En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Florilège
Les pires outrances des "Rich Kids of Instagram" de l'année 2016, ces enfants gâtés qui étalent sans complexe leur richesse sur la toile
Publié le 31 décembre 2016
Aussi arrogants que dépensiers, certains de ces jeunes privilégiés qualifient par exemple de "paysans" des clients qui attendent l'ouverture d'une boutique de vêtements à bas prix, ou les curieux qui admirent leurs bolides.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aussi arrogants que dépensiers, certains de ces jeunes privilégiés qualifient par exemple de "paysans" des clients qui attendent l'ouverture d'une boutique de vêtements à bas prix, ou les curieux qui admirent leurs bolides.

Comme chaque année, une poignée d'enfants gâtés du monde entier a étalé sans vergogne sur la toile l'étendue de ses richesses et de ses distractions, en se moquant volontiers du commun des mortels avec une arrogance assumée, qui laisse incrédule les internautes. Instagram aura été, une fois encore, leur terrain de jeu favori. 

Si l'année 2016 a été particulièrement rude pour des millions de personnes, cette poignée de privilégiés a toujours su continuer à s'amuser aux quatre coins du globe, notamment en qualifiant de "paysans" des clients qui attendaient l'ouverture d'une boutique de vêtements à bas prix, ou bien des curieux qui admiraient leurs bolides mal garés, dans les quartiers huppés des capitales européennes.  

>>>> À lire aussi : Instagram : quand des enfants gâtés Londoniens (et leurs parents) étalent leurs richesses

Comme le rapporte le site du Daily Mail, de jeunes Britanniques membres du compte Instagram "Rich Kids UK 1", ont en effet alimenté quotidiennement leurs followers des images de leurs vacances sans limites, financées par la générosité de leurs parents. 

Ce compte, suivi par au moins 83 000 abonnés, est la plateforme de référence en Grande-Bretagne pour qui veut saliver sur la vie quotidienne de cette poignée d'enfants gâtés qui dilapident des fortunes.

À mesure que le froid gagne l'Europe en cette fin d'année, nombre de ces "Rich Kids" optent sans surprise pour des destinations exotiques, qu'il rejoignent souvent en jet privé.

L'un des membres actifs de compte Instagram a, quant à lui, jugé nécessaire de poster avec fierté la photo d'un ticket de caisse de ses "dépenses d'été", pour un montant de 294 146 livres Sterling, soit plus de 344 000 euros. 

Ennuyé à l'idée de circuler en voiture, ce moyen de locomotion selon lui "trop populaire", un autre de ces enfants gâtés a mis en ligne sur le même compte Instagram une photo de son hélicoptère personnel, dans lequel l'attendait évidemment son pilote. 

Visiblement moins inspiré que ses semblables dans l'art de mettre en scène sa démesure, ce "Rich Kid" adepte d'Instagram a posté une photo des nombreux billets de 50 livres Sterling qu'il utilise comme oreiller. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Une femme et son bébé percutés par une trottinette électrique à Paris
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires