En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

05.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

06.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

07.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Vélib': une marque est née

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Haute fonction publique

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

il y a 7 min 31 sec
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 13 heures 47 min
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 14 heures 54 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 15 heures 33 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 19 heures 7 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 19 heures 42 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 20 heures 19 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 20 heures 37 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 21 heures 12 min
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 13 heures 14 min
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 14 heures 35 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 15 heures 14 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 16 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 19 heures 37 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 20 heures 11 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 20 heures 54 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 21 heures 35 min
© Reuters
Lors des défilés de la Fashion Week de New York les jupes ont raccourci.
© Reuters
Lors des défilés de la Fashion Week de New York les jupes ont raccourci.
Mini ou maxi

Quand la longueur des jupes nous informe sur l'état de l'économie

Publié le 28 février 2012
Dans les années 1920, un économiste américain estimait que plus les jupes étaient courtes, mieux allait l'économie. Lors des défilés de la Fashion Week de New York les jupes ont raccourci. Un signe de bonne santé économique ?
Gilles Klein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Klein, amateur de phares et d'opéras, journaliste sur papier depuis 1977 et en ligne depuis 1995. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans les années 1920, un économiste américain estimait que plus les jupes étaient courtes, mieux allait l'économie. Lors des défilés de la Fashion Week de New York les jupes ont raccourci. Un signe de bonne santé économique ?

On appelle ça la "Hemline Theory" (la théorie de l'ourlet). "Elaborée par un obscur économiste américain dans les années 20, elle prétend que la prospérité se mesure à la longueur des jupes", pouvait-on lire en 2009 sur le site Rue89. En clair : plus les jupes sont courtes, mieux va l'économie. La théorie ressort ces jours-ci, au lendemain de la New York Fashion Week, les défilés de mode new-yorkais pour l'hiver 2012, qui s'est terminée le 16 février. Les jupes ont raccourci, estime Business Insider cette semaine. Nous serions donc en phase de redémarrage pour l'économie américaine, d'ici à la rentrée prochaine ?

Le site américain ne plaisante pas. Il dit avoir conduit une analyse en regardant 2 092 photos de vêtements conçus par vingt-cinq créateurs, et comparé les changements de longueur des jupes et des robes d'une année sur l'autre. Résultat : en 2011, la moyenne était de 44,38, et voici que pour les collections d'hiver elle est de 35,04... 80% des créateurs passés en revue auraient présenté des jupes et robes plus courtes.

Harold Koda, conservateur en charge de l'Institut du Costume du Metropolitan Museum de New Yorkexpliquait ainsi le phénomène, dans un article du New York Times d'avril 2008 cité par Modes & Tendances : "Tout grand créateur a son doigt sur le pouls de la société. Et quand vous êtes en proie à l’abattement et au pessimisme, il y a une tendance à se couvrir - qu'il s'agisse de vêtements à manches longues, jupes longues ou des collants opaques". Mais Korda, qui a étudié le costume depuis 1860, nuançait aussi la situation : "Il y a beaucoup d'exceptions - la règle ne s'applique pas toujours". L'article "The Hemline Index updated" publié dans le même New York Times, toujours en 2008, mais en octobre, est intéressant à ce sujet.

"L'obscur économiste" qui a inventé "l'Hemline Index" est George Taylor. On nous dit qu'il a eu cette idée dans les années 20. Mais le quotidien britannique Daily Express du 13 février 2008 est plus précis : ce serait en 1926.

Faut-il donc partager l'optimisme affiché cette semaine par Business Insider ? Pas sûr...

En tout cas, la très sérieuse agence Reuters annonçait, fin décembre 2010, des robes plus longues pour l'année 2011 et la crise a en effet été là l'an dernier. Mais Rue89 vient doucher la confiance dans ce Hemline Index en expliquant que dans "les années 20 : la jupe se porte au genou ce qui, à l'époque, signifie court. Wall Street se porte bien" et que dans les "années 30 : après le crash de 1929, les jambes disparaissent sous les robes longues". Mais hélas, "jusque-là, historiquement, cette théorie tient la route. Sauf... que les années 40 vont ruiner le beau raisonnement. Pendant la guerre, pour des raisons pratiques, les jupes sont courtes".

Inutile de tenter de mettre un point final à ces réflexions futiles. Laissons la parole à un maître qui redonne de l'espoir et de la gravité à ces envolées gratuites. Le grand couturier Christian Lacroix déclarait, en 2007, au quotidien suisse Le Temps : "J'aime l'idée qu'il n'y a rien de plus grave que la futilité. Cette période tellement viscéralement dramatique a quand même suscité quelque chose d'esthétiquement pas mal. Je crois que c'est dans le drame qu'on a la capacité à atteindre le futur... Je ne sais pas comment expliquer ça. Quand on étudie l'histoire du costume, on remarque que c'est toujours dans les périodes de crise que la mode avance. La guerre de 1914, par la force des choses, a permis les jupes plus courtes et la disparition du corset."

Et si vous cherchez un autre index, sachez que, selon la version suisse du quotidien gratuit 20 Minutes, cité par le Belge 7sur7 : "La crise se lit aussi dans les coupes de cheveux : plus les temps sont durs, plus les coupes sont courtes. Peut-être parce que ça demande moins d'entretien ?" Attention aucun économiste n'a encore étudié la crédibilité de cet index !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Mérovingien
- 29/02/2012 - 04:16
CET LE TCHADOR
C pour ça que les pays arabes et africains n'ont aucune chance
zaz
- 28/02/2012 - 13:17
Cerveau animal
Certaines théories du couple expliquent "en gros" que les femmes recherchent - consciemment ou non- un homme rassurant et protecteur.

Dès lors, en temps de crise, alors que les hommes sont globalement peu rassurants, on se cache. Lorsque la situation s'améliore et qu'ils deviennent plus intéressants, on se découvre, on laisse pousser les cheveux pour attraper les meilleurs :-)

Ou bien c'est l'inverse, voir des jupes courte met les hommes de bonne humeur, et les pousse a mieux travailler, au grand bénéfice de l'économie toute entière.

Pas simple.
iznogoud
- 28/02/2012 - 09:56
.... et dans la hauteur des talons !
Une autre étude nous dit que les talons hauts sont signe de mauvais état de l'économie....

Donc vivement les minijupes + ballerines ! :O)