En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 5 heures 31 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 11 heures 16 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 12 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 13 heures 20 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 14 heures 51 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 14 heures 53 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 14 heures 53 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 7 heures 58 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 9 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 11 heures 57 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 12 heures 38 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 14 heures 4 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 14 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 14 heures 51 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 14 heures 55 min
© Flickr
© Flickr
Qui jugera les juges ?

Des magistrats manifestent pour Théo ! Et ils voudraient nous faire croire qu’ils rendent une justice impartiale ?

Publié le 19 février 2017
Le Syndicat de la magistrature s’était lui aussi mobilisé contre les « violences policières ». Sans attendre, bien sûr, la fin de l’enquête.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Syndicat de la magistrature s’était lui aussi mobilisé contre les « violences policières ». Sans attendre, bien sûr, la fin de l’enquête.

Samedi, place de la République, c’était comme d’hab. Des manifestants, 2 000 environ, remontés contre la police. Des débordements comme d’hab. Mobilier urbain saccagé, flics caillassés. Comme d’hab. Des organisations et des associations comparses récurrentes de ce type de manifestation : SOS Racisme, le CRAN, la LDH, le MRAP. Comme d’hab.

Rien que de très banal somme toute. Ce qui l’était moins, c’était la présence de magistrats conviés à cette grande fête fraternelle par le Syndicat de la magistrature (SM). Les membres du SM (merci de ne pas confondre avec sadomasochisme quoi que…) ont le droit, comme tous les autres magistrats et comme tous les autres citoyens, de manifester contre qui ils veulent et de voter pour qui ils veulent.

Mais il se trouve que ceux du SM, contrairement aux autres syndicats de magistrats, ont une conception frénétiquement militante de leur engagement. Il y a certainement des juges de droite, voire d’extrême droite. Les a-t-on vus manifester avec les policiers en colère quand ceux-ci protestaient contre une attaque au cocktail molotov qui a failli coûter la vie à l’un des leurs ?

La présence de membres du SM place de la République laisse perplexe et un peu inquiet. Supposons qu’ils aient à juger un des émeutiers arrêtés ce soir-là… Supposons également qu’ils aient à juger un policier accusé de violences par un des manifestants de samedi… De quel côté feront-ils pencher la balance de la justice ? Et sur qui s’abattra, avec le plus de sévérité, le glaive qu’ils tiennent entre leurs mains ?

Supposons encore que, accusé d’un délit, vous voyez fortuné. Supposons que vous ayez choisi – car vous en avez les moyens – d’habiter le XVIème, le VIIème ou les beaux quartiers de Toulouse et de Lyon plutôt que La Courneuve, Stains, ou Saint-Denis. Supposons encore que vous portiez, arrogant bourge, un costume trois pièces de chez Cerutti plutôt qu’un survêtement Nike ou Adidas. Comment imaginer un seul instant que le magistrat, membre du SM, qui aura à statuer sur votre cas, ne ressente pas cela comme une insupportable agression ?

Revenons à la manifestation de samedi et interrogeons-nous sur notre liberté de choix. Il y avait le CRAN : nul ne nous oblige à faire des dons à cette association… Il y avait le MRAP : nous ne sommes pas tenus d’y adhérer… Il y avait aussi Mélenchon : nous sommes libres de ne pas voter pour lui… Mais il y avait aussi le SM ! Or nous ne sommes pas libres de choisir nos juges. Le droit français met en avant la présomption d’innocence. Mais pour les juges du Syndicat de la magistrature, c’est une autre présomption qui s’impose : celle de la partialité. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phlt1
- 24/02/2017 - 18:52
A Atlantico...et Benoît Rayski
J'aimerais alerter Atlantico sur ce qui est en train de se passer sur les autoroutes avec 300 chauffeurs privés au volant de voiture radar charges 8 heures par jour de flasher les automobilistes... c'est un pur scandale.!!! Comment pouvons nous accepter de telles mesures qui ne sont pas autre chose que de la pure police de délation .?. Qui est à l'abri d'un excès de vitesse s'il est suivi pendant 20 Minutes sur une autoroute.?. Et à quels types de voitures ces milices privées s'accrocheront elles pour faire du chiffre.?. Ce décret est simplement anticonstitutionnel.!!! Parce qu'il ne propose aucun garde fou, aucune garantie de traitement équitable des automobilistes. Il s'agit d'un déni total de liberté et d'égalité, au nom de je ne sais quel "danger" imminent que représenterait la vitesse. Pourquoi ne pas mettre un policier en civil derrière toute personne qui rentre dans un bar.?. Sommes nous devenus fous.?.
Citoyen Ordinaire
- 22/02/2017 - 20:55
Et qui qui paye ?
C'est nous !
Anguerrand
- 21/02/2017 - 11:43
Oui à Liberté5 et kelenborn.
La seule solution pour se débarrasser de ces juges gauchistes seraient bien qu'ils soient élus, en exposant le bilan de leur travaux. Ne doutons pas que la moitié des juges seraient exclus du système. Les électeurs tiendraient compte des juges qui font fuiter en contravention avec la loi et pour des raisons politiques, et les juges laxistes et criminels dans certain cas.