En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

03.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

04.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

05.

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

06.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

07.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 10 heures 1 min
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 13 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 18 heures 49 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 19 heures 41 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 20 heures 46 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 11 heures 12 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 13 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 16 heures 37 sec
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 18 heures 22 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 18 heures 45 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 18 heures 56 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 19 heures 30 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 20 heures 15 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 20 heures 24 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 20 heures 53 min
Loin des yeux...

La Réunion va-t-elle sombrer dans la guerre civile ?

Publié le 25 février 2012
Après trois jours d’émeute, la flambée de violences s'étend sur l'île de La Réunion. Claude Guéant a dénoncé ce vendredi des « violences inacceptables ». Neuf membres des forces de l’ordre ont été blessés.
Eric Beeharry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Beeharry est le leader du mouvement citoyen Ensemble pour la Réunion.Il a vocation à rassembler toutes les bonnes volontés, afin de renouveler la gouvernance économique et politique de l'île pour un meilleur avenir de sa population. Eric a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après trois jours d’émeute, la flambée de violences s'étend sur l'île de La Réunion. Claude Guéant a dénoncé ce vendredi des « violences inacceptables ». Neuf membres des forces de l’ordre ont été blessés.

 

Atlantico : Comment et pourquoi la Réunion est tombée dans la violence cette semaine ?

Eric Beeharry : Des politiques et journalistes ont prétendu qu'il s'agissait d'une manipulation du PCR (Parti Communiste Réunionnais) pour faire oublier sa crise interne et détourner le regard du public vers ces émeutes téléguidées. Car plusieurs ténors de ce parti se rebellent actuellement contre leur direction plus qu'archaïque. Il se trouve que le premier soir d'émeutes coïncide avec le jour de l'annonce de la candidature de la députée sortante Huguette Bello contre son parti.

De surcroît, des habitants du quartier du Chaudron à Saint-Denis (où ont démarré les émeutes) ont témoigné que les casseurs ne venaient pas du quartier et étaient même prêts à en découdre avec eux pour défendre leur lieu de vie.
 

Qui sont les émeutiers ?

On peut légitimement supposer que ces émeutiers sont soit des militants de ce parti, soit des jeunes chômeurs achetés (la misère est grande à la Réunion), soit de sincères engagés mais manipulés.
 
Ceci dit, ces informations ont été passées sous silence dans la presse locale (peu libre). Ces violences orchestrées du premier soir sont donc réellement passées pour des revendications sociales aux yeux de la population. Ce qui a entraîné les jours suivants des imitations d'émeutes dans d'autres villes que Saint-Denis et qui là n'étaient pas dirigées politiquement, comme à Saint-Benoît et à Saint-Pierre.
 

C'est la "vie chère" qui est en cause ?

Il y a 3 raisons majeures à la vie chère à la Réunion :
 
D'abord il y a l'octroi de mer qui s'applique à tous les biens arrivant sur la Réunion. Ce qui est aberrant, puisqu'il s'agit clairement d'un droit de douane en pleine Union Européenne. D'autant plus dément que cette taxe censée protéger les productions locales frappe également les biens non produits à la Réunion. La vraie raison d'être de l'octroi de mer est ailleurs. Il finance les collectivités locales. C'est pourquoi les élus locaux rechignent à le supprimer, mais ainsi jouent contre le peuple qui subit cette taxation de la consommation. Il suffirait donc d'éliminer cet octroi de mer pour alléger le coût de la vie. D'ailleurs les collectivités de métropole ne vivent pas d'octroi de mer... et de plus la Cour des Comptes dénonce régulièrement la mauvaise gestion des finances publiques par les politiques réunionnais.
 
Ensuite, il y a un manque cruel de concurrence à la Réunion. C'est-à-dire que dans des secteurs clé comme le transport aérien, l'importation et la grande distribution, il y a si peu d'acteurs, d'entreprises, qu'ils ont toute liberté pour gonfler leurs marges et imposer des prix exorbitants aux consommateurs. Il suffirait donc de lancer des appels d'offres (internationaux même), pour libéraliser ces secteurs et ainsi provoquer la bataille des prix et donc leur baisse. Ce qui par ricochet nous apporterait plus de touristes par la baisse du prix du billet d'avion et donc une nouvelle source de croissance économique avec un potentiel de 20 000 emplois supplémentaires (chômage actuel: 120 000).
 
