En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 29 min 43 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 2 heures 7 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 4 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 6 heures 24 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Economie
Conclusions hâtives

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

il y a 10 heures 25 min
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 23 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 39 min 1 sec
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 2 heures 49 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 5 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 6 heures 48 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 10 heures 5 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’ultragauche tentée par le terrorisme ?; L’équipe Villani en plein doute; LREM : Stanislas Guerini veut refonder le parti; GPA : le gouvernement ne veut pas (maintenant) de la jurisprudence de la Cour de Cassation
il y a 10 heures 44 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 1 jour 12 min
Endogamie

Cet étouffant huis clos des patrons français qui tue la compétitivité tricolore

Publié le 22 février 2012
Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia ? "Supputations" et "manipulations", selon l'ancien ministre de l'Écologie qui a démenti la rumeur. Il n'en demeure pas moins que la façon dont sont choisis les dirigeants et membres des conseils d'administration des grandes entreprises françaises pose question.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis Borloo à la tête de Veolia ? "Supputations" et "manipulations", selon l'ancien ministre de l'Écologie qui a démenti la rumeur. Il n'en demeure pas moins que la façon dont sont choisis les dirigeants et membres des conseils d'administration des grandes entreprises françaises pose question.

Il ne faut surtout pas le répéter, mais les initiés savent pertinemment que le principal problème de la compétitivité française n’est pas le coût du travail, mais le manque de diversité à la tête des entreprises du CAC 40. Personne n’en parle, parce que le dire, c’est s’exposer aux représailles. Mais il n'y a aucun doute à avoir là-dessus.

La preuve? Regardez au hasard le conseil d’administration d’un groupe du CAC 40 et épluchez les CV de ses membres. Vous aurez un premier aperçu. Et on a beau imposer des administrateurs indépendants, menacer d’imposer un quota de femmes, tourner le problème par tous les bouts, rien ne change vraiment. Les grandes entreprises françaises vivent en vase clos et fonctionnent en un réseau fortement entremêlé, où les mêmes individus appartiennent à plusieurs conseils d’administration différents.

Ce n’est pas que les gens qui composent ces conseils soient incompétents. Bien au contraire le plus souvent: ils sont brillants, expérimentés, affûtés, fiables. Simplement, ils sont entre eux, comme une coterie, ces sociétés restreintes de personnes entretenant de très étroites relations fondées sur des intérêts communs. Ils ne voient nulle nécessité de s’ouvrir à une concurrence effective avec des administrateurs véritablement indépendants, susceptibles de remettre en cause leur gouvernance et leurs décisions.

Faut-il s’en étonner? Un patron souhaite bien évidemment conserver le contrôle de son entreprise. Il n’a aucune raison objective de s’embarrasser de mauvais coucheurs qui contesteraient sa stratégie.

D’ailleurs, cette manie de s’entourer d’amis ou de béni-oui-oui (certains appartenant aux deux catégories en même temps), fut une conséquence assez naturelle d’une politique officielle. Quand nous avons privatisé nos entreprises publiques, notamment financières, nous fîmes en effet le choix de constituer des noyaux durs, c’est-à-dire de croiser les participations des entreprises entre elles.

Dans la pratique, le CAC 40 repose aujourd’hui sur deux grands investisseurs et gestionnaires d’actifs : AXA et la BNP, qui sont présents dans le capital de tous les autres. La Société Générale y joue le rôle de troisième larron. La raison de cette condensation capitalistique intense était politique. Il fallait limiter le risque d’OPA étrangères sur nos fleurons, et donc mettre en place un réseau souterrain permettant des interventions amies très rapides en cas de raid contre notre patrimoine économique.

Cette politique avait du sens, même si elle a surtout servi à protéger les grandes entreprises financières, notre industrie automobile et nos réseaux (France Télécom, Total). Le reste est parti à l’étranger par petits bouts.

Si les noyaux durs relevaient d’un patriotisme économique lucide, rien ne justifiait qu’ils se transforment en une affectio societatis, un amour immanent et spontané entre les gens, tels que tous les gêneurs un peu curieux soient écartés de la gouvernance de nos entreprises publiques privatisées.

De ce point de vue, il faut sans doute entamer un droit d’inventaire sur les résultats produits par les privatisations ordonnées par des conseillers de cabinet de gauche (les fameux « rocardiens») ou de droite, selon les années, qui se sont assez rapidement retrouvé à la tête des groupes qu’ils étaient en train de privatiser.

Sans vouloir faire de polémique inutile, car il s’agit d’un homme brillant, on se souviendra quand même que Michel Pébereau a privatisé le CCF en 1986, et en a pris illico la présidence. Il a recommencé la même opération en 1993 avec la BNP. Sur le fond, personne ne conteste la légitimité personnelle du personnage. Simplement, il faut toujours garder à l’esprit que le capitalisme français d’aujourd’hui est structuré par de grandes entreprises publiques privatisées et majoritairement dirigées par les fonctionnaires qui les ont privatisées ou qui sont du même corps que ceux qui les ont privatisées.

D’un côté, ce système a produit une grande stabilité, et même de vraies réussites. Les banques françaises, par la taille des actifs qu’elles gèrent, sont bien plus puissantes que les banques américaines.

Mais... en dehors de ces majors, l’économie française est un désert, peuplés de quelques trop rares îlots. Aucun des géants mondiaux de la haute technologie n’est français. L’innovation est honnie par ces grands capitalistes frileux, et le plus souvent arrogants, qui valorisent sans retenue les qualités scolaires qui ont fait leur réussite : le bachotage, l’individualisme, le conformisme, la bonne éducation. Et se méfient de tout ce qu’ils n’ont jamais appris : le travail en équipe, l’imagination, la prise de risque, le désordre de la pensée créative.

Or, aujourd’hui, c’est cela qu’il faudrait aux entreprises françaises… Pas seulement dans les bureaux des petites mains, mais à la tête même des directoires : des Steve Job, des visionnaires un peu fondus, mal élevés, qui osent et qui emportent leurs équipes vers des victoires collectives.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JPHM
- 24/02/2012 - 11:37
Bravo : excellent diagnostic venu d'un... énarque !
Factuel :
...Aucun des géants mondiaux de la haute technologie n’est français.
...L’innovation est honnie par ces grands capitalistes frileux, et ....
...Et se méfient de tout ce qu’ils n’ont jamais appris: le travail en équipe, l’imagination, la prise de risque, le désordre de la pensée créative.

MAIS quels remèdes administrer au patient français?
Une nouvelle révolution avec une bonne vieille guillotine pour servir d'exemple à tous ces bouseux qui se prennent pour des se(a)igneurs?
Ca va profiter aux seconds couteaux qui ont collaboré pendant des années pour bénéficier (chiens fidèles) de poussières de pouvoir.

La purge doit être beaucoup plus profonde...
Démantelons sur chaque marché les oligopoles et les ententes que tout le monde connaît.
Et faisons appel à des projets alternatifs.
Un peu d'anarchie? Non. Enfin de la construction positive et créatrice.
On ne manque de créateurs en France mais leurs projets sont analysés à l'aune de l'establishment.
Il ne faut surtout pas déplaire à ceux qui "font" la décision. Au royaume des aveugles,... les visionnaires sont des intrus!
Seuls les "normalisés" sont sélectionnables.
Cherchez l'erreur!
Aux armes citoyens...
Nanard10
- 23/02/2012 - 10:12
A propos des déficits et de la dette
http://ecofrance.free.fr/SIVECA/
brennec
- 23/02/2012 - 09:08
Oligarchie
Mais la conclusion qu'on devrait en tirer ne l'est pas: nous vivons en oligarchie, et contrairement a ce que dit ce monsieur, on ne sait absolument pas ce que ça nous coûte.