En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 8 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 9 heures 12 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 10 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 12 heures 46 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 13 heures 42 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 19 heures 7 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 19 heures 8 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 8 heures 33 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 9 heures 41 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 12 heures 52 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 14 heures 27 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 19 heures 9 min
© KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Carrie Fisher entourée de ses partenaires de légende : Mark Hamill et Harrison Ford.
© KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Carrie Fisher entourée de ses partenaires de légende : Mark Hamill et Harrison Ford.
Que la Force soit avec elle

Carrie Fisher était (très) loin d'être seulement une actrice de talent

Publié le 28 décembre 2016
L'inoubliable interprète de la princesse Leia dans la saga Star Wars, morte ce mardi, avait fait de sa lutte contre l'addiction et la maladie psychiatrique un engagement public. Elle avait également été particulièrement active dans le monde "caché" du cinéma.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'inoubliable interprète de la princesse Leia dans la saga Star Wars, morte ce mardi, avait fait de sa lutte contre l'addiction et la maladie psychiatrique un engagement public. Elle avait également été particulièrement active dans le monde "caché" du cinéma.

L'actrice Carrie Fisher est décédée trop tôt, à 60 ans, le 27 décembre 2016, après une attaque cardiaque quatre jours avant. Pour le grand public, notamment français, elle restera toujours la Princesse Leia de Star Wars, mais c'est loin d'être la seule chose à retenir de la comédienne, à l'écran comme à la ville.

Elle crève l'écran

Elle perce vite : elle obtient son premier rôle à seulement 19 ans, mais c'est en 1977, à peine âgée de 20 ans, qu'elle accède à la renommée internationale avec Star Wars, accrue encore par les épisodes suivants de la trilogie, succès planétaires. Elle y crève l'écran comme la princesse Leia, mélange de beauté, d'élégance aristocratique et de chien, à la fois chef de guerre et vulnérable dulcinée d'Han Solo.

Contrairement à Harrison Ford qui enchaînera avec Indiana Jones et, de là, avec les sommets d'Hollywood, l'actrice n'aura jamais d'autre rôle aussi marquant. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'aura plus de beaux rôles.

Elle sera hilarante en petite amie folle (et sublime) dans Blues Brothers, le classique de la comédie, et joue un beau second rôle dans un autre classique, Quand Harry rencontre Sally…, en 1989.

Une vie émaillée de difficultés (mais jamais sans humour)

Peut-être que comme Mark Hammill, alias Luke Skywalker, Carrie Fisher aura trop été "marquée" par son rôle pour trouver un autre rôle de premier plan. Mais ce sont surtout ses difficultés avec l'addiction et ses troubles mentaux qui feront du mal à sa carrière.

Alcool, cocaïne et tranquillisants seront ses médicaments de choix, pour faire face à ce qui ne sera diagnostiqué que tardivement comme un syndrome bipolaire. Sur le tournage de L'Empire contre-attaque, son utilisation occasionnelle de la cocaïne devient addictif. Peu après elle fait une overdose.

De ces luttes, toutefois, elle sortira du bien. D'abord un roman autobiographique, Postcards From the Edge, bien reçu par la critique et ensuite adapté en film dont elle aura écrit le scénario. Scénariste de talent, elle fut pendant des décennies "script doctor", métier peu connu mais essentiel à Hollywood, de ceux qui remanient les scénarios, le plus souvent sans crédit. Elle en sortira également une autobiographie, Wishful Drinking, qui deviendra ensuite un one-man-show, qu'elle produira dans de nombreuses représentations théâtrales.

Après avoir révélé les zones d'ombres de sa vie, elle deviendra publiquement engagée pour la promotion de la lutte contre l'addiction et la maladie psychiatrique, et la déstigmatisation de cette dernière. En 2016, elle recevra de Harvard un "prix de l'humanisme" car "son activisme et son engagement sur l'addiction, la maladie psychiatrique ont avancé la conversation publique sur ces sujets avec créativité et empathie."

Dans son autobiographie, elle racontait comment elle souhaitait qu'on se souvienne d'elle au moment de sa mort. Et livrait cette étonnante anecdote avec George Lucas, sur le tournage de Star Wars :

George vient me voir au premier jour du tournage et jette un seul œil à ma robe, et dit, "Tu ne peux pas porter de soutien-gorge sous cette robe."

Donc je réponds : "Ben voyons. Pourquoi ?"

Et il répond : "Parce que… Il n'y a pas de sous-vêtements dans l'espace."

Je vous garantis que c'est vrai, et il l'a dit avec une conviction complète. Genre, il est allé dans l'espace et il a regardé autour de lui, et il n'a pas vu de soutiens-gorges ou de culottes ou de caleçons.

Ce qui se passe, explique-t-il, est que lorsqu'on va dans l'espace, on n'a plus de poids. C'est bien, non ? Mais ensuite, le corps s'élargit. Mais le soutien-gorge, non. Donc on est étranglé par son soutien-gorge.

Je pense que ça ferait une super nécro. Donc je dis à mes amis jeunes que, quelles que soient les circonstances de ma mort, je veux qu'on dise que je me suis noyée dans la lumière de la Lune, étranglée par mon soutien-gorge.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Vers une nouvelle crise alimentaire?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires