En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

03.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

04.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

05.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

06.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

07.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 11 min 34 sec
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 1 heure 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 2 heures 38 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 3 heures 18 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 4 heures 2 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 5 heures 8 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 6 heures 16 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 7 heures 16 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 39 min 33 sec
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 3 heures 31 sec
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 3 heures 30 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 6 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 6 heures 32 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 6 heures 50 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 7 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
Tout est possible

Valérie Pécresse, une candidate capable de préserver la ligne libérale conservatrice de François Fillon en cas de retrait ?

Publié le 06 février 2017
Porter l’alternance tout en affichant son intégrité morale, conserver la ligne d’inspiration plutôt libérale portée par François Fillon, etc. : autant de qualités attendues du possible remplaçant (ou remplaçante) de François Fillon.
Aurélien Véron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Porter l’alternance tout en affichant son intégrité morale, conserver la ligne d’inspiration plutôt libérale portée par François Fillon, etc. : autant de qualités attendues du possible remplaçant (ou remplaçante) de François Fillon.

Qui devrait remplacer François Fillon comme candidat de la droite et du centre ? Pris en étau entre une opinion publique désarçonnée et sa majorité rapide de la gâchette, François Filon semble devoir être "débranché" par le bureau politique des Républicains dans les heures qui viennent. Nous avons rarement vu pareil effondrement d’une candidature au terme d’une telle dynamique de campagne. Le manque d’éthique du candidat a pris le pas sur son projet, hélas le plus abouti et le plus ambitieux en lice.

Emmanuel Macron se frotte les mains. Est-il pour autant certain de se retrouver au second tour avec un électorat de plus en plus instable ? Les Français à l’exaspération montante pourraient être tentés de vouloir "renverser la table" en mai prochain, à l’image des Britanniques votant le Brexit ou des Américains élisant Donald Trump. Menace une vague de "dégagisme" pour reprendre le néologisme de Jean-Luc Mélenchon inspirée du "dégage" hurlé, dans la langue de Molière, par les manifestants du printemps arabe.

Je n’appartiens pas à ce parti que je juge, comme je l’ai écrit, coresponsable de la déliquescence actuelle de notre pays. Je me permets toutefois de donner un conseil de citoyen à ses dirigeants en train de jouer leur survie, les mêmes qui étaient certains de leur victoire il y a 3 semaines. Non par sympathie pour les Républicains-UDI – je n’en ai aucune – mais par crainte de voir accélérer le glissement vers la démagogie d’une extrême droite en pleine ascension, voire plus tard vers une révolution dont personne ne peut imaginer l’issue.

Le candidat des Républicains-UDI actuel, drapé dans sa robe austère de la rigueur réformatrice, a éliminé tous ses adversaires haut la main pour deux raisons principales. Le personnage était d’une probité sans équivoque, atout précieux dans une formation qui ressemble davantage à une quincaillerie qu’à un parti. Mais son projet était surtout le seul à fixer un cap clair et à porter une vision de notre pays à 5 ans. Ses réformes avaient l’ambition d’éviter les bricolages qui ne font qu’aggraver la situation pour s’attaquer au cœur des problèmes du pays.

Pour rebondir s’il est encore temps, il vous faut de toute urgence un candidat présentant ces deux qualités. Un candidat capable de porter l’alternance sans n’avoir jamais été soupçonné d’avoir "mis la main dans le pot de confiture", ni d’avoir été associé au système de prébendes remontant aux années Chirac. L’intégrité morale n’a jamais été autant primordiale depuis le Pénélopegate.

Votre candidat doit surtout, en priorité, conserver la ligne d’inspiration plutôt libérale portée par François Fillon, largement plébiscitée à la primaire du 27 novembre. La jeunesse et une forte ouverture du nouveau candidat "de remplacement" à la société civile constitueraient en outre un moyen de ringardiser les notables, symbolisant la volonté de la droite et du centre de se renouveler. Il faut, enfin, un guerrier capable de gagner des élections dans des circonstances difficiles.

Ces quatre points excluent Alain Juppé comme Nicolas Sarkozy, mais aussi les autres candidats à la primaire. Leur absence de projet consistant et leur sens trop aiguisé de la tambouille politicienne ont eu raison de leur crédibilité. Ils ne peuvent que passer leur tour. Au risque de vous surprendre, une seule personnalité "coche toutes les cases" : Valérie Pécresse.

Elle présente une image de libérale – conservatrice – compatible avec tous les courants des Républicains-UDI. Elle ne traine aucune affaire ou soupçon de malversations. Elle a commencé à faire le ménage dans la région Ile-de-France qu’elle préside depuis un an. Au terme d’une campagne difficile, elle a accroché à sa ceinture le scalp de Claude Bartolone, rien moins que le président de l’Assemblée nationale.

Elle a donc le cuir assez épais pour gagner une élection dans un climat délétère. Elle est compatible avec les principaux clans de son camp. Elle a également adhéré depuis longtemps au projet de François Fillon, malgré sa trahison de l’ex-Premier ministre au profit d’Alain Juppé peu avant le premier tour de la primaire. Une absence de sentiment qui semble de bon augure s’il s’agit de faire face à Trump ou Poutine…

Qui croit encore, hormis les ricaneurs professionnels, qu’elle manque d’épaisseur ou d’expérience ? Secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur, elle a réussi à ouvrir la voie de l’autonomie des universités, une gageure en France. Avec cette modeste expérience ministérielle, Valérie Pécresse représente-t-elle un saut dans l’inconnu ? Renouveler le personnel politique exige de ne plus confier le destin du pays à ceux qui ont été aux manettes pendant des décennies, surtout vu le résultat consternant de leur "bonne gestion". Sans doute moins que celui de laisser gagner Emmanuel Macron, qui n'a jamais été élu à rien mais qui fut conseiller de Hollande en tout pendant quatre ans.

Quant aux machos tentés de dénigrer une "frêle jeune femme", ils feraient bien de se rappeler que Margaret Thatcher avait le même âge qu’elle quand elle avait pris la tête du Parti conservateur au Congrès conservateur en 1975, bardée en tout et pour tout d’une expérience de… secrétaire d’Etat à l’Education, précisément comme Valérie Pécresse. Lors de ce congrès, Thatcher avait provoqué l’hilarité de l’assistance en balayant son pupitre avec un plumeau, pour illustrer la volonté d’une soi-disant faible femme de dire "du balai"  au personnel et aux pratiques anciennes. A Valérie Pécresse de reprendre le plumeau, pardon le flambeau.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 07/02/2017 - 14:49
Encore une perception des choses
À la parisienne. Ohe les mous centre-liberal consensuels, on ne veut pas des Juppé-Macronistes. Sinon on sait où trouver une blonde.
clint
- 06/02/2017 - 21:17
Libérale et conservatrice : n'avait elle pas soutenue Juppé ?
Mais c'est un fait qu'elle a la vigueur des nouveaux convertis !!
langue de pivert
- 06/02/2017 - 18:48
T'es qui toi ? ☺
Encore un qui pense à la place des électeurs ! on lui demande rien à ce type ! La place est prise ! Laissez votre adresse on vous écriera ! FILLON candidat sinon on change de crèmerie ! Marre des LR et assimilés !