En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 5 heures 27 sec
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 10 heures 45 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 11 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 12 heures 49 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 14 heures 20 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 14 heures 22 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 14 heures 23 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 7 heures 27 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 9 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 11 heures 26 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 12 heures 7 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 13 heures 51 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 14 heures 20 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 14 heures 22 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 14 heures 24 min
© Reuters
© Reuters
Justice populaire ?

Et voici la nouvelle saison de la série “Le Front national arrive” : “Marine - la - menace” !

Publié le 01 mars 2017
La présidente du Front national se fait critiquer de partout. Elle l’a bien cherché...
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La présidente du Front national se fait critiquer de partout. Elle l’a bien cherché...

Marine Le Pen est un être humain. Et comme tout être humain elle a un coeur, une âme et des nerfs. Ces derniers elle les a perdus lors de son meeting à Nantes. On peut la comprendre. Elle n’en peut plus d’apprendre que certains de ses proches sont mis en examens. Elle souffre de voir s’accumuler les enquêtes sur le financement de son parti. Elle est très malheureuse d’entendre sans cesse parler de ses assistants parlementaires qui, selon la justice, n’auraient d’assistants parlementaires que le nom.

On s’énerverait à moins. Mais de Marine Le Pen, vieille routière (ce qui ne veut pas dire âgée) de la politique on attendait un peu plus de sang froid. Mais voilà qu’à Nantes elle a, prise de colère franchi un palier dans le ressentiment crispé : nul avant elle n’était allé aussi loin ! Pour apprécier la violence de son propos autant le resituer in extenso.

"Je veux dire aux fonctionnaires à qui un personnel politique aux abois demande d'utiliser les pouvoirs d'État pour surveiller les opposants, organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus, ou des cabales, de se garder de participer à de telles dérives. Dans quelques semaines, ce pouvoir politique aura été balayé par l'élection. Mais ces fonctionnaires eux devront assumer le poids de ces méthodes illégales. Ils mettent en jeu leur responsabilité".

Oulà ! Comme on dit dans Les Tontons flingueurs, c’est du lourd, du très lourd, du costaud, du solide… Pour éviter tout procès en méchanceté on aurait aimé pouvoir faire un gentil clin d’oeil et dessiner Marine Le Pen en Ma Dalton. Mais on ne peut car on voit mal qui de Florian Philippot, de Louis Aliot ou de Gilbert Collard serait apte à incarner Joe, Averell ou Jack. On ne peut également, car la sortie menaçante de la patronne du FN ne prête pas à sourire.

François Hollande s’en est ému, se drapant dans la toge du protecteur des juges et des policiers. Le Syndicat de la Magistrature a embrayé avec une protestation véhémente. Comme nous tenons le chef de l'Etat et les magistrats susnommés pour quantité négligeable nous ne nous attarderons pas sur eux. Mais les menaces de Marine Le Pen ont semé le trouble bien au delà des voix convenues de la gauche.

Ainsi la présidente de l’Union syndicale des magistrats (plutôt classé à droite) Virginie Duval, n’a pas mâché ses mots. “Il y a une volonté d’intimidation. Ce qu’elle dit à demi-mots c’est qu’elle n’oubliera pas les policiers et les magistrats qui auront fait leur travail, ce pourquoi ils sont payés. Ce sont des menaces inacceptables”.

Le syndicat policier Alliance (très marqué à droite) a été encore plus cassant dénonçant “la gravité de ces propos menaçants prononcé par une candidate à la mandature suprême”. “Les policiers quels que soient leurs services et leurs missions travaillent en toute impartialité et selon les lois et règlements en vigueur fixés par le législateur et oeuvrent pour le sens commun et non pour des intérêts particuliers de quelconques officines”.

Sur la tribune où Marine Le Pen prononçait son discours à Nantes figurait son slogan de campagne : “Au nom du peuple”. Au nom du peuple ? Sous la Terreur des tribunaux expéditifs, les comités de salut public, remplissaient les charrettes pour la guillotine en invoquant le nom du peuple ! Et c’est également au nom du peuple que les tribunaux staliniens énoncaient leurs verdicts de mort ! La justice populaire n’est pas, n’a jamais été, la justice. Marine Le Pen a-t-elle vraiment l’intention de rendre la justice “Au nom du peuple” ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 04/03/2017 - 07:02
Anti-sémitisme
Mr. Rayski, il est incontestable que toutes ces personnalités juives qui manifestent un ''Anti-Marinisme Primaire'', simplement par vengeance envers les ''petites phrases'' de son père, se ridiculisent et alimentent l'anti-sémitisme !
Joly Maurice
- 02/03/2017 - 09:52
Un timing suspect!
La gauche actionne toutes sortes d'enquêtes dans un moment bien choisi pour nuire aux candidats des autres officines! Pourtant, qui n'à pas encore en mémoire les nombreuses casseroles des politicards de gauche au pouvoir?
Leucate
- 01/03/2017 - 23:00
Qui se souvient de 1981 et de 86-88 ?
La purge de 1981 ne fut pas piquée des vers et pas mal, qui ont aujourd'hui des cheveux blancs, en profitèrent allègrement à l'époque.
1986 /1988 ne fut pas mal dans son genre elle aussi, avec son jeu de chaises musicales et le retour des purgés de 1981 à leurs postes tandis que les purgeurs étaient virés ... pour revenir deux ans plus tard en 1988 en revirant de nouveau leurs "chers collègues" qui avaient souvent été des copains de promo. Les haines étaient féroces et les comportements pas tellement con-"fraternels".
Ensuite, ce fut plus calme lors des alternances.
Mais il est probable que les très mauvaises habitudes prises depuis au moins deux décennies où les règles de déontologie ont été joyeusement mises de côté mériterait une purge comparable à celle de 1981.
On parle de certains hauts-fonctionnaires et de hauts magistrats placés à des postes politiques bien évidemment, ainsi que d'un certain syndicat qui s'est rendu célèbre par certaines outrances - le policier à tête de cochon qui a été très apprécié dans la Maison Poulaga, précédant le fameux mur des cons qui a eu un succès national.