En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Allociné
Nostradamus moderne
Le début de la fin pour l'Occident ? Un mathématicien a mis au point un modèle qui prédit un effondrement social dans les années 2020 (et son modèle décrit très bien les siècles passés...)
Publié le 08 janvier 2017
Le professeur Peter Turchin, qui utilise des équations historiques et mathématiques pour prédire l'évolution des sociétés, est très inquiet concernant l'avenir de la civilisation occidentale.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le professeur Peter Turchin, qui utilise des équations historiques et mathématiques pour prédire l'évolution des sociétés, est très inquiet concernant l'avenir de la civilisation occidentale.

"Une civilisation, je vais vous dire une vérité de La Palice, vit tant qu'elle résiste à ce qui veut sa mort. Affaiblie, un jour, elle ne peut plus résister, alors elle meurt. (…) Notre civilisation a deux mille ans, c'est honorable pour un trépas." La fin de la civilisation, le philosophe Michel Onfray la prédit et même la retrace dans le deuxième volet de sa Brève encyclopédie du monde. Pessimiste, Michel Onfray, ou réaliste ? Au même moment, outre-Atlantique, un professeur de l'Université du Connecticut, Peter Turchin, pronostique la fin du monde tel que nous le connaissons. Il donne même une date : la décennie 2020.

A lire aussi sur notre site : "Michel Onfray et la décadence de l’Occident… Oui mais y a-t-il vraiment une autre civilisation en meilleure forme ?"

Cette prédiction n'a rien à voir avec les scénarios cataclysmiques relayés par des auteurs en mal de sensations fortes, tel David Meade qui dans son livre Planète X : L'arrivée 2017 prévoit qu'une planète entrera en collision avec la Terre entre le 23 septembre et le 5 octobre de cette année.

Les propos de Peter Turchin sont malheureusement plus terre à terre, et à ce titre plus inquiétants. Professeur d'écologie et de mathématiques, il étudie l'histoire comme une science dure, à l'aide d'équations, de tendances et de modèles prédictifs. Ce champ d'étude, appelé cliodynamique, vise à "découvrir les principes généraux qui expliquent le fonctionnement et la dynamique des sociétés historiques réelles", explique-t-il sur son site. Cette idée peut être mise en relation avec celles des chercheurs en écologie, qui cherchent à prédire l'évolution et les déplacements des espèces animales.

"La cliodynamique (de Clio, la muse de l’histoire, et la dynamique, l’étude des raisons pour lesquelles les choses changent avec le temps, ndlr) est la nouvelle zone transdisciplinaire de la recherche à l’intersection de la macrosociologie historique, de l’histoire économique/cliométrie, de la modélisation mathématique des processus sociaux à long terme, et de la construction et de l’analyse des bases de données historiques", précise-t-il.

Il a étudié l'évolution des sociétés humaines entre 1500 avant Jésus-Christ et l'an 1500 ans, et en a retiré quarante facteurs, qui lui permettent – assure-t-il – de prédire l'évolution de notre société actuelle.

Dans une étude publiée en 2013 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, il avait noté que la technologie militaire et les conflits entre sociétés étaient les principaux facteurs d'évolution d'une civilisation.

Ce modèle montre que "l'instabilité sociale et la violence politique vont atteindre un pic dans les années 2020", écrit-il dans un article publié sur Phys.org. Selon lui, "l'élection présidentielle que nous avons vécue, malheureusement, confirme cette tendance". Il admet néanmoins n'avoir pas vu venir l'élection de Donald Trump, sa théorie ne visant pas à prédire des évènement précis, mais seulement des tendances globales.

"Par contre, elle avait bien prédit la montée de l'instabilité politique et sociale. Et si rien n'est fait, cette instabilité va continuer à progresser".

L'un des facteurs étudiés par le professeur est le concept de "surproduction de l'élite", dans lequel les riches deviennent de plus en plus riches, mais aussi de plus en plus nombreux, et se coupent de la population, ce qui entraîne une "polarisation idéologique et une fragmentation de la classe politique". Un constat déjà ancien et proposé par des sociologues comme Jack Goldstone ou Michael Mann, note-t-on.

Selon Peter Turchin, l'instabilité viendra aussi de la mauvaise santé financière des Etats, dont les revenus chutent et les dépenses augmentent, alors que la qualité de vie stagne ou décline.

Le professeur Turchin précise néanmoins que ces prédictions ne sont pas fixées dans le marbre et que son modèle pourrait justement permettre de les éviter, en montrant les dangers de la voie dans laquelle le monde s'est engagé. "La descente n'est pas inévitable", note-t-il, dans la mesure où, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, "notre société est la première qui peut percevoir comment ces forces opèrent". Reste à mettre les autorités autour de la table pour en discuter, ce qui risque d'être particulièrement difficile. Peter Turchin estime que le point de non-retour sera atteint dans 3 ans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
03.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
04.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
07.
Alain Finkielkraut sur son agression : " je n’aurais pas subi ce même genre d’insultes sur les ronds-points"
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
Commentaires (25)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 27/12/2017 - 19:49
Modèle
Un modèle mathématique qui explique 3000 ans d'histoire? Si déjà il arrive à m'en montrer un qui explique cinq ans, j'envisagerai d'approfondir le sujet.
bd
- 12/01/2017 - 21:10
On fait dire ce qu'on veut aux "modèles"
... Mais il est certain que si l'occident entre dans une nouvelle ère d'obscurantisme, de haine et de mouvements rétrogrades, comme les tendances politiques actuelles peuvent le faire craindre, il y a tout à parier sur son déclin.
Gilles JAYNE
- 12/01/2017 - 00:32
Prédire l'avenir avec des maths, Isaac Asimov l'a déjà fait
Dans son roman de science fiction, Fondation, 1951, le maître Asimov dépeint un héros mathémacien qui tente de prédire l'avenir avec des calculs mathématiques... Il est alors courtisé par les puissants notamment l'empereur de la galaxie ... Trump et autres magnats vont ils s'intéresser à Turchin ?