En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

03.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

04.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

07.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 7 heures 28 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 11 heures 15 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 13 heures 52 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 14 heures 9 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 14 heures 19 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 14 heures 59 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 15 heures 17 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 15 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 16 heures 46 sec
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 9 heures 7 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 10 heures 27 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 13 heures 32 sec
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 14 heures 45 sec
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 14 heures 18 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 15 heures 29 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 15 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 17 heures 7 min
Atlanti-culture

"Une jeunesse perdue": brillante analyse d'un état des lieux qui l'est moins

Publié le 03 février 2017
Si "l'ère du renoncement" pose des problèmes au héros du dernier roman de Jean-Marie Rouart, elle fait le plaisir du lecteur tant est profonde et authentique la description de l'univers d'un homme confronté à de nouvelles limites.
Marie De Benoist pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si "l'ère du renoncement" pose des problèmes au héros du dernier roman de Jean-Marie Rouart, elle fait le plaisir du lecteur tant est profonde et authentique la description de l'univers d'un homme confronté à de nouvelles limites.
LIVRE
Une jeunesse perdue
de Jean-Marie Rouart
Ed. Gallimard  
166 p.
 
L'AUTEUR
 
Né en 1943 dans une famille de peintres, l' académicien Jean-Marie Rouart est l’auteur de nombreux romans, souvent récompensés par des prix littéraires, comme Les feux du pouvoir, Interallié 1977, Avant-guerre, Renaudot 1983 ou Une jeunesse à l’ombre de la lumière (2000) et La guerre amoureuse (2011).
Il a écrit aussi des biographies : Morny, un voluptueux au pouvoir (1995), Bernis, le cardinal des plaisirs (1998),Napoléon ou la destinée (2012), ainsi que des essais remarqués : Ils ont choisi la nuit (1985), Omar, la construction d’un coupable (2001). 
Il a publié en 2015 un magnifique ouvrage consacré à ses livres préférés, Ces amis qui enchantent la vie et la collection Bouquins réédite Les romans de l’amour et du pouvoir (au nombre de cinq, 2017).
 
THEME 
 
Le narrateur ne supporte pas le travail implacable du temps sur son corps, qui lui interdit toute audace auprès de jeunes femmes pourtant si désirables ! Sa lucidité l’enferme dans « l’ère du renoncement » …
Cependant, il ne résiste pas au regard mauve de Valentina, d’origine russe, d’une beauté fière et conquérante du haut de ses vingt-cinq ans. Il connaît, à travers cette relation impossible à cause de leur différence d’âge, une passion incandescente ; « femme-tempête », elle lui offre des moments aussi intenses qu’insensés, il n’a jamais vécu un tel tumulte des sens, une fièvre proche des transes …
Mais à quel prix ! Cette amazone, à l’allure d’un grand fauve, va l’entraîner dans une spirale de malheurs, en bousculant tout sur son passage. Torturé par les affres de la jalousie, il se laisse emporter sciemment dans cette « étourdissante course folle », qui le mènera à l’avilissement, à l’abîme de la dépossession de tout, mais surtout de soi !
 
POINTS FORTS 
 
• Le thème des ravages du temps domine ce court roman : le narrateur, qui ressemble tant à notre académicien septuagénaire, ne se résigne pas à son sort. Il projette sur Valentina son ardent désir de vivre, quitte à souffrir !
• La fatalité de la passion et les tourments de la jalousie l’entraînent dans un calvaire pathétique, à travers l’ivresse des émois, le démon de la culpabilité et l’obsession de l’abandon.
• Le personnage de Valentina incarne tous les défauts de la femme dangereuse et infidèle : exubérante, impudique, fantasque, insoumise, ombrageuse, elle manipule l’homme qu’elle a séduit.
• Le roman est pimenté par les descriptions de lieux très parisiens, de dîners mondains, ou de son appartement, résumé de sa vie, et aussi par les portraits savoureux des personnages secondaires : sa femme, sous-préfète passionnée de jardinage, une âme haute, qui lui réservera de bien mauvaises surprises, l’ami de longue date, en fait, un « Iago », la bonne, une grosse berrichonne, qui tente de le mettre en garde ou le détective … 
Quelques lignes suffisent à Jean-Marie Rouart pour croquer avec une ironie incisive des fâcheux, des prétentieux ou les fameux godelureaux qui aiguisent sa jalousie.
 
POINTS FAIBLES 
 
Je n’en vois pas.
 
EN DEUX MOTS 
 
 On reconnaît dans ce roman le véritable talent de Jean-Marie Rouart : il parvient à renouveler le thème éculé de l’homme vieillissant, qui ne résiste pas aux caprices d’une jeune femme, dont la beauté et la jeunesse excusent tout, par le rythme soutenu de cette histoire et par une certaine dérision à l’égard de ses propres obsessions.
 
UN EXTRAIT 
 
« Au lit, il y a les femmes fleuves, alanguies et somnolentes ; il y a les femmes fleurs, odorantes, fragiles et fades ; les femmes pieuvres, souples, silencieuses et avides, qui s’enroulent sur un corps comme autour d’une proie. Et puis, il y a les femmes tempêtes, violentes, bruyantes, acharnées au plaisir. Valentina était une femme tempête. » p.70-71
 
RECOMMANDATION : EN PRIORITE
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires