En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

07.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Accusations
Jean-Luc Mélenchon dénonce les pratiques de Quotidien devant le tribunal
il y a 2 heures 54 min
light > Culture
Bonheur des fans
Un nouvel album posthume de Johnny Hallyday va sortir le 25 octobre
il y a 3 heures 38 min
pépites > International
Idéologie
Chine : les journalistes des médias d'Etat vont être soumis à un test de fidélité envers le président Xi Jinping
il y a 4 heures 44 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
L'avenir de la Syrie au cœur de la réunion tripartite entre l'Iran, la Turquie et la Russie
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Santé
Santé

Vers de nouveaux médicaments capables d’atténuer les douleurs liées au vieillissement

il y a 6 heures 57 min
pépites > Politique
"Macron's Moment"
Emmanuel Macron dresse le bilan de son mandat et de la crise des Gilets jaunes dans le magazine Time
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
Réformes

Cet obstacle qui bloquera toute véritable simplification administrative aussi longtemps qu’il ne sera pas levé

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Environnement
Mobilisation

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Politique
Grand oral

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

il y a 11 heures 40 min
décryptage > Environnement
Solutions

Pourquoi la taxe carbone ferait plus de mal que de bien

il y a 12 heures 8 sec
light > Culture
Principe de précaution
Les Journées du patrimoine menacées par la mobilisation des Gilets jaunes
il y a 3 heures 19 min
pépites > France
Sécurité
Manifestation des Gilets jaunes : dispositif sécuritaire renforcé à Paris ce samedi 21 septembre
il y a 4 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "Les Dictateurs" de Jacques Bainville

il y a 6 heures 2 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les aiguilles se décentrent et quand les couleurs se concentrent : c’est l’actualité des montres quand vient l’automne
il y a 6 heures 38 min
pépites > Justice
LFI
Trois mois de prison avec sursis requis contre Jean-Luc Mélenchon
il y a 7 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
Calendrier
Xavier Bertrand "pense" à la présidentielle de 2022
il y a 9 heures 26 sec
décryptage > France
Un vrai café
Financement

SOS, le groupe associatif capable de rassembler 200 millions d’euros pour sauver les cafés de nos campagnes (oui, mais les sauver de quoi au juste...?)

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Religion
Dieu reconnaîtra les siens

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Politique
Droite sociale et régalienne

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

il y a 11 heures 56 min
décryptage > France
Prévisions

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

il y a 12 heures 15 min
Si François Hollande était élu, il serait peut-être à la tête du seul gouvernement socialiste en Europe, et il serait bien obligé de dialoguer avec des gouvernements de droite.
Si François Hollande était élu, il serait peut-être à la tête du seul gouvernement socialiste en Europe, et il serait bien obligé de dialoguer avec des gouvernements de droite.
Chez les Brit's

François Hollande : dernier des Mohicans européens de l’idéal socialiste

Publié le 29 février 2012
François Hollande se rend ce mercredi à Londres pour une visite destinée à conforter sa stature européenne. Mais le PS a vu ses alliés s'ouvrir au libéralisme, et se retrouve désormais isolé entre une gauche européenne affaiblie et une extrême gauche française plus influente.
Gérard Grunberg est directeur de recherche émérite CNRS au CEE, Centre d'études européennes de Sciences Po. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Grunberg
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Grunberg est directeur de recherche émérite CNRS au CEE, Centre d'études européennes de Sciences Po. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande se rend ce mercredi à Londres pour une visite destinée à conforter sa stature européenne. Mais le PS a vu ses alliés s'ouvrir au libéralisme, et se retrouve désormais isolé entre une gauche européenne affaiblie et une extrême gauche française plus influente.

Atlantico : François Hollande est ce mercredi à Londres. La gauche française et celle des pays européens les plus proches sont-elles comparables ?

Gérard Grunberg : Chez les socialistes, il y a une idée de solidarité, de vision commune au sein des partis européens. C’est pourtant beaucoup moins évident que cela dès que l’on franchit les grands principes généraux. Il faut réguler, relancer l’économie et lutter contre la spéculation financière. Une fois que l’on a dit cela, on se rend compte que chacun mène sa barque en fonction de sa position : au gouvernement ou dans l’opposition, dans la crise ou non.

Le Parti socialiste français est clairement bien moins libéral que ses homologues européens. Ce décalage historique remonte au XIXe siècle. Il découle d’une longue tradition de rapports très particuliers à l’État et au capitalisme. La France est un pays qui n’a jamais été libéral dans son idéologie. Le libéralisme a toujours été combattu par la gauche ou par les gouvernements impériaux, ce qui a fait qu’il n’y a jamais eu de dirigeants libéraux en France.

Faute d’une forte réflexion individualiste et libérale en France, les partis sont toujours restés plus à gauche. C’est pour toutes ces raisons que l’extrême gauche française reste très présente, très influente. C’est aussi pour toutes ces raisons que la droite française elle-même n’est pas porteuse d’un véritable libéralisme comme on peut le voir dans d’autres pays. Entre ces deux extrêmes, le Parti socialiste ne peut évidemment pas être libéral non plus.

 

Les opinions des socialistes français sont-elles plus proches de celles de leurs collègues britanniques, allemands ou encore espagnols ?

Du temps de Ségolène Royal, les socialistes français étaient très proches de José Luis Zapatero. Aujourd’hui ils sont plus proches des Allemands car ils sont dans l’opposition. Pourtant, si les socialistes allemands arrivaient au pouvoir, ils auraient une politique finalement très semblable à celle d’Angela Merkel.

Même si les socialistes français restent proches de cette gauche espagnole qui a finalement été vaincue par la droite, elle sait qu’elle reste beaucoup moins libérale. Les socialistes français ont toujours fait semblant d’être proches des Espagnols mais en réalité, les idéaux ne sont pas du tout les mêmes.

Ces dernières années, jusqu’à ce qu’il y ait un changement de majorité au Parti travailliste (Labour), les relations n’étaient pas excellentes entre socialistes britanniques et français, parce qu’il y avait un grand désaccord entre Tony Blair, le New Labour et le PS qui durait depuis plus de dix ans. Avec l’arrivée d’Ed Miliband, beaucoup moins proche de l’ancien Premier ministre, les rapports se sont améliorés.

Dans tous les cas, les intérêts nationaux priment sur les idéaux politiques. Chacun fait ce qu’il peut où il est et aujourd’hui, la situation des socialistes n’est pas brillante. Même en Suède, ils peinent à revenir au pouvoir.

Dans ces conditions, existe-t-il encore un socialisme européen ?

Les socialistes français rêvent d’avoir une vision unique et différente. Pourtant, à la fin des années 1990, alors que de nombreux socialistes étaient au pouvoir en Europe, ils ont appliqué une politique qui ne s'est pas démarquée de ce qu’aurait fait la droite. Les affaires économiques dominent la volonté politique des partis.

Les relations entre les partis socialistes européens dépendent autant de la conjoncture que des partis en question. Le Parti socialiste français a plus de facilités à entretenir des bonnes relations avec les partis de gauche qui sont dans l’opposition qu’avec ceux qui sont au pouvoir. Les partis socialistes européens qui sont au pouvoir sont forcés d’appliquer des politiques qui ne plaisent pas au PS, notamment en période de crise.

Cette volonté d’afficher de bonnes relations est d’abord une question idéologique. Il faut faire vivre l’idée qu’il y a toujours une internationale socialiste, un mouvement collectif. Ensuite, c’est un pari sur l’avenir. Si plusieurs partis socialistes étaient au pouvoir en même temps, ils ont tout intérêt à avoir de bons rapports entre eux.

 

Peut-on penser que François Hollande mise sur l’arrivée d’autres socialistes au pouvoir dans les pays européens voisins ?

Si François Hollande était élu, il serait peut-être à la tête du seul gouvernement socialiste en Europe, et il serait bien obligé de dialoguer avec des gouvernements de droite. Dans ce cas-là, ce ne sont pas d’éventuels appuis dans d’autres partis européens qui pourraient lui être d’un grand secours.

Le grand problème, dans les années à venir, c’est de savoir ce que pourrait faire un président socialiste en France. Accepterait-il l’instauration de la règle d’or en Europe ? Accepterait-il un fédéralisme budgétaire et fiscal ? Accepterait-il, tout simplement, les conditions allemandes ? Pour François Hollande, ce ne sera clairement pas facile.

Au-delà de cela, je pense que c’est assez superficiel. Par exemple, si une grande coalition revenait au pouvoir en Allemagne et que le SPD (parti social-démocrate) gouvernait avec la droite, il aurait malgré tout du mal à s’entendre avec le PS français. En effet, je ne suis pas convaincu que les socialistes allemands soient prêts à renoncer à leurs exigences (règle d'or) à l'égard des pays d’Europe du Sud.

Propos recueillis par Romain Mielcarek

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

03.

Monsieur le grand rabbin vous avez encore quelques petites choses à apprendre sur le Coran…

04.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

05.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

06.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

07.

Vous avez la parole : quand Xavier Bertrand propose un retour à Raffarin

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoient une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

06.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LSD
- 02/03/2012 - 06:22
@veryliberalguy
C est vrai tu as raison, j avais un peu le coup de blues apres le coup de la taxe a 75, qui me concerne pourtant pas mais on sait quels degats elle provoquerait pour notre potentiel attractif.
C est vrai que ca evolue , deja le fait que le deloriste hollande ait été signé aux priaires plutot qu aubry,fille de delors mais plus socialiste années 70 m avait deja convaincu que le PS franchissait une etapeet abandonnait les reves de grand soir
Et puis ce" pti" ( ailleurs il serait deja au pouvoir..)valls me plait bien c est un des 3 lieutenants d Hollande.
C est vrai que les francais sont tres politiques donc lucides,ils savent bien que les 60 ans et cie c est du flanc mais ils en ont tellement marre de ce sarkozy qui s est trop mis en avant et fait si peu president.
Bah, de toute facon si le gauche arrive au pouvoir elle s adaptera comme d habitude et se reformera plus vite que ces 10 années d opposition ou elle s est refugié bien au chaud
veryliberalguy
- 01/03/2012 - 10:41
@LSD...
Bah tout le monde et même les gens les plus à gauche, en tout cas ceux que je connais, comprennent de plus en plus clairement que la crise est en très grande partie due à de mauvais choix politiques passées.
Dans les sondages, les 35H ne sont plus une mesure populaires auprès des Français et même une majorité de Français considèrent que l'assistanat n'est pas une vertue... Il y a 10 ans la tendance serait l'inverse dans les sondages.
Les Français comprennent que les solutions du passé ne fonctionnent plus. S'ils préfèrent actuellement Hollande, ce n'est jamais parce qu'ils sont convaincus que son programme est plus réaliste. Les gens savent qu'il ya une large part d'hypocrisie quand un candidat affirme "Moi je tiendrais mes promesses si les français m'elisent !" Tout candidat est ou a été amené à affirmé cela.

Le fait qu'il y ait un parti de Gauche Moderne s'affirmant blairiste decomplexé prouve qu'il ya un changement dans les mentalités, depuis quelques années. Il ya 12ans cela serait impensable. Après, il ya du conservatisme persistant, mais je note que les discours se decrispent peu à peu sur les questions de liberalisme.
Chesterfield
- 01/03/2012 - 05:49
Plume...
La plume, il ce l'est mise au mauvais endroit....