En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

04.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

05.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

07.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 6 heures 33 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 7 heures 21 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 8 heures 22 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 9 heures 52 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 12 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 13 heures 43 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 14 heures 54 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 16 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 17 heures 32 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 18 heures 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 6 heures 57 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 7 heures 54 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 8 heures 58 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 10 heures 15 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 13 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 17 heures 11 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 17 heures 54 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 18 heures 8 min
info atlantico
© AFP
© AFP
Info Atlantico

Coup de chaud sur la campagne présidentielle : après l’attentat de Berlin, 94% des Français jugent la menace terroriste élevée en France

Publié le 30 décembre 2016
Ce baromètre Ifop pour Atlantico montre une nouvelle fois que tout événement terroriste survenant dans un environnement proche réactive chez les Français, de manière significative, la perception de la menace terroriste, et ce sur l'ensemble du territoire, quelle que soit la formation politique.
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce baromètre Ifop pour Atlantico montre une nouvelle fois que tout événement terroriste survenant dans un environnement proche réactive chez les Français, de manière significative, la perception de la menace terroriste, et ce sur l'ensemble du territoire, quelle que soit la formation politique.

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements que l'on peut tirer de ce nouveau baromètre Ifop pour Atlantico au sujet de la perception de la menace terroriste par les Français ? 

Jérôme Fourquet : Aujourd'hui, nous sommes toujours sur un sentiment très répandu que la menace terroriste en France est "élevée", pour 94% des Français. Ils sont 50% à considérer cette menace comme "très élevée", soit cinq points supplémentaires par rapport à la dernière mesure qui date d'il y a deux mois environ. Cette hausse est consécutive, bien évidemment, de ce qui est survenu à Berlin il y a quelques jours. On a pu constater une hausse du même ordre au printemps dernier, après les attentats de Bruxelles. On voit bien que, dans un climat où la population française est particulièrement inquiète et consciente de la menace, tout événement terroriste intervenant dans un environnement proche réactive cette perception. De la même façon, nous avions vu en septembre, au moment où un attentat à la voiture piégée avait été déjoué à proximité de Notre-Dame à Paris, que cet évènement avait faire remonter la perception d'une menace terroriste imminente, et de manière encore plus forte d'ailleurs que ce qui est observé dans ce nouveau baromètre.

L'intensité de la menace est perçue de manière similaire aussi bien dans les communes rurales (48%) qu'en région parisienne (52%). Cela montre que ce sentiment est très largement diffusé sur l'ensemble du territoire ; ainsi, les habitants de la région-capitale ne sont pas les seuls à se sentir exposés.

Le score relatif à la perception de la menace terroriste en France est très élevé chez les sympathisants de n'importe quelle formation politique. Néanmoins, ce sentiment est encore plus significatif chez les sympathisants du FN qui sont 62% à considérer cette menace comme "très élevée", alors que ce chiffre tourne autour de 50 % en moyenne pour les sympathisants des autres principales formations politiques. 

Quelles conséquences politiques peut avoir cette perception élevée/très élevée de la menace terroriste en France par les Français ? Quelle pourrait en être la traduction dans le débat public ? 

Ce sentiment est perçu chez les Français, comme nous l'avons vu, de longue date, au moins depuis 2015. Ainsi, la société française a basculé dans un nouveau climat qui a des répercusisons à la fois politiques et éventuellement électorales, mais aussi très concrètes : on peut penser notamment à la décision qui a été prise d'armer, de manière assez générale, les polices municipales, alors que c'était un vieux serpent de mer du débat sur la sécurité en France. Nous avons également assisté au vote de plusieurs lois par le Parlement, renforçant l'arsenal sécuritaire, et ce en-dehors aussi de la période de l'état d'urgence, notamment le renforcement de sanctions vis-à-vis de personnes suspectées d'être en lien avec le djihadisme ; des pouvoirs de perquisition, d'écoute, d'enquête et d'investigation - qui n'avaient jamais été accordés jusque-là aux policiers - ont également été donnés par ces lois. A la suite du mouvement de protestation lancé au sein de la police nationale - qui s'inscrit dans ce contexte de menace terroriste très aigüe -, le gouvernement a annoncé qu'il allait aligner les conditions de la légitime défense pour les policiers sur ce qui est déjà en vigueur chez les gendarmes, une revendication historique des policiers obtenue à la faveur de ce contexte tout à fait nouveau. La traduction législative de tout cela, c'est la prolongation de l'Etat d'urgence. En termes d'opinion, plusieurs sondages réalisés précédemment pour Atlantico ont montré qu'une partie significative de Français sont favorables à l'internement préventif des fichés S, mais également à l'instauration de la perpétuité pour des personnes condamnées pour fait de terrorisme. 

L'exécution par la police italienne de l'auteur présumé de l'attentat de Berlin - qui aurait peut-être transisté, d'après les premiers éléments de l'enquête, par la France via Chambéry - révèle une fois de plus le caractère global de cette menace dont ont conscience les Français. De fait, je pense que nous allons relancer le débat sur le contrôle aux frontières, la coopération entre les forces de police européennes, etc. 

Si l'on considère le cas du PNR, un nombre important de parlementaires européens ont manifesté des réticences à l'égard de ce fichier depuis une dizaine, voire une quinzaine d'années. Or, à la suite des attentats de Paris et de Bruxelles, un certain nombre de ces verrous psychologiques et idéologiques ont cédé. Au fur et à mesure que cette menace va s'installer et se révéler réelle en France et chez nos voisins européens, tout un ensemble de conséquences politiques et idéologiques vont en découler. Si l'on pousse l'analyse jusqu'au bout, la victoire de François Fillon sur Alain Juppé est une traduction de cette nouvelle période dans laquelle nous sommes. Francois Fillon a fait des propositions économiques très libérales, mais il a aussi écrit un livre, Vaincre le totalitarisme islamique, qui lui a permis de se relancer dans la campagne. Du côté du PS, les difficultés que connaît aujourd'hui Manuel Valls, bien qu'elles se cristalisent sur la loi Travail et le 49.3, ont à voir également avec la déchéance de nationalité pour des faits de terrorisme, proposée par François Hollande et soutenue par Manuel Valls à la suite des attentats du 13 novembre. On voit les conséquences politiques de cela sur une gauche fracturée sur ce type de question. Pour ce qui est du FN, après ce que certains ont qualifié de "cure médiatique", le parti a repris de la voix depuis l'élection de François Fillon - qui décèle en lui une menace potentielle - et s'est largement exprimé sur les attentats de Berlin, ressortant ainsi leurs arguments habituels : critique de la politique d'Angela Merkel, jugée irréaliste et irresponsable, d'accueillir un million de migrants et d'ouvrir les frontières, critique de l'espace Schengen, critique de l'immigration, etc. Tout ceci a donc des effets directs sur le débat politique. 

 

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vauban
- 24/12/2016 - 11:47
Acer Cazeneuve et Le roux
Ca rentre et ca sort sans vaseline
Passez un Bon Noel ils maîtrisent .....comme de bons socialos :tout dans le verbe et la posture ...
Deudeuche
- 24/12/2016 - 09:49
Le ticket de train Chambéry Milan
justifie cette crainte. La France est un sanctuaire islamiste!