En direct
Best of
Best Of
En direct
© DR
C’est nouveau et ça vient de sortir
Vous avez aimé la gauche caviar ? Vous adorerez la gauche de droit divin !
Publié le 06 janvier 2017
Vous la croyez en fin de vie ? Certes, mais ses derniers soubresauts sont d’une arrogance extrêmement haineuse.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vous la croyez en fin de vie ? Certes, mais ses derniers soubresauts sont d’une arrogance extrêmement haineuse.

La gauche caviar a vécu. Pierre Bergé est très, très vieux. Jean-Michel Ribes et Guy Bedos émettent des borborygmes chevrotants. Il était temps qu’une nouvelle gauche arrive : la gauche de droit divin ! Elle a d’évidents rapports de consanguinité avec la devise du défunt Hara-Kiri : bête et méchant(e). Elle n’est pas non plus sans faire penser au pape : elle prétend comme lui à l’infaillibilité. Et enfin – et ce n’est pas négligeable – ses liens familiaux avec le camarade Staline sont avérés : vous n’êtes pas d’accord, une balle dans la nuque…

Cette gauche-là s’avance appuyée sur un déambulateur. Et elle lorgne vers la chaise roulante. Mais il ne faut pas s’y fier. Elle peut encore mordre avec son dentier et en tout cas aboyer. C’est le cas de Vincent Peillon. Peillon, vous savez c’est l’homme qui a estimé que les musulmans connaissaient aujourd’hui en France le destin des juifs sous Vichy… Et il a récidivé en esquissant des portraits comparés de l’homme de droite et de l’homme de gauche.

Il s’est surpassé. « La droite c’est : “Il est noir ? Il n’a pas le droit de voter !” » Houlà ! L’homme de droite est donc essentialisé, il est le descendant génétique, intellectuel, politique du marchand d’esclaves d’antan. Négrier un jour, négrier toujours. Mais pas moi : mes ancêtres vivaient en Pologne. Na ! Vincent Peillon est, paraît-il, philosophe. Sa pensée est à la philosophie ce qu’un tabouret de cuisine est à un fauteuil Louis XV. Ce qu’une casserole en fer-blanc est à une porcelaine de l’époque Ming. Ce que l’eau de vaisselle est à un champagne millésimé.

Et alors ? Il peut tout dire, M. Peillon. Des conneries, des saloperies, des abjections. Et pourquoi il peut tout dire ? Mais parce qu’il est de gauche ! De la gauche de droit divin que rien n’arrête. Mais il n’est pas encore au top dans sa définition de l’homme de droite. Il a oublié de dire que ce dernier, quand il croisait un Noir, le saluait en ricanant : « Bonjour bamboula. » Il a négligé également de rappeler que l’homme de droite, toujours très riche, remplissait sa piscine non pas avec de l’eau, mais avec du sang d’ouvrier.

Le cas Peillon, aussi vomitif soit-il, ne doit pas nous faire oublier une charmante personne également représentative de la gauche de droit divin : Najat Vallaud-Belkacem. En son temps, elle avait dit reconnaître un électeur de gauche « à ce qu’il parle exactement de la même façon à un patron du CAC 40 et à un chauffeur de taxi ». Moi, quand je croise une hyène capitaliste, un requin de la finance, je lui lance toujours : « Salut connard. » Et, mis en présence d’un chauffeur de taxi, j’utilise les mêmes mots : « Salut connard. » Je suis de gauche, non ? Youpi ! Vive moi !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
07.
Francois Xavier Bellamy enchante la droite, Bruno Retailleau laboure son sillon (et l'électorat Fillon), Le Point charge Castaner, L'Express les dérives de la médecine douce ; Anti-social quand la CGT piétine le droit du travail
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 10/01/2017 - 21:36
A RAYSKI
J'ai beaucoup apprécié votre article. Même si le dénommé Edac publie un point de vue contraire, ce n'est pas une raison de le censurer et ce quelle que soit la teneur de ces propos.
Ne vous mettez pas à la hauteur du Duc Crassepoutine dans Causeur! Vous valez mieux que cela et n'oubliez jamais que les lecteurs, contrairement à vous n'ont la parole que si on veut bien la leur donner
jean-louis Garson
- 09/01/2017 - 06:00
Merci monsieur Rayski
C'est grâce à des articles comme ceux de monsieur Rayski que je me suis abonné à Atlantico. J.L. Garson
edac44
- 08/01/2017 - 09:48
@ Rayski
Le lecteur, même de base, appréciera la finesse de vos propos. Quel style, vraiment !... Un grand merci d'avoir laissé mes propos les plus "cons", ils tranchent avec la médiocrité de votre plume !...