc etc ... mais comme tu ne connais rien de l'Islam à quoi ca sert .. cherche la vérité par toi mm ...