Enfin, la classe politique ne propose aucun projet économique pour la Réunion. Si bien que le chômage stagne à 30% et la population sous le seuil de pauvreté s'élève à près des deux tiers de la population. Une crise sociale terrible, mais qui arrange les politiques. Car les électeurs étant dans la misère, ça leur permet de les acheter par des bons des CCAS, des contrats de travail précaires dans les collectivités et autres SEM et même de l'argent liquide lors des campagnes électorales (sans parler des fraudes massives). Ce qui empêche le débat d'idées et donc l'apparition des solutions pour le pouvoir d'achat et le plein emploi. Il n'y a donc aucune démocratie à la Réunion.

Quel bilan tirer de la table ronde qui a eu lieu ce vendredi ? Comment pensez-vous que va évoluer la situation ?

La table ronde en préfecture a donné lieu à une baisse de 8 centimes sur le litre d'essence et une légère baisse (montants non précisés encore) sur les produits alimentaires de première nécessité.

Mais il y a 3 ans, ce même genre de mesures avaient été décidées. 3 ans après, la crise et les émeutes sont de retour. On voit donc bien que ces avancées apparentes n'en sont pas. Ces baisses artificielles seront vite compensées par de nouvelles hausses, puisqu'on ne s'est pas attaqué au fond du problème: l'octroi de mer, les monopoles et l'absence de projet économique pour la Réunion.

Les premières réactions ont donc naturellement été négatives et il est fort à parier que les émeutes vont continuer encore ces jours prochains. La France vient d'envoyer des centaines de militaires. La suite des événements promet donc d'être difficile et de plus en plus violente.

Avec le mouvement citoyen Ensemble, nous allons réfléchir à comment calmer les esprits tout en faisant avancer nos idées pour le pouvoir d'achat et le plein emploi. Bien que la presse locale ne nous aide pas beaucoup, préférant relayer les extrémistes et boycotter les démocrates. Ces solutions ont pourtant marché partout dans le monde, dans les démocraties modernes, mais bizarrement passent pour extraordinaires et révolutionnaires dans cette île coupée du monde libre. Ce bout de France où les principes de base d'économie et de démocratie sont ignorés, moqués, voire lynchés. Nous appelons à l'aide les démocrates de France. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
marie974
- 26/02/2012 - 14:28
Exaspération d'une réunionnaise (suite)
Dommage qu'il faille des débordements pour qu'on daigne prêter attention à ce qui se passe... Encore faudrait il avoir l'intelligence de comprendre le réel problème et ne pas se contenter de stigmatiser une population en l'accusant à tort de fénéantisme...
marie974
- 26/02/2012 - 14:15
Exaspération d'une réunionnaise
Je suis exaspérée en lisant certains commentaires évoquant l'indépendance de la Réunion, certains pensent en effet que notre île ne fait que "soutirer" de l'argent à la France...
Je tiens à rappeler que les réunionnais paient eux aussi des cotisations ayant vocation à être redistribuées à TOUS les français sans exception.
De plus j'ai le regret de constater que des préjugés persistent certains pensent que nous ne sommes que des "glandeurs" ne faisant le moindre effort pour chercher du travail. Ok certains profitent du système mais comme partout ailleurs en France!!! Et ces "casseurs" ne sont pas représentatifs de la totalité de la jeunesse réunionnaise. De nombreux réunionnais fraîchement diplômés galèrent pour trouver un emploi et bien souvent lorsqu'ils en trouvent, le salaire n'est pas en adéquation avec le niveau d'études.Ce n'est pas la population réunionnaise qu'il faut pointer du doigt, mais ceux qui se sucrent sur notre dos comme l'a mis en évidence l'article.
A ceux qui veulent notre indépendance, veuillez évoquer cette solution à vos compatriotes venus s'installer sur l'île pour travailler en bénéficiant, pour certains, de la prime vie chère. Qu'en penseraient ils...
Rosine
- 25/02/2012 - 18:55
@marion
évidemment, qu'ils ne veulent pas être indépendants: ils préfèrent la colonisation à la liberté, car avec la liberté va la responsabilité.