En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Pixabay
Plus qu'un effet de mode ?
Pourquoi le développement des aliments sans gluten pourrait finalement avoir plus de justifications scientifiques que ce que l’on croyait
Publié le 23 janvier 2017
Les aliments à base de gluten contiennent également des sucres fermentables qui rendent plus difficiles le processus digestif.
Gabriel Perlemuter est le co-auteur du livre Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien (éditions Solar). Il est également Professeur des Universités en hépato-gastroentérologie (maladies du foie et du tube digestif). Il enseigne à l'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gabriel Perlemuter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gabriel Perlemuter est le co-auteur du livre Les bactéries, des amies qui vous veulent du bien (éditions Solar). Il est également Professeur des Universités en hépato-gastroentérologie (maladies du foie et du tube digestif). Il enseigne à l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les aliments à base de gluten contiennent également des sucres fermentables qui rendent plus difficiles le processus digestif.

Atlantico : Cela fait des années que le "sans gluten" est à la mode. Des études nous montraient à cette époque que personne n'était intolérant à cette protéine. Pourtant, une nouvelle étude réalisée par la Mayo Clinic aux Etats-Unis, reprise par le Washington Post (voir ici) révèle que beaucoup de personnes sont vraiment intolérantes au gluten. Quel constat pouvons-nous véritablement établir en France ?

Gabriel Pelemuter : Ce n’est pas vrai de dire que personne n’est intolérant au gluten. Tout d’abord, il convient de rappeler qu’il existe deux types d’intolérance au gluten : l’intolérance coeliaque et l’intolérance non-coeliaque. La première est une véritable réaction immunitaire, où l’on retrouve donc des anticorps spécifiques et où le patient est obligé d’arrêter complètement le gluten pour aller mieux et se remettre de sa maladie. On estime, globalement, que la prévalence de cette maladie est d’environ 1% de la population des pays occidentaux. Pour ce qui est l’intolérance non-coeliaque au gluten, la détection est beaucoup plus compliquée puisqu’il n’existe aucune méthode, prise de sang, etc. permettant de poser ce diagnostic, hormis ce que peut raconter le patient. Il n’y a pas d’études en France qui mesure ce type de prévalence. Des études ont été faites aux Etats-Unis comme vous le mentionnez, mais également aux Pays-Bas, où l’une d’entre elles a révélé que 5% de la population témoigne d’une intolérance non-coeliaque au gluten. 

Comment expliquer que certaines personnes se disent sensibles au gluten alors qu'elles ne souffrent pas d'intolérance coeliaque ?

Ceci est extrêmement compliqué, ce qui explique que beaucoup de personnes, notamment des médecins, n’y croient pas. Néanmoins, des patients affirment en consultation qu’ils se sentent mieux lorsqu’ils ne consomment pas de gluten. Ce qu’on ne sait pas, c’est si ces personnes se déclareraient elles-mêmes intolérantes au gluten si on leur préconisait un régime particulier à base de gluten, mais sans leur indiquer cette présence. Il peut y avoir un effet psychologique à se sentir mieux si on ne mange pas de gluten. Toutefois, certaines études chez l’animal suggèrent que le gluten permet d'augmenter de façon anormale la perméabilité intestinale à certains toxiques. Il faut néanmoins faire attention à certaines études commanditées par des acteurs de l’industrie agro-alimentaire qui ont tout intérêt à montrer les effets néfastes du gluten sur la santé en vue de vendre leurs produits.

Il faut savoir aussi que l’Homme, pendant des dizaines de milliers d’années, a mangés des fibres. Dans le cadre de l’alimentation occidentale, notre régime alimentaire a été modifié, avec désormais beaucoup plus de céréales, de pâtes, de riz, de pommes, de terre, etc. Ces modifications, en défaveur des fibres, ont pu favoriser de telles intolérances digestives.

Les aliments qui contiennent du gluten révèlent également une présence de sucres qu’on appelle les sucres fermentables. Ainsi, un régime sans gluten permet de réduire par la même occasion la consommation de ces sucres. Quand on fermente moins dans le tube digestif, on produit moins de gaz, ce qui améliore le processus digestif. 

Existe-t-il des traitements pour que l'organisme puisse assimiler cette molécule plus facilement ?

Non, il n’existe pas de tels traitements. Il est important de souligner que le sans gluten ne veut pas nécessairement dire bon pour la santé : vous pouvez avoir des aliments sans gluten extrêmement caloriques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
02.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
03.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
06.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
07.
Des planètes rocheuses comme la Terre survivraient à la mort de leur étoile ; Une sonde interstellaire pour explorer Proxima b testée
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Européennes : François-Xavier Bellamy a exposé sa vision de l'Europe face à Nathalie Loiseau lors d'un débat organisé par l'Institut Montaigne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